LoveStar, d’Andri Snaer Magnason

LoveStar, d'Andri Snaer MagnasonQuatrième de couverture

LoveStar est un génie. Il a trouvé le moyen de pouvoir communiquer et transmettre des données sans ne plus rien utiliser que les ondes. Fini les GSM, les ordinateurs, les câbles. Bref, adieu l’électronique. Mais LoveStar ne s’arrête pas là et creuse chacune de ses nouvelles idées sensées révolutionner notre monde : les aboyeurs, LoveMort, ReGret, le rembobinage, mais surtout… InLove. Innovation géniale sensée repérer tous les couples d’âmes sœurs du monde, afin d’enfin aboutir à la paix sur Terre. Mais que faire quand, à l’instar de Sigridur et d’Indridi, on est déjà très heureux en amour avec la personne que l’on s’est choisi sans l’aide d’aucune machine ?

Nbr de pages : 429 / Éditeur : Zulma / Titre VO : LoveStar

Mon avis

Partez pour un voyage complètement déjanté ! La jaquette nous prévient que « rien n’arrête une idée » et c’est le moins qu’on puisse dire… Des idées, l’auteur en a à la pelle et il va jusqu’au bout de ses pensées, complètement folles, mais parfois cruellement plausibles !

La première partie du roman est consacrée à l’exploration de ce monde hors du commun : un futur débarrassé des câbles, où les gens restent néanmoins constamment connectés à tout et à tout le monde via les ondes. Cette nouvelle société futuriste fait marrer autant qu’elle fait peur : la publicité omniprésente, la possibilité de visionner en direct dans sa tête n’importe quel endroit sur terre, le rembobinage des enfants mal embarqués dans la vie, le calcul des âmes sœurs, et j’en passe. Tous les aspects de la vie (la mort, l’amour, la famille) sont passés au crible pour « améliorer » la société grâce à de nouvelles technologies révolutionnaires… qui finissent par ôter tout libre-arbitre.

Une fois cet univers mis en place, on rencontre enfin nos deux héros, Sigridur et Indridi, fous amoureux, jusqu’au jour où on les prévient qu’ils ne sont pas des âmes sœurs. Bien au contraire, Sigridur a été « calculée » et son véritable amour l’attend bien sagement dans le département de LoveStar. Comment se révolter contre une machine qui entend bien avoir le dernier mot, coûte que coûte ? Leur histoire est désopilante et révèle bien des surprises.

Le roman souffre malheureusement de grosses longueurs, notamment les passages sur LoveStar, le créateur de tout ce cirque, et il faut attendre une bonne centaine de pages pour découvrir l’histoire d’Indridi et de Sigridur. Il faut parfois s’accrocher pour comprendre tout cet univers et les nombreuses digressions, mais il vaut vraiment la peine, ne serait-ce que pour rencontrer « les aboyeurs », ces personnes débitant en rue des publicités ciblées en fonction des gens qu’ils croisent.

« ATTACHEZ VOTRE CEINTURE ET NE ROULEZ PAS TROP VITE ! »
Récemment arrêté pour excès de vitesse et défaut du port de la ceinture, l’homme avait été condamné à écouter, par aboyeurs interposés, deux mille annonces de rééducation dont il payait les frais. Là résidait peut-être l’avantage majeur des technologies nouvelles : elles amélioraient la société.
« AIMEZ VOTRE PROCHAIN ! » s’écriait toutes les demi-heures un homme à la mine patibulaire. Un assassin fraîchement sorti de prison, pensa à juste titre Indridi en faisant un pas sur le côté.

On tombe plus d’une fois dans l’absurde, en se disant « Non, il n’a pas osé, quand même… ». Mais si ! Dans ce roman, il faut accepter de se laisser happer par cet univers délirant et il devient une vraie mine d’or tant on passe de découvertes en découvertes. L’auteur parvient à nous faire rire tout en pointant le doigt de façon très judicieuse sur les dérives possibles d’une société hyper-connectée, vers laquelle nous tendons de plus en plus.

Note : 8/10

Extras
Traducteur : Éric Boury
Première publication : janvier 2015
Fiche Bibliomania
Rajoutons-en une couche, Andri Snaer Magnason a écrit ce texte en 2002 ! Un vrai visionnaire…

***

Challenge ABC 2015 organisé par Nanet

ABC20154 dans le challenge ABC 2015 – Lettre M

 Challenge Petit Bac organisé par Enna
Petit Bac 2015Titre en un seul mot

Challenge 1 mois = 1 consigne, organisé par Nessa

ChallengeFévrier : Lire un livre de SF

Publicités

Publié le 10/03/2015, dans Science-fiction, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Second commentaire : bon bon bon… et bien je pense que je vais CLIQUER hihi 😀 Je suis contente d’avoir lu ton bémol sur les grosses longueurs, pcq je pense que ça me permettra de mieux apprécier le côté délirant sans être frustrée puisque je suis prévenue du petit manque de rythme !
    Merci pour ce très joli billet Chacha 🙂

  2. Premier commentaire : c’est le livre numéro 1 sur ma liste d’envies depuis le billet de Café Powell (je pense). Alors je vais de ce pas lire ton billet, avec le risque de le commander immédiatement après héhé

  3. « LoveStar » est un très bon livre, critique de notre société de consommation. Le système y est poussé jusque à l’absurde, mais l’univers décrite est un reflet fidèle de notre condition de consommateur.
    Merci pour ce conseil lecture chère libraire 🙂
    a+
    michael

  4. Je ne le connaissait pas du tout, mais je suis bien tentée maintenant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :