Archives du 08/10/2011

L’échappée belle, d’Anna Gavalda

L'échappée belle, d'Anna Gavalda

Mon résumé

Garance, Simon, Lola et Vincent. Quatre frères et sœurs unis envers et contre tous, qui ont besoin d’un peu de temps pour eux, ensemble, loin du quotidien, pour se retrouver, échanger, se souvenir des bons moments.

Mon avis

J’ai découvert Anna Gavalda avec Ensemble, c’est tout, un livre merveilleux. Par la suite, j’ai lu quelques-uns de ses autres romans, mais je n’ai jamais retrouvé la petite étincelle, je me suis même souvent ennuyée. J’appréhendais donc cette nouvelle lecture. Et on est bien loin de l’étincelle escomptée.

Il faut savoir que L’échappée belle est une nouvelle d’une centaine de pages et qu’il est donc impossible pour l’auteure d’esquisser des personnages particulièrement attachants, décrits dans les moindres détails. C’est un peu ce qu’il manque à ce roman, car les personnages ont du potentiel, on devine derrière les quelques pages qu’on pourrait les aimer, et s’amuser à découvrir les méandres de leur petite vie.

« Nous sommes bien différentes pourtant… Elle a peur de son ombre, je m’assois dessus. Elle admire les peintres, je préfère les photographes. Elle ne dit jamais ce qu’elle a sur le cœur, je dis tout ce que je pense. Elle n’aime pas les conflits, j’aime que les choses soient bien claires. Elle n’aime pas sortir, je n’aime pas rentrer. Elle ne sait pas s’amuser, je ne sais pas me coucher. Elle ne s’énerve jamais, je pète les plombs. […] Elle est romantique, je suis pragmatique. Elle s’est mariée, je papillonne. Elle ne peut pas coucher avec un garçon sans être amoureuse, je ne peux pas coucher avec un garçon sans préservatif. Elle… elle a besoin de moi et moi j’ai besoin d’elle. »

Mais il n’y a pas d’histoire. Des frères et sœurs qui s’aiment et se retrouvent avec leurs souvenirs. Ils rigolent, se rappellent leur enfance, lancent quelques anecdotes. Des jets de phrases collées les unes aux autres, des énumérations, parfois des alinéas qui semblent ne servir que de remplissage. Ça aurait pu être un joli petit morceau de vie, mais c’était trop creux pour moi.

J’ai souri quelques fois, ri une grosse fois, je me disais que certains passages étaient sympas, mais j’ai refermé le livre après deux heures avec l’impression d’avoir un peu perdu mon temps. Je n’ai rien ressenti, cette nouvelle ne m’a pas apporté légèreté et fraîcheur, contrairement à certains blogueurs (Silvi, Manie, MyaRosa), qui eux ont adoré L’échappée belle.

Note : 5/10

Extras
Première publication : novembre 2009
Mais à l’origine, cette nouvelle était plus courte et
avait été offerte à 20 000 adhérents de France Loisirs en 2001.
Anna Gavalda l’a retravaillée et allongée
pour en faire un court roman à publier quelques années plus tard.
Fiche Bibliomania

Challenge - Je vide ma bibliothèque