Je l’aimais, d’Anna Gavalda

Je l'aimais, d'Anna Gavalda


Mon résumé

Chloé est désemparée. Son mari l’a quittée pour une autre. Curieusement, c’est son beau-père qui va lui apporter le réconfort dont elle a besoin en l’emmenant à la campagne pour lui raconter sa propre histoire d’amour déçue.

Nbr de pages : 127 / Éditeur : J’ai lu

Mon avis

Au bout de combien de temps oublie-t-on l’odeur de celui qui vous a aimée ? Et quand cesse-t-on d’aimer à son tour ?
Qu’on me tende un sablier.

Je partais déjà avec de forts a priori pour ce très court roman, après ma déception pour L’échappée belle. Heureusement, je n’ai pas eu la même impression brouillonne et j’ai aimé la plume légère de Gavalda qui arrive à traiter de sujets plus sensibles. Malgré tout, cette histoire n’a pas su me transporter et m’émouvoir.

Ce roman raconte l’histoire de Chloé, que son mari a quittée, et l’histoire de Pierre, qui n’a pas osé quitter sa femme. Et tout deux sont malheureux. Toute la nuit, au coin du feu, Pierre raconte à Chloé. L’amour qui débarque sans prévenir, l’insouciance, la peur de perdre l’autre, la lâcheté qui fait promettre n’importe quoi, les erreurs.

— Je l’ai aimée plus que tout. Plus que tout…
Je ne savais pas qu’on pouvait aimer à ce point… Enfin, moi en tout cas, je croyais que je n’étais pas… « programmé » pour aimer de cette façon. Les déclarations, les insomnies, les ravages de la passion, c’était bon pour les autres tout ça. D’ailleurs, le seul mot de passion me faisait ricaner. La passion, la passion ! Je mettais ça entre hypnose et superstition, moi… C’était presque un gros mot dans ma bouche. Et puis, ça m’est tombé dessus au moment où je m’y attendais le moins. Je… J’ai aimé une femme.
Je suis tombé amoureux comme on attrape une maladie. Sans le vouloir, sans y croire, contre mon gré et sans pouvoir m’en défendre, et puis…
Il se raclait la gorge.
— Et puis je l’ai perdue. De la même manière.

Un petit morceau de vie pour montrer l’importance des choix, l’importance de l’amour et de la recherche du bonheur. Une nouvelle vision sur le couple et la rupture. Vaut-il mieux souffrir beaucoup aujourd’hui ou un peu toute sa vie ?

L’histoire est donc touchante, mais on s’ennuie un peu, surtout pendant la première moitié, où il a vraiment fallu que je m’accroche. Le livre est plein de jolies paroles, mais dans la bouche de Chloé, amère suite à sa rupture, ça ne sonnait pas toujours juste. Sa rage, sa déception, sa tristesse n’ont pas su m’émouvoir et son histoire, au final, n’est qu’un prétexte à celle de Pierre, bien plus émouvante.

Un bon moment de lecture, mais une histoire finalement très pessimiste dont je garderai sûrement peu de souvenirs.

Note : 6,5/10

Extras
Première publication : février 2002
Fiche Bibliomania
Ce roman a été adapté au cinéma en 2009 par Zabou Breitman,
avec Daniel Auteuil, dans le rôle de Pierre.

Une nouvelle lecture pour le Challenge ABC de Nanet !

 Challenge ABC 2012
N° 6 dans le challenge ABC 2012 – Lettre G

Publicités

Publié le 28/07/2012, dans Contemporain, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 10 Commentaires.

  1. bazarbooks

    Ca fait longtemps que j’ai lu ce livre, mais je me rappelle avoir beaucoup aimé cette lecture. J’aime beaucoup Gavalda parce qu’elle sait raconté des histoires de la vie avec des personnages attachants et imparfaits. Et ce livre m’a beaucoup touché. Il m’a fait réfléchir aussi, comme quoi on peut tous avoir des regrets et faire de mauvais choix. C’est ce thème que j’ai aimé dans le livre ^^.

  2. je ne savais pas qu’il avait son adaptation télé. Je me tournerais sans doute plus vers cette version car ton avis ne m’encourage pas vraiment, et puis je suis sortie de Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part assez déçue.

    • Je n’avais pas aimé non plus le recueil de nouvelles ! Le film risque d’être lent, mais il peut être assez beau aussi. N’hésite pas à me donner ton avis si tu le regardes, moi j’hésite…

  3. J’ai eu les mêmes sentiments que toi pour ce livre qui était, de mon côté, le premier de l’auteur… Je me retrouve tout à fait dans ta chronique !

  4. J’ai commencé ce livre il y a quelques années et arrivée au milieu, ça me barbait tellement que j’ai abandonné et n’ai jamais repris ! Et vu ma déconvenue avec L’échappée belle depuis, je ne suis pas près de reprendre.

    • La deuxième moitié est bien plus touchante, on rentre enfin dans « l’histoire » mais au final ce livre ne vaut pas vraiment la peine, et je pense que tu n’as rien manqué. Je cherche encore et toujours à retrouver les sensations éprouvées lors de ma lecture de Ensemble c’est tout.

  5. Je n’avais jamais été spécialement attirée par ce livre et tu me décourages à tenter. Je

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :