Dix petits nègres, d’Agatha Christie

Dix petits nègres, d'Agatha Christie


Mon résumé

L’île du Nègre est une île mystérieuse et les rumeurs courent à son sujet. Dix personnes ont reçu une lettre les conviant à se rendre dans la demeure des O’nyme, sur cette fameuse île. Tous, plus différents les uns des autres, se retrouvent ensemble dans la grande maison vide. Une voix s’élève, venue de nulle part, pour les accuser tour à tour. Un huis clos duquel il sera difficile de rester en vie.

 

 Mon avis

On entre dans l’histoire accompagné de dix individus, se rendant tous sur l’île du Nègre. Ils sont chacun brièvement décrits, tout comme la raison de leur venue sur l’île. Passer d’un personnage à l’autre d’entrée de jeu n’est pas évident et j’ai bien cru que j’allais m’y perdre. Mais ils ont tous leur propre histoire, et leur personnalité et leur façon de réagir aux événements sont radicalement différentes. Ainsi, une fois l’histoire lancée, il n’y a plus de souci à se faire.

Une fois les dix invités arrivés, ils se rendent vite compte qu’ils se sont tous faits avoir et ont été réunis dans un but précis : les accuser chacun d’un crime… et les faire payer ! Commence alors une longue série de meurtres sur l’île, se produisant au rythme de la terrible comptine des dix petits nègres.

Dix petits nègres s’en furent dîner,
L’un d’eux but à s’en étrangler
– n’en resta plus que neuf.
Neuf petits nègres se couchèrent à minuit,
L’un d’eux à jamais s’endormit
– n’en resta plus que huit.
Huit petits nègres dans le Devon étaient allés,
L’un d’eux voulut y demeurer
– n’en resta plus que sept.
Sept petits nègres fendirent du petit bois,
En deux l’un se coupa ma foi
– n’en resta plus que six.
Six petits nègres rêvassaient au rucher,
Une abeille l’un d’eux a piqué
– n’en resta plus que cinq.
Cinq petits nègres étaient avocats à la cour,
L’un d’eux finit en haute cour
– n’en resta plus que quatre.
Quatre petits nègres se baignèrent au matin,
Poisson d’avril goba l’un
– n’en resta plus que trois.
Trois petits nègres s’en allèrent au zoo,
Un ours de l’un fit la peau
– n’en resta plus que deux.
Deux petits nègres se dorèrent au soleil,
L’un d’eux devint vermeil
– n’en resta donc plus qu’un.
Un petit nègre se retrouva tout esseulé,
Se pendre il s’en est allé
– n’en resta plus… du tout.

Les évènements s’enchaînent et tiennent le lecteur en haleine. Le meurtrier se cache-t-il sur l’île ou fait-il partie du petit groupe ? Le thème du huis clos est utilisé avec brio de sorte que le doute s’installe dans la tête du lecteur, mais aussi dans celle de chacun des invités.

La chute est excellente, inattendue mais vraisemblable. Par contre, quelques détails m’ont chiffonnée, notamment ces meurtres qui collent si bien à la comptine que c’en devient trop gros. Néanmoins, cela n’entache en rien la fluidité de l’intrigue : on remet tout et tout le monde en question, et on s’arrache les cheveux en se demandant « Mais qui c’est ce tueur ? », et ce jusqu’à la fin. Ainsi, coup de maître d’Agatha Christie.

C’était mon 1e Agatha Christie et l’auteure m’a séduite avec son intrigue bien ficelée. Prochainement, je m’attaque donc à son Poirot, avec Le crime de l’Orient Express.

Note : 8/10

Extras
Traduction nouvelle de Gérard de Chergé
Première publication en 1939
Fiche Bibliomania
Pour les amateurs de séries, je vous conseille Harper’s Island une mini série de 13 épisodes, avec Elaine et Katie Cassidy. Une histoire de la même veine : quelques personnes piégées sur une île et un tueur qui se cache parmi elles. La fin est tout aussi surprenante, bien qu’un peu trop invraisemblable à mon goût.

Défi La Plume au Féminin

Publicités

Publié le 26/06/2011, dans Policier/Thriller, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 12 Commentaires.

  1. J’ai adoré cette histoire même si je l’ai lu plus jeune le soir dans mon lit et que je n’en menais pas large! ^^ J’avais des frissons à chaque fois que la chanson arrivait ^^ Et jusqu’au bout on se demande qui est-ce qui orchestre tout ça …

  2. es ce que le petit texte ki resemble a une poesie est vrai

    • Non, je pense que c’est l’auteur qui l’a inventé pour son roman. D’ailleurs en français, la traduction varie d’une édition à l’autre, donc je suppose qu’il s’agit bien d’une comptine écrite par Christie, en anglais.

  3. il est tres bien ton avis brav

  4. Agatha Christie : l’art du coup de grâce à chaque fin de roman !

  5. C’est pour moi le roman policier à suspens, le plus abouti, le plus génial. Même si depuis, d’autres auteurs ont écrit de chouettes choses.

  6. Moi aussi j’ai énormément aimé ce livre 🙂
    Surtout la fin c’est a en crier car on ne s’attend pas du tout à cela 🙂
    Cette auteur est extra tu ne sera pas déçue par ses autres livres 🙂

  7. Je ne savais pas que c’était basé sur une comptine déjà existante, après ton résumé je suis sûr que je le lirai dans quelques temps.

  8. C’était aussi mon premier Agatha Christie et j’ai adoré ! =)
    J’ai continué avec Le Train Bleu avec Hercule Poirot et j’ai moins apprécié malheureusement…

  9. Il fait parti de ma PAL et j’ai hâte de le lire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s