Mauvaise étoile, de R.J. Ellory

Mauvaise étoile, de R.J. ElloryQuatrième de couverture

Texas, 1960. Elliott et Clarence sont deux demi-frères nés sous une mauvaise étoile. Après l’assassinat de leur mère, ils ont passé le plus clair de leur adolescence dans des maisons de correction et autres établissements pénitentiaires pour mineurs. Le jour où Earl Sheridan, un psychopathe de la pire espèce, les prend en otages pour échapper à la prison et à la condamnation à mort, ils se retrouvent embarqués dans un périple douloureux et meurtrier. Alors que Sheridan, accompagné des deux adolescents, sème la terreur dans les petites villes américaines bien tranquilles qui jalonnent leur route, une sanglante et terrible partie se met en place entre les trois protagonistes. Loin de se douter de la complexité de celle-ci, la police, lancée à leurs trousses, et en particulier l’inspecteur Cassidy ne sont pas au bout de leurs surprises.

Nbr de pages : 535 / Éditeur : Sonatine / Titre VO : Bad Signs

Mon avis

Si vous tombez sur Mauvaise étoile en librairie et que vous lisez les deux premières pages, je suis presque sûre que vous aurez envie de rentrer chez vous avec. En tout cas, moi c’est l’effet qu’il m’a fait : j’ai instantanément adoré ce début de roman. Dès les premières phrases, l’histoire est lancée, et surtout le ton est donné. Le narrateur raconte les faits avec un délicieux cynisme et nous prépare à la suite des événements à petits coups de « … Et le pire n’était pas encore arrivé ».

Très vite, on fait la connaissance de nos deux héros, deux jeunes frères qui ont énormément morflé et qui vont continuer à enchaîner les emmerdes. C’en est presque frustrant d’avoir autant de malchance dans la vie. Surtout Clay, le jeune et brave frérot, avec qui on souffre, à qui on souhaite une suite meilleure. Mais le narrateur nous rappelle souvent à l’ordre et nous conseille de ne pas nous faire d’illusions. Des emmerdes, il y en aura, et des morts aussi, plus qu’on ne peut en compter. Comme s’ils ne baignaient pas assez dans les problèmes, Clay et Digger se font prendre en otages par un taré qui va les entraîner dans sa quête de sang. Enfin, ils peuvent râler tant qu’ils veulent, mais moi j’ai adoré partir dans cette virée morbide avec ce tueur en série idiot.

Après une centaine de pages, un nouveau rebondissement relance la machine avant qu’elle ne s’enraye avec des événements trop répétitifs et l’aventure reprend, complètement chamboulée. Malheureusement, c’est un gros roman et une routine finit bien par s’installer, pendant que les morts s’enchaînent. La tension est toujours présente, l’espoir d’une issue favorable perdure, mais un petit manque de dynamisme se fait finalement sentir.

Personnellement, je ne me suis pas pour autant ennuyée une seule seconde et je me suis délectée de cette histoire superbement narrée par R.J. Ellory, que je découvre ici. Il a un talent indéniable pour créer des personnages complexes et des intrigues intenses et je compte bien le retrouver rapidement dans ses autres romans.

Note : 8,5/10

Extras
Traducteur : Fabrice Pointeau
Première publication : octobre 2013
Fiche Bibliomania
Sachez qu’avec ma note, je fais vachement baisser la moyenne de ce livre, alors n’hésitez surtout pas à l’adopter, promis, c’est de la qualité ! Allez voir les avis de Nelfe et Lisalor par exemple.
R.J. Ellory a également écrit une trilogie consacrée à la mafia (Vendetta), à la CIA (Les Anonymes) et au NYPD (Les anges de New York).
Tout comme ses deux jeunes héros, Ellory a perdu sa mère très jeune et a été placé dans un orphelinat jusqu’à ses 16 ans.

***

Challenge ABC 2014 organisé par Nanet

ABC 2014
4 dans le challenge ABC 2014 – Lettre E

Challenge Petit Bac organisé par Enna
Challenge Petit Bac 2013
Gros mot : mauvaise

Publicités

Publié le 28/02/2014, dans Policier/Thriller, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Vraiment ravie que ma critique ait été moteur pour cette lecture 🙂
    Bienvenue dans l’univers Ellory où tu n’as pas fini de prendre des claques!

  2. J’avais lu « Seul le silence », du même auteur, et j’avais ADORE, notamment son écriture que j’avais trouvé vraiment super ! Je n’ai pas lu d’autres de ses livres, mais ça ne saurait tarder sûrement.

  3. J’ai un roman de cet auteur dans ma PAL, à découvrir donc !

  4. Hello ^^

    Tu me confortes dans mon sentiment que je dois lire ce livre ! 😉

  1. Pingback: Balades Bloguesques « Le Blogojournal d'Elora

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :