Archives du 17/09/2014

Trente-six chandelles, de Marie-Sabine Roger

Trente-six chandelles, de Marie-Sabine Roger

 

Quatrième de couverture

Allongé dans son lit en costume de deuil, ce 15 février, à l’heure de son anniversaire, Mortimer Decime attend sagement la mort car, depuis son arrière-grand-père, tous les hommes de sa famille sont décédés à onze heures du matin, le jour de leurs 36 ans. La poisse serait-elle héréditaire, comme les oreilles décollées ? Y a-t-il un gène de la scoumoune ? Un chromosome du manque de pot ? Que faire de sa vie, quand le chemin semble tout tracé à cause d’une malédiction familiale ?

Nbr de pages : 278 / Éditeur : Rouergue

Mon avis

Parmi les livres de cette rentrée un peu morose, celui-ci semblait tout indiqué pour passer un bon moment, promesse de situations loufoques et de personnages amusants. Le résumé m’avait de suite plu, avec cette malédiction originale touchant les hommes de la famille Decime, tous morts le jour de leurs 36 ans à 11 h.

Malheureusement, c’est un petit flop pour moi. Je n’ai pas particulièrement apprécié l’humour de l’auteure, ni ses nombreuses métaphores, son langage très familier parfois un peu vulgaire, ses digressions. Je n’ai pas non plu été séduite par les personnages, Mortimer étant un peu fadasse et Paquita trop extravagante, décrite sans grande subtilité ; elle s’habille « comme une pute » et pense que l’Europe est un pays.

Le héros va très vite découvrir que la malédiction ne s’applique pas à lui et il va devoir apprendre à vivre sans épée de Damoclès au-dessus de sa tête. Mais il va surtout nous raconter comment il a vécu jusque-là, avec une pointe de nostalgie et je n’ai finalement pas ri du tout. Mais ne soyons pas peau de vache, j’ai tout de même souri à quelques répliques et dégusté les passages où Mortimer nous raconte les morts stupides de son père, grand-père et arrière-grand-père.

L’histoire se veut pleine de bons sentiments, d’entraide et d’humanité, avec une petite leçon sur l’urgence de vivre sa vie pleinement. Je suis sûre qu’il plaira à beaucoup de monde, dans la même lignée que « Le liseur du 6h27 », mais pour ma part, je n’en garderai pas un grand souvenir. Ce court roman se lit tout de même sans déplaisir et certaines anecdotes sont amusantes, mais il ne faut pas s’attendre à la franche rigolade que laissait espérer le résumé.

Ma note : 6,5/10

Extras
Première publication : août 2014
Fiche Bibliomania
Marie-Sabine Roger a déjà écrit plein de romans (dont Bon rétablissement et La tête en friche, adapté au cinéma avec Depardieu) et d’albums pour enfants.
Elles ont adoré : Nathalie, Clara, Mademoizelle Nebel.

***

Challenge 1% Rentrée littéraire organisé par Sophie Hérisson

challenge 1% Rentrée littéraire4/6

Challenge Petit Bac organisé par Enna
Challenge Petit Bac 2013
Objet : chandelle

Challenge Haut en couleurs organisé par Addiction littéraire
Challenge Haut en Couleurs
12/15 : gris foncé

Challenge 1 mois = 1 consigne, organisé par Nessa

Challenge 1 mois = 1 consigne
Septembre : Lire un livre dont le nom/prénom de l’auteur ou le titre du livre commence par M