Archives du 01/10/2011

L’Oeil de Caine, de Patrick Bauwen

L'Oeil de Caine, de Patrick Bauwen

Mon résumé

Un nouveau jeu de télé-réalité est lancé : 5 hommes et 5 femmes d’âges et milieux différents ont été choisis pour participer à L’Oeil de Caine. Ils ont chacun un secret, mais le jeu tourne au fiasco et les 10 participants se retrouvent coincés ensemble dans le désert, avec un meurtrier qui semble pouvoir épier leurs moindres faits et gestes. Eeet action, ça tourne !


Mon avis

« L’Oeil de Caine est une émission révolutionnaire. Rien ne lui ressemble. (Elle se mit à arpenter la suite.) Dix candidats. Dix personnes ordinaires, de toutes les tranches d’âge, de tous les milieux. Des gens comme vous et moi. À une exception près : chacun possède un secret. Une chose dont il n’est pas fier et qu’il ne souhaite pas qu’on révèle. Regroupez ces gens entre eux. Voyez comment ils gèrent la situation… (Elle s’arrêta pour le dévisager.) Chacun des dix candidats possède un secret, oui, mais c’est notre lot à tous. Ca pourrait être l’histoire de votre voisin, de votre femme. Chaque jour que Dieu fait, nous sommes obligés de vivre avec nos erreurs. Lorsqu’on les expose en pleine lumière, il faut affronter le regard des autres. Ca, c’est L’Oeil de Caine. Révélez votre secret. Ouvrez votre âme. Affrontez votre démon et racontez-nous l’histoire. Voilà ce que j’attends ! (Elle écarta les bras.) Ce que je veux n’est pas de la télé-réalité. C’est la réalité tout court. »

 Ce que j’attendais de L’Oeil de Caine, c’est une fin machiavélique, inattendue, renversante. Et c’est bingo ! Pourtant ce n’était pas gagné. On entre vite dans le vif du sujet, les candidats sont kidnappés par un meurtrier psychopathe qui semble bien décidé à les tuer les uns après les autres. Mais le début reste lent, malgré les rebondissements, je survolais l’histoire sans me prendre au jeu du tueur. Il a fallu attendre une bonne moitié pour que j’aie vraiment envie de lire sans m’arrêter. J’ai commencé à véritablement suivre l’enquête avec intérêt après en avoir appris assez sur chacun des protagonistes.

 Le thème de la télé-réalité m’intriguait beaucoup, de même que cette histoire de secrets. Mais au final, ces secrets ne servent que de contexte, ils ne sont pas creusés, ne sont pas bouleversants, n’ont pas de réelle importance pour l’intrigue alors qu’ils auraient pu donner une réelle dimension à celle-ci. C’est dommage. En fait, tout le suspense est créé par le huis clos : ils sont tous ensemble dans le désert, ils font attention les uns aux autres, et pourtant inexorablement, les meurtres s’enchaînent. Y aurait-il un intrus parmi les candidats ? D’ailleurs, on pense aux Dix petits nègres d’Agatha Christie, mais la fin est tout autre, bien plus sournoise encore dans L’Oeil de Caine.

 Et justement, j’attendais l’auteur au tournant, lui et son final bluffant (selon plusieurs blogueurs). Au fil des pages, je me disais « Ah je parie que je vois où il veut en venir, il ne m’aura pas comme ça ! » et je ne pensais pas être aussi (agréablement) surprise par la dernière révélation. Car oui j’avais deviné quelques petits détails, mais j’étais loin du compte, et ce sentiment d’ivresse de s’être bien fait avoir lorsqu’on referme le livre est génial. Rien que pour ses derniers chapitres, L’Oeil de Caine mérite toute votre attention !

Note : 8/10

Extras
Première publication : décembre 2006
Fiche Bibliomania
L’Oeil de Caine commence comme ça :
« Seth va mourir, il le sait. Le fait qu’il n’ait
que douze ans n’y changera rien. »

Au programme : les deux autres livres de Patrick Bauwen :
Monster et Seul à savoir.

Challenge - Je vide ma bibliothèque