Nous n’avons pas changé, de Lorraine Fouchet

Nous n'avons pas changé, de Lorraine Fouchet

 

Mon résumé

Il y a vingt ans, quatre amies inséparables ont quitté le lycée et se sont perdues de vue. Mais un souper des anciens de l’école va les réunir à nouveau. Elles se retrouvent comme si elles ne s’étaient jamais quittées mais les souvenirs remontent à la surface avec son lot de remords et de secrets inavoués… Et tout se complique !

 

Mon avis

Une histoire comme je les aime : amitié, amour, secrets. Quatre femmes : Gwénola, mère célibataire, qui a appris à se débrouiller seule, Olivia, auteure de bestsellers rondouillette, un brin orgueilleuse, Axelle, comtesse, dont tous les gestes et sentiments sont toujours mesurés et Jenny, riche, capricieuse sans réelle passion. Toutes sont fébriles à l’idée de se revoir après vingt ans, en particulier l’une d’entre elles qui projette de révéler de vieux secrets qui risquent de faire éclater leur belle amitié.

C’était une lecture très agréable, car on s’attache à ces quatre-là au point de ne plus savoir pour qui tenir dans cette grande pagaille que vont semer les mensonges et secrets. Le livre est découpé en nombreux petits chapitres, et on saute d’un personnage à un autre. On a le ressenti, les appréhensions de chacune, tour à tour. On découvre la vie qu’elles se sont bâties en vingt ans.

La première moitié du livre est vraiment prenante, car l’on sait qu’une d’entre elle cache quelque chose. Il y a un réel suspence dans cette histoire qui pourrait paraître assez banale. Et pourtant non, on se laisse emporter jusqu’à la découverte de ce fameux secret. Mais à partir de là, l’histoire commence à perdre un peu de son intérêt : quelques petites histoires avec des personnages secondaires et les répercussions du secret révélé sur chacune des quatre femmes.

J’ai tout de même trouvé l’histoire un peu facile malgré l’originalité de « l’intrigue ». Après vingt ans d’absence, les quatre amies se retrouvent et rigolent comme si elles ne s’étaient pas quittées et on en vient à se demander pourquoi elles n’ont fait aucun effort pour se revoir.  Mais au fur et à mesure de la lecture, tout prend un sens et ce genre de petits détails n’attirent plus vraiment l’attention. Au final, on repose le livre satisfait et c’est ça qui compte.

Note : 8/10

Extras
Première publication : mars 2005
Fiche Bibliomania
Déjà lu : Le bateau du matin ; 24 heures de trop
Prochainement : Place Furstenberg ; L’Agence

Publicités

Publié le 28/06/2011, dans Contemporain, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Ce livre aussi devrait me plaire, j’essayerai de me le procurer.

  2. Je crois que c’est un livre qui me plairait bien !
    L’univers un peu girly et des embrouilles, ça peut être très sympa 🙂

    Merci d’être passée 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s