Tatie pourrie, de David Walliams

Tatie pourrie, de David Walliams

 

Mon résumé

Stella Saxby se réveille plâtrée de la tête aux pieds après un grave accident. Elle découvre qu’elle est la seule survivante et qu’elle va hériter du manoir de ses parents. Mais c’est compter sans son horrible tante et son hibou géant de compagnie, qui vont tout faire pour récupérer l’acte de propriété. Stella devra trouver le courage de surmonter son chagrin pour déjouer les affreux tours de cette maudite tatie…

Nbr de pages : 431 / Éditeur : Albin Michel Jeunesse (Witty) / Titre VO : Awful Auntie

Mon avis

Auriez-vous, par hasard, une tatie terrible ? Une tatie qui ne vous laisse jamais regarder votre émission de télévision préférée le soir ? Ou qui vous force à avaler jusqu’à la dernière miette son immonde tarte à la rhubarbe, alors qu’elle sait pertinemment que vous détestez la rhubarbe ? Peut-être donne-t-elle un gros baiser baveux à son caniche avant de vous donner un gros baiser baveux, à vous ? […]
Eh bien, si horrible que soit votre tatie, question horreur, elle n’arrivera jamais à la cheville de la tante Alberta.

En ce début d’octobre vient de sortir un roman que j’ai adoré, et qui est cruellement drôle. J’insiste sur le mot cruel, car même s’il est à mettre entre toutes les mains, il n’en est pas moins dépourvu d’un humour noir et morbide. Voyez par vous-même : une horrible tatie meurtrière séquestre et torture sa nièce pour récupérer un acte de propriété. Et tous les coups semblent permis ! Mais derrière cette façade dramatique, on rit énormément. Pour vous situer un peu mieux : on se place à mi-chemin entre Matilda, affrontant Mlle Legourdin, infâme parmi les infâmes, et le jeune Kévin, resté seul chez lui pour s’occuper des méchants dans Maman, j’ai raté l’avion.

Mlle Legourdin

On suit avec régal les mésaventures de la jeune Sally, qui tente de percer le mystère de la mort de ses parents, de s’évader de la chambre où elle est retenue prisonnière, d’appeler la police, de se trouver un allié parmi les personnages loufoques qui se présentent au manoir, et surtout de se débarrasser de cette tatie égoïste, moche, brutale et complètement maboule. Les dialogues sont savoureux et j’ai pris énormément de plaisir à découvrir la plume de cet auteur british que je ne connaissais pas du tout, à l’humour mordant et tordant !

Mais la petite touche qui fait tout, ce sont les illustrations de Tony Ross, qui donnent vie à cette histoire et dédramatisent considérablement les passages plus sombres de cette aventure. On sent qu’auteur et illustrateur se sont beaucoup amusés à construire cette histoire, avec toutes sortes de listes et énumérations (les 10 choses les plus méchantes que la tante Alberta ait trouvées pour harceler son petit frère quand ils étaient jeunes, ou encore les 10 repas préférés d’un hibou géant) et de détails peu ragoutants ou carrément flippants.

Bref, n’hésitez pas à découvrir cette histoire bien barrée, accessible aux petits lecteurs dès 9 ans, qui ont quand même le cœur bien accroché !

Allez encore un petit extrait pour la route, pour vous familiariser un peu avec cette peau de vache d’Alberta !

— Si c’est comme ça, mon enfant, je vais devoir te laisser attachée là-dessus, sans rien à manger ni à boire. Et chaque fois que je reviendrai je redonnerai un tour de manivelle. Et encore un tour, et encore un tour, jusqu’à ce que tes bras et tes jambes se détachent.
C’était une image terrifiante. Stella était très attachée à ses bras et à ses jambes. Mais elle ne voulait surtout pas montrer qu’elle avait peur.
— Tu finiras par céder, ma petite, prédit la tante Alberta.
— Jamais !
— Oh que si. Ce soir, demain ou après-demain, ou après-après-demain, ou après-après-après-demain, tu finiras par craquer. Bientôt, tu me supplieras de te laisser signer l’acte de propriété. Alors, Saxby Hall sera enfin à moi ! Rien qu’à moi !
— Tu es un monstre ! cria la fillette.
Ce que la tante Alberta prit comme un compliment.

Note : 8,5/10

Extras
Traductrice : Valérie Le Plouhinec
Première publication : octobre 2015
Fiche Bibliomania
Retrouvez le duo Walliams-Ross dans plein d’autres romans illustrés que je me réjouis de découvrir :
Ratburger, Mamie Gangster, Diabolique dentiste, etc.

Awful Auntie by David Walliams & Tony Ross

Publicités

Publié le 02/10/2015, dans Humour, Jeunesse, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. stephanieplaisirdelire

    Alors là je note ! Je suis fan de ton avis et je pense qu’il figurera parmi mes achats du salon de Montreuil !!!!

  2. Le vieux a piqué le deerstalker de Holmes… 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :