Tag des 6 mois : petit bilan

Après le sympathique test des éditions PKJ concernant ma PAL, les voici de retour avec un tag sur nos lectures de ces 6 premiers mois de 2016. Une façon comme une autre de faire un petit point et de vous repointer du doigt quelques livres récemment découverts que vous ne devriez pas manquer ! Et puis comme c’est Julia (du blog Allez vous faire lire, blog que vous DEVEZ suivre assidûment) qui me lance gentiment cette invitation, je vais me coller avec plaisir à cette petite liste de questions (en tant que list-addict, ça ne se refuse pas !).

Tag 6 mois

Alors… Avant de me lancer dans ces 14 questions, je vais rapidement zieuter dans mon fichier Excel pour voir à combien s’élève le nombre de livres lus ces 6 derniers mois. Roulements de tambour… 43 romans, 4 livres audio et 38 BD (et même plein d’albums et de premières lectures). Mais il va falloir que je carbure un peu plus si je veux atteindre mon but des 100 romans fin d’année !

***

1) Avez-vous eu un coup de cœur ?

Oui, j’ai eu deux beaux coups de coeur : Oniria, une aventure fabuleuse dans le monde des rêves, un roman d’une rare inventivité et Elia, la passeuse d’âmes, une dystopie géniale qui se place directement dans mon trio de cœur du genre.

Oniria, t.1 : Le Royaume des rêves, de B.F. Parry Elia, la passeuse d'âmes, de Marie Vareille

2) Avez-vous lu un roman Pocket Jeunesse ?

J’en ai lu deux : un coup de cœur et une déception (mon avis sur Au bout du tunnel tarde à venir, mais  en gros, j’en attendais beaucoup plus au vu des avis si enthousiastes et ça m’a semblé un peu trop cliché et… fade).

Elia, la passeuse d'âmes, de Marie Vareille Au bout du tunnel, de Carlos Garcia Miranda

3) Avez-vous découvert un nouvel auteur ?

Énormément de découvertes, mais la plus notable est ma première et bien trop tardive incursion dans le monde tordu et poilant de Roald Dahl ! Je ne suis régalée en en découvrant plus ou moins un par mois, et ce qu’il y a de beau c’est que c’est pas fini ! Pour l’instant, mes chouchous sont Matilda (découvert en livre audio – fantastique ! – avec en tête les images du film – LE film de mon enfance – et c’était génial) et Sacrées sorcières. Mais il m’en reste encore plein et je fonde de grands espoirs sur Le BGG !

Les deux gredins, de Roald Dahl Matilda, de Roald Dahl La potion magique de Gerges Bouillon, de Roald Dahl Sacrées sorcières, de Roald Dahl

4) Avez-vous lu un de vos auteurs préférés ?

Alors, je n’ai pas vraiment d’auteur fétiche dont j’aurais lu plein de livres et dont j’attendrais avec impatience la sortie de son dernier roman. J’ai plutôt des livres préférés (À la croisée des mondes, La Passe-miroir, Le Nom du vent, Entre chiens et loups). Par contre, j’ai lu en 2015 deux romans que j’ai adorés : Un hiver en enfer, de Jo Witek et Le Passage, de Louis Sachar. Du coup, quand j’ai vu que ces deux auteurs venaient de sortir un nouveau livre, j’ai sauté dessus… et j’ai été relativement déçue. Deux lectures en demi-teinte donc pour Le Domaine et Chemins toxiques (peut-être en attendais-je trop ? Mais je suis très contente du coup de n’avoir pas commencé par ceux-là car je n’aurais sans doute jamais découvert leur précédent !). Je vais peut-être m’en tenir aux vraies découvertes !

Le Domaine, de Jo Witek Chemins toxiques, de Louis Sachar

5) Avez-vous terminé une série ?

Non, mais je suis à jour dans la série Phobos (j’ai lu les 2 premiers tomes en mars et je termine à l’instant le hors série), j’attends donc de pied ferme la suite en novembre.

  Phobos, tome 1, de Victor Dixen Phobos, tome 2, de Victor Dixen Phobos Origines, de Victor Dixen

6) Avez-vous lu un livre sorti cette année ?

Plein ! Je n’ai jamais autant été à la page ! Et ça peut être une très bonne chose, comme pour Les Mystères de Larispem, que j’ai adoré découvrir en avant-première et qui est top (il faut vraiment que je vous en parle dans une chronique) ! Mais ça peut aussi avoir ses inconvénients ; la sortie de Forget Tomorrow a fait beaucoup de bruit sur la blogo et je n’ai pas attendu longtemps pour le lire, sauf que je suis loin de comprendre un tel engouement…

Les Mystères de Larispem, de Lucie Pierrat-Pajot Forget Tomorrow, de Pintip Dunn

7) Avez-vous rencontré un auteur ?

Non.

8) Attendez-vous avec grande impatience un livre qui sortira pendant la seconde moitié de 2016 ?

Bon, of course il y a le « nouveau » Harry Potter. Je ne pourrai décemment pas passer à côté même si j’ai quelques méfiances. Et puis, of course bis (après les éloges de tarés de Julia, mais pas que !), il faudra que je me penche sur le nouveau Clémentine Beauvais, qui à première vue ne m’avait pas fait forte impression (SHAME ! mais ça c’était avant d’avoir vu ça !). J’ai lu les quelques premières pages et j’adore déjà le ton, donc j’espère franchement être aussi enthousiaste que prévu. Et enfin, une petite sortie de septembre chez Hachette repérée sur le blog de Galléane, qui m’attire par le mystère de son résumé et je ne sais vraiment pas à quoi m’attendre, mais ça m’attire !

Harry Potter et l'enfant maudit Songe à la douceur, de Clémentine Beauvais Cette obscure clarté, d'Estelle Laure

Harry Potter et l’enfant maudit
Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants.
Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu.
Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Songe à la douceur
Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a quatorze ans, il en a dix-sept ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant, et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse de lui, et lui, semblerait-il, aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il la lui faut absolument. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ?

Cette obscure clarté
Lucille, 17 ans, vit seule avec Wren, sa petite soeur de 9 ans. Leur père a été interné, leur mère a quitté la ville. L’adolescente est débordée entre le lycée et le job qu’elle a décroché tandis que sa meilleure amie, Eden, garde Wren. Des miracles surviennent, comme un frigo qui se remplit tout seul et une voiture qui se répare par magie. Mais un jour, Eden fait une chute et tombe dans le coma.

9) Avez-vous lu un roman sans histoire d’amour ?

J’ai lu l’effarant Le garçon au sommet de la montagne, qui est tout sauf une histoire d’amour, plutôt l’histoire de comment la haine de son prochain peut s’insinuer dans des esprits innocents. Je n’ai pas voulu croire que le petit Pierrot, ce gamin adorable, pourrait aussi facilement se laisser convertir par des idées aussi perfides, mais si…

Le Garçon au sommet de la montagne, de John Boyne

10) Avez-vous lu un roman d’un auteur français ?

Plusieurs aussi. Outre ceux déjà mentionnés ci-dessus, j’ai relu deux auteurs de ma jeunesse : Gudule et Mickaël Ollivier. Déception pour l’un, belle retrouvaille pour l’autre.

La Baby-sitter, de Gudule Frères de sang, de Mickaël Ollivier

11) Avez-vous lu un roman adapté au cinéma (ou en série/téléfilm) ?

Oui je voulais lire La 5e vague avant sa sortie ciné et finalement, je n’entends que des crasses sur l’adaptation, donc je vais m’en tenir à mon bon souvenir du livre et puis c’est tout.

La 5e vague, de Rick Yancey

12) Avez-vous lu un livre qui vous a fait pleurer ?

J’ai la larme très facile, donc oui. Dans Dis-moi si tu souris, j’ai été émue plus d’une fois par l’histoire de Parker, jeune ado aveugle, vraie force de la nature qui nous dévoile son quotidien sans chichis, sauf que malgré tous les beaux moments auxquels on assiste avec elle, sa vie est loin d’être toute rose.

Dis-moi si tu souris, d'Eric Lindstrom

13) Avez-vous lu un roman historique ?

Alors, Le Mystère de Lucy Lost, c’est bien plus qu’un roman historique, c’est une vraie tranche de vie émouvante et passionnante qui se déroule pendant le début de la première guerre mondiale, avec comme focus le torpillage d’un bateau civil par les Allemands, le Lusitania, dont je ne connaissais absolument rien. Avec ce roman, je découvre la magnifique plume de Morpurgo, et j’en redemande !

Le Mystère de Lucy Lost, de Michael Morpurgo

14) Avez-vous lu un roman que quelqu’un vous a conseillé ?

Oui, les 3 seuls romans adultes que j’ai lus sont 3 thrillers qu’on m’a conseillés et que j’ai adorés. Elle est pas belle la vie ?

La fille du train, de Paula Hawkins Am stram gram, de M.J. Arlidge À toi, de Claudia Pineiro

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Publié le 30/06/2016, dans Bilans, Charabistouilles. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Intéressant ce tag! 🙂

  2. J’aime j’aime j’aime ! (Je suis hyper mal à l’aise de voir ma tête et notre manque de naturel à tous sur cette vidéo à propos de Songe à la douceur par contre, my god)

    Oh j’avais énormément aimé Lucy Lost aussi. As-tu vu la très étonnante couverture anglaise ? C’est là qu’on se rend compte des différences culturelles !

    Dis-moi si tu souris : Tom (de La Voix du Livre) m’en a beaucoup parlé (en plus c’est lui qui a trouvé le titre je crois, pendant son stage chez Nathan) et il m’intrigue assez, ça a l’air pas mal…

    Gudule : c’est le sien, de roman, qui t’a déçue ? Figure-toi qu’il m’est arrivé pareil l’été dernier. Super souvenir de Gudule, j’en achète un chez le bouquiniste et euh… médiocre ??? *tristesse* Moi c’était La vie à reculons.

    John Boyne : j’ai pour l’instant échappé à ses romans sur la Guerre bien que ce soit son sujet de prédilection. J’aime beaucoup Barnabé ou la vie en l’air, trop chou.

    Elia la Passeuse d’âme !!! Je l’ai en épreuves non corrigées depuis… des mois ! O.o Complètement oublié. J’espère que je ne l’ai pas perdue dans le déménagement. Du coup c’est cool ? Ce qu’on m’en a dit c’est que c’était une dystopie « classique » mais qui marchait « hyper bien », et vraiment sympa, avec un super univers. Et elle rentre dans ton top 3 ? Dear !
    Étonnant le choix de couv je trouve, y a un petit côté Bottero (un petit côté fantasy) ; on est plus habitués à de la typo dark et/ou des photos, pour la dystopie.

    Ce qui me fait penser que : comme Coeur d’encre, Oniria ne m’a JAMAIS donné envie (car je suis une tête de mule invétérée) pour la seule raison que je n’aimais pas les couv que je trouvais moches. *LA BÊTISE, JULIA.* La bêtise.

    Merci, j’ai pris grand plaisir à lire ton tag ! BIZ

    • Alors, alors 🙂
      God, la couverture de Lucy Lost !! Pas que j’adore la française, mais là je l’aurais carrément même pas regardé… Par contre j’aime beaucoup le titre anglais qui est tellement beau quand tu le comprends ! Et trop cool si c’est Tom qui a trouvé le titre FR de If I see you first, je le trouvais justement particulièrement bien traduit 🙂
      C’est bien Gudule qui m’a déçue avec La Baby-sitter et j’ai pas été super convaincue non plus par La bibliothécaire. Par contre, j’avais adoré La vie à reculons et J’ai 14 ans et je suis détestable quand j’étais petite… Comme quoi, faudrait que je les relise pour voir si c’est vraiment le genre d’auteure à ne lire que quand t’es jeune…
      Elia, c’est exactement ça, c’est très classique, des castes, des idéologies tirées du nazisme, une héroïne qui va découvrir une autre facette de la vie, mais ça fonctionne super bien, y a pas de romance (c’est assez étonnant pour être notifié) et l’univers est vraiment bien immersif ! Mais c’est p-e aussi parce que je n’en attendais rien du tout que j’ai tant aimé… Je m’attendais comme toi un truc à la Bottero (et on est les xièmes personnes à faire ce lien !).
      Et Oniria, vraiment, il vaut le coup ! J’ai du mal à le conseiller tant les couv’ sont moches et kitch à souhait mais je dis de passer outre (et bizarrement, ou pas, les gosses sont attirés par les couv’) parce que c’est vraiiiiment bien ! (et Coeur d’encre aussi !! et les couv’ sont pas moches là si ?)

      • Listen to the moon : joli titre mais alors tellement éloigné du thème central qu’il ne me semble pas très adroit/efficace pour toucher le public qu’il cherche. Mais oui, très poétique. Un titre contenant Lucy Lost est pas mal du tout je trouve (avec ou sans (je préfère sans) « le mystère de »). Et alors la couv ! On dirait une aventure équestre gnan-gnan. Je ne suis pas, comme toi, amoureuse de la couv VF que je trouve un peu trop enfantine pour le livre, en revanche elle tient la route.

        Coeur d’encre c’est parce que je l’ai repéré uniquement au moment tragique de la sortie du film et j’ai en horreur la tête de l’acteur principal :

        Mais sinon les couvertures des Folio Junior sont très correctes !

        Gudule : ben oui je suis… perplexe. La bibliothécaire j’avais adoré et à la relecture mouaif. Ça me fait un drôle d’effet car j’ai l’impression que Gudule, même par les adultes du milieu, est très apprécié. Alors que quand on prend du recul, ça y va avec des gros sabots quand même, et le style a beaucoup moins bien vieilli que d’autres romans de la même époque (voire beaucoup plus vieux). Hmm.

        Oniria : ça ne m’étonne pas tant ! La couv me semble efficace pour un public jeune ; pour nous, ça semble QQ.

        Je vais lire Elia quand j’aurai le temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :