Les nouveautés jeunesse les plus attendues [Rentrée littéraire 2016]

Comme chaque année, c’est la rentrée littéraire, avec des centaines de nouveautés qui arrivent sur les tables des libraires. Et comme l’année passée [voir mon article ici], je voudrais vous présenter quelques-uns de ces livres dont on parle un peu moins à cette époque de l’année : ceux du rayon jeunesse, qui regorge encore une fois de pépites qu’il me tarde de découvrir ! Voici donc ma sélection (purement subjective, affective et non-exhaustive) des romans, BD et albums qui m’ont le plus tapé dans l’œil et qui vont tout doucement commencer à paraître au fil des semaines à venir. N’hésitez pas à partager vos propres envies et les titres que vous avez déjà repérés, tous genres confondus !

Nouveautés jeunesse

***
Ma catégorie préférée : fantastique et SF

Cell. 7, de Kerry Drewery Rebelle du désert, de Alwyn Hamilton NEED, de Joelle Charbonneau Sang-de-lune, de Charlotte Bousquet The Ones, de Daniel Sweren-Becker

Cell. 7, de Kerry Drewery, aux éditions Hachette – Sortie le 21 septembre
En Grande-Bretagne, le système judiciaire a été réformé : un jury populaire décide de la peine capitale. Sept jours, sept étapes, sept cellules, des millions de téléspectateurs votant la vie ou la mort. Martha, 16 ans, est arrêtée pour meurtre et envoyée dans le couloir de la mort, cellule 1.
=> Les dérives possibles de la télé-réalité, ça me parle et ça avait déjà super bien fonctionné avec ma lecture de Phobos. Un des titres que j’attends avec le plus d’impatience !

Rebelle du désert, d’Alwyn Hamilton, aux éditions PKJ – Sortie le 1 septembre
Enfermée depuis tant d’années dans une vie étouffante au cœur du désert, Amani n’aurait jamais rêvé qu’un jour elle galoperait sur un cheval fantastique avec un fugitif recherché pour trahison. Emportée par le tourbillon de l’aventure, elle n’aurait pas imaginé non plus qu’elle tomberait amoureuse de lui… ni qu’elle l’aiderait à mener la résistance contre le Sultan.
=> L’année passée, il y avait dans mon top Une braise sous la cendre (que j’ai adoré) et ce roman m’y fait vaguement penser, alors j’espère être dépaysée et emportée dans cette aventure (bien que le résumé ne soit pas tourné de la meilleure des façons pour nous appâter…).

Au pays de l’Ailleurs, de Tahereh Mafi, aux éditions Michel Lafon – Sortie le 13 octobre
Avec sa peau pâle et ses cheveux de neige, Alice détonne à Ferenwood. Car Ferenwood est un monde éclatant de couleurs, révélatrices d’un don magique. La blanche Alice n’a donc apparemment aucun don, aucun intérêt : les habitants de ce lieu en ont fait une paria. Aussi lorsque son père, la seule personne qui lui témoigne de la bienveillance, disparaît soudainement, la jeune fille n’a-t-elle plus qu’un seul but : le retrouver. Pour cela, elle va devoir explorer la mythique et dangereuse contrée un peu plus loin que l’horizon… Elle part avec Oliver, un compagnon de route dont le talent magique consiste à pouvoir tromper son monde. Ce don leur sera-t-il utile Là-bas, un univers sans pitié peuplé de créatures effroyables où rien n’est ce que l’on croit, où les pièges pullulent ? Alice elle-même devra reprendre confiance et utiliser des pouvoirs cachés que nul n’avait décelé chez elle. Reverra-t-elle son père et pourra-t-elle enfin mettre des couleurs sur sa vie ?
=> J’ai toujours dans ma PAL Insaisissable de cette auteure, mais je risque bien de découvrir sa plume avec ce roman-ci, dont j’ai lu les 40 premières pages et… je suis déjà séduite !

NEED, de Joelle Charbonneau, aux éditions Milan – Sortie le 10 octobre
Les adolescents du lycée de Nottawa se réunissent tous sur NEED, un nouveau réseau social qui leur promet de répondre à leurs besoins sous couvert d’un total anonymat, quels que soient ces besoins… et quelles qu’en soient les conséquences. Car, c’est bien connu, on n’a rien sans rien. Et si au départ la contrepartie semble dérisoire, il y a bientôt des morts dans la petite communauté…
=> Alors que la saga L’élite est toujours dans mes grosses envies de lecture, voilà que l’auteure nous sort un nouveau roman tout aussi alléchant ! 

Sang-de-lune, de Charlotte Bousquet, aux éditions Gulf Stream – Sortie le 25 août
Alta. Une cité où les femmes, les sang-de-lune, sont soumises à l’autorité des fils-du-soleil. Mais, avec la découverte d’une carte d’un monde inconnu, deux jeunes filles, Gia et sa petite sœur, Arienn, rêvent de fuir cette société où règne la terreur. Pour atteindre ce monde mystérieux qui cristallise leurs espoirs, elles doivent traverser des régions et des épreuves effrayantes.
=> Un roman fantastique aux accents très réalistes. Ça m’a tout l’air d’un livre à lire et faire lire !

The Ones, de Daniel Sweren-Becker, aux éditions Hugo Roman (coll. New Way) – Sortie le 6 octobre
Cody a toujours été fière d’appartenir aux Ones. Son copain James et elle font partie du 1 % de chanceux sélectionnés par le gouvernement pour être modifiés génétiquement à la naissance. Aujourd’hui, les Ones excellent en tout : ils sont beaux, talentueux, intelligents, sportifs… Mais pour certains, c’est une injustice. Et le mouvement Equality profite allègrement de la jalousie et de la peur montante au sein de la société, pour gagner des voix et imposer son parti. Le gouvernement américain montre alors sa face la plus sombre et les Ones deviennent illégaux. Alors que la frontière entre bien et mal se brouille, Cody rejoint un groupe de radicaux qui ont bien l’intention de préparer la révolte. Et James commence à se demander jusqu’où Cody pourrait aller pour la cause…
=> Hugo New Way se lance dans la science-fiction et c’est une très bonne idée car ce nouveau titre me tente énormément et fait écho à de nombreux problèmes de notre société. J’en attends beaucoup et j’espère ne pas être déçue !

***

Quelques romans contemporains

Cette obscure clarté, d'Estelle Laure Songe à la douceur, de Clémentine Beauvais 

Cette obscure clarté, d’Estelle Laure, aux éditions Hachette – Sortie le 14 septembre
Lucille, 17 ans, vit seule avec Wren, sa petite sœur de 9 ans. Leur père a été interné, leur mère a quitté la ville. L’adolescente est débordée entre le lycée et le job qu’elle a décroché tandis que sa meilleure amie, Eden, garde Wren. Des miracles surviennent, comme un frigo qui se remplit tout seul et une voiture qui se répare par magie. Mais un jour, Eden fait une chute et tombe dans le coma.
=> Un petit roman plus réaliste pour me sortir de tous ces mondes fantastiques et sociétés dystopiques, qui m’a attiré par le côté mystérieux et touchant de son résumé.

Songe à la douceur, de Clémentine Beauvais, aux éditions Sarbacane – Sortie le 24 août
Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant, et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse de lui, et lui, semblerait-il… aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il la lui faut absolument. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? Songe à la douceur , c’est l’histoire de ces deux histoires d’un amour absolu et déphasé – l’un adolescent, l’autre jeune adulte – et de ce que dix ans à ce moment-là d’une vie peuvent changer. Une double histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaikovsky – et donc écrite en vers, pour en garder la poésie.
=> Un des rares livres pour lequel il y a déjà pléthore d’avis dithyrambiques !Je dois bien avouer qu’à première vue, il ne m’avait pas fait forte impression, mais j’ai lu les quelques premières pages et j’adore déjà le ton, donc j’espère franchement être aussi enthousiaste que prévu. 

Le syndrome du papillon, de Maxence Fermine, aux éditions Michel Lafon – Sortie le 13 octobre
Hugo Mars, 17 ans, n’est pas un adolescent comme les autres. Atteint d’un mal étrange, le syndrome du papillon, un dérèglement d’ordre neurologique qui lui ôte la faculté de faire des choix, il est interné en hôpital psychiatrique après une grave dépression.
=> Contrairement à la plupart, je n’ai pas du tout aimé Neige de cet auteur. Mais là, je dois mettre mes a priori de côté car ce roman a l’air d’être un petit bijou d’émotions et le thème m’intrigue énormément !

***

Quelques thrillers

Génération K, de Marine Carteron Shadow, de Claude Merle

***

Le détour, de S.A. Bodeen, aux éditions Michel Lafon – Sortie le 22 septembre
Livvy, 17 ans, romancière à succès d’une série fantastique pour adolescents, est victime d’un accident de la route dans un endroit isolé. Lorsqu’elle revient à elle, elle s’aperçoit qu’on la retient prisonnière dans une cave. Une mère et sa fille dérangée lui en veulent et exigent des excuses. Pourquoi ?
=> un thriller pour ados aux accents de Misery (Stephen King), c’est vachement alléchant et mystérieux !

Génération K, de Marine Carteron, aux éditions du Rouergue – Sortie le 14 septembre
Kassandre, Mina et Georg, tous trois un peu bizarres et révoltés, ont un point commun que la plupart des gens ignorent : un pouvoir terrifiant… D’un pensionnat luxueux en Suisse aux quartiers chauds de Naples, la traque commence car leurs dons sont convoités par de redoutables puissances.
=> Un thriller fantastique au résumé très intrigant. Je ne sais pas trop ce que ça donnera, mais Marine Carteron est apparemment une auteure à suivre (je n’ai pas encore lu sa saga des Autodafeurs, mais je n’arrête pas d’en entendre parler !).

Shadow, de Claude Merle, aux éditions Bulles de savon – Sorti le 17 août
Léo Langlois n’ est pas un adolescent comme les autres. Surdoué, il peut voir ce qui reste invisible pour la plupart des gens, en particulier les enquêteurs de la police. Ce don extraordinaire fait de lui un génial détective. Qu’ est-ce qui le différencie des autres ? Léo est aveugle. Loin d’ être un handicap, sa cécité développe sa perception dans tous les domaines et lui permet de résoudre les énigmes les plus indéchiffrables.
=> Un petit policier plus classique, genre que je lis moins souvent, mais les particularités du jeune enquêteur rendent ce roman bien intéressant et je suis curieuse de découvrir un nouveau personnage aveugle après ma chouette lecture de Dis-moi si tu souris (qui mettait en scène une jeune ado aveugle).

***

Un petit roman historique

Une fille au manteau bleu, de Monica Hesse, aux éditions Gallimard – Sortie le 27 octobre
Amsterdam, 1943. Hanneke sillonne les rues de la ville afin de dénicher des marchandises au marché noir. Un jour, une cliente lui fait une requête particulière, retrouver une jeune fille juive qu’elle hébergeait et qui a disparu. En recherchant la prénommée Mirjam Roodvet, Hanneke découvre les activités secrètes des réseaux d’entraide aux familles juives et entre à son tour dans la clandestinité.

***

De chouettes romans pour les 9-13

Scaraboy, de M.G. Leonard Le Sacre des Trois, de J.D. Rinehart Le mystère du livre disparu, tome 1 : Au secours de Peter Pan, de Pierdomenico Baccalario et Eduardo Jauregui

Scaraboy, de M.G. Leonard, aux éditions du Seuil – Sorti le 18 août
Darkus, 13 ans, se sent plus seul que jamais. Son père, Bartholomew Cuttle, célèbre scientifique du Museum d’Histoire Naturelle, s’est mystérieusement volatilisé, et le jeune garçon doit emménager chez son oncle Max qu’il connaît à peine. Le jour où les brutes épaisses du collège veulent s’en prendre à lui, il reçoit une aide pour le moins inattendue : un très, très gros scarabée vient lui porter secours. Et comme si ce n’était pas assez étrange, le scarabée semble parfaitement le comprendre ! Darkus et Baxter – c’est ainsi qu’il prénomme le scarabée – deviennent rapidement amis. Avec oncle Max, ils partent à la recherche de Bartholomew. Mais plus ils enquêtent, plus le mystère s’épaissit. Comment Bartholomew a-t-il pu disparaître de son bureau fermé à double tour ? Quel est cet étrange projet Fabre sur lequel il travaillait ? Qui est Lucretia Cutter, cette femme qui semble terroriser oncle Max ? Une chose est sûre : pour retrouver son père, Darkus devra suivre la piste des scarabées…
=> Une enquête, des mystères, une touche non négligeable de fantaisie loufoque : une recette qui me parle !

Le Sacre des Trois, de J.D. Rinehart, aux éditions PKJ – Sortie le 15 septembre
Toronia, un royaume divisé en trois provinces, est en proie à une guerre civile. Le roi Brutan fait régner la terreur. Une prophétie révèle que les trois enfants illégitimes du roi le tueront et régneront ensemble, en paix. Séparés à la naissance, les enfants doivent d’abord se retrouver, pour ensuite accomplir leur destin. Mais la route vers le trône est longue et semée d’embûches.
=> Typiquement le genre de petits romans Fantasy qui m’enchante ! Celui-là, je suis convaincue qu’il va me plaire. Verdict très vite !

Le mystère du livre disparu, tome 1 : Au secours de Peter Pan, de Pierdomenico Baccalario et Eduardo Jauregui, aux éditions Flammarion – Sortie le 5 octobre
Alba et Diego sont tombés dans un pays imaginaire où les livres classiques sont réécrits avec des scènes étranges. Le frère et la sœur ont décidé de voler au secours de Peter Pan.
=> Je ne peux résister aux réécritures, aux livres qui parlent d’autres livres, à ceux qui jouent avec des personnages connus ! Et vous allez en avoir la confirmation avec les prochains livres présentés ci-dessous !

***

Du côté des BD

Les aventures ahurissantes de Benjamin Blackstone, tome 1 : L'île de la jungle, de Nicolas Perge, François Rivière et Casado Les trois cochons petits dans la forêt enchantée, de Michel Van Zeveren Les Contes de notre enfance revisités, de Tiffany Cooper

Les aventures ahurissantes de Benjamin Blackstone, tome 1 : L’île de la jungle, de Nicolas Perge, François Rivière et Casado, aux éditions Casterman – Sortie le 31 août
Benjamin est orphelin et s’ennuie dans la maison de sa tante. Dans la bibliothèque, il rencontre Lord Schenbock, le fantôme de son oncle, qui peut littéralement plonger dans les livres et modifier leurs histoires. Benjamin le suit alors dans différents romans. Mais chacun a son méchant et ils finissent par poursuivre le duo qui doit trouver des alliés.

Les trois cochons petits dans la forêt enchantée, de Michel Van Zeveren, aux éditions Bayard (BD Kids) – Sortie le 7 septembre
Bonjour ! Nous sommes les Trois Cochons Petits, Igor, Nestor et Fédor ! Avec nos parents, on forme une famille comme les autres. Tout ce qu’il y a de plus normale. Si ce n’est que nos parents n’ont pas réalisé qu’ils ont emménagé au cœur de la forêt des contes et que parfois, au détour d’un petit chemin ou autre, il arrive qu’on fasse des rencontres… plutôt surprenantes et familières ! Dans ce premier volume, le petit poucet aide les parents à retrouver leur chemin dans la forêt, les haricots achetés au marché se révèlent magiques, les biscuits préparés par maman prennent vie pendant la nuit, le Père Noël dit tout de ses secrets, et nos trois cochons petits se font des amis vraiment… merveilleux !

Les Contes de notre enfance revisités, de Tiffany Cooper, aux éditions Marabout – Sortie le 21 septembre
Un grand méchant loup regardant Netflix en attendant le petit Chaperon rouge, une Cendrillon se rendant au bal en robe Dior pour rencontrer son prince ressemblant fortement à Justin Bieber, ou des petits cochons construisant des villas américaines, tout l’humour de Tiffany Cooper à savourer au fil des pages !

=> 3 bandes dessinées qui font la part belle aux contes et romans de notre enfance ! Je me réjouis de découvrir ces trois façons de revisiter ces histoires connues, et tout particulièrement celle de Michel Van Zeveren qui a le don de me faire marrer !

***

Du côté des albums

Les crayons rentrent à la maison, de Drew Daywalt et Oliver JeffersCambouis, de Geoffroy de Pennart   Les Liszt, de Kyo Maclear et Julia Sarda Presque toute la vérité sur les lutins, de Clothilde Delacroix

Les crayons rentrent à la maison, de Drew Daywalt et Oliver Jeffers, aux éditions Kaléidoscope – Sortie le 31 août
Duncan est heureux. Il a écouté les revendications de ses crayons en rébellion et la vie a retrouvé toutes ses couleurs. Enfin presque, car arrive au courrier une pile de cartes postales à son nom…
=> Ouiii, un nouveau Jeffers et en plus c’est la suite des géniales cartes postales des crayons (voir Rebellion chez les crayons, du même duo) ! Je me réjouis de voir ce qu’ils ont à dire cette fois… Si vous ne connaissez pas l’auteur/illustrateur Oliver Jeffers, je vous suggère de réparer cette erreur au plus vite !

Cambouis, de Geoffroy de Pennart, aux éditions Kaléidoscope – Sortie le 14 septembre
Un as de la mécanique, deux frères bêtes et méchants, un concours de chant, un soulier qui glisse, une course-poursuite… C’est la version très rock and roll que Geoffroy de Pennart nous offre de Cendrillon, à découvrir sur les chapeaux de roues.
=> Ouiii, un nouveau Pennart et ses contes détournés ! Pareil si vous ne connaissez pas encore ce talentueux monsieur, il est plus que temps !

Les Liszt, de Kyo Maclear et Julia Sarda, aux éditions de la Pastèque – Sortie le 4 novembre
Les Liszt font des listes. Ils font des listes en hiver, au printemps, en été et à l’automne. Ils font des listes tous les jours sauf le dimanche. Mama Liszt, Papa Liszt, Winifred, Edward, Frederick et grand-père font des listes toute la journée. Puis un jour, un visiteur arrive. Comment vont-ils gérer quelque chose d’inattendu ? Il n’est sur la liste de personne…
=> En tant que fana de listes, je ne peux décemment pas passer à côté de celui-là. Et puis, il a l’air beauuuu !

Presque toute la vérité sur les lutins, de Clothilde Delacroix, aux éditions du Seuil – Sortie le 29 septembre
Tout (ou presque) ce que vous avez toujours voulu savoir sur les lutins sans jamais oser le demander ! Un album pour tout savoir sur les lutins : l’origine de leur petite taille, de leurs oreilles en pointe, de leur passion pour les champignons, leurs habits, …
=> 96 pages de faits divers sur les lutins, avec plein de réponses loufoques, moi ça me botte bien !

***

Que pensez-vous de cette sélection ?
Quels sont les titres que vous avez repérés chez vous ?

Bon c’est dur de s’arrêter quand on voit tout ce que les éditeurs nous ont réservé, mais je vais enfin terminer cet article. Même si je n’ai pas encore mentionné mes grosses envies… en matière de suite de saga [comme la sortie de Phobos 3 (le 15/11), Oniria 4 (le 16/11) et Une braise sous la cendre 2 (le 6/10)] … en matière de sorties poche [Gardiens des cités perdues (le 6/10 chez PKJ), Contrecoups (le 1/09 chez 10/18), Aeternia (le 3/11 chez Pocket) … en matière de thrillers (le dernier de Barbara Abel, Je sais pas (le 6/10 chez Belfond), Sujet 375 (le 8/09 chez Pocket), Le Sang du monstre (le 22/09 chez Sonatine) … Allez, cette fois, c’est fini !!

Extras
Le super plan de métro de la rentrée jeunesse de Sophie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Publié le 24/08/2016, dans Bilans, Charabistouilles, Jeunesse, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. Je n’avais pas encore entendu parler de Need qui – de fait – rejoint ma Wish-list, au même titre que The Ones et de Là-bas puisque j’ai adoré la plume de l’auteur dans la saga Insaisissable… Le détour m’intrigue aussi pas mal, ça fait quelques jours que je le vois sur la blogosphère et je commence sérieusement à me demander ce que ça pourrait donner. Beaucoup de tentations dans ta liste. C’est assez cruel de ta part ! 😉

  2. J’en ai quelques uns à lire dans cette liste, en tout cas ces sorties promettent du lourd !

  3. J’ai adoré Songe à la douceur, c’est un mes lires préférés ! Je note Génération K, mais j’aimerais quand même lire les autodafeurs avant, cell 7 et Sang-de-lune, que je vais m’acheter très bientôt. Je pense que je vais demander le livre de Claude Merle en SP aux éditions Bulles de savon. Merci pour ce super article !

  4. Stephanie plaisir de lire

    et bien voilà un très chouette article !!! Je valise Songe à la douceur et Génération K. Par contre The Ones se lit très bien mais j’ai trouvé que ça manquait d’émotions
    J’en note quelques autres qui devraient me plaire.

  5. Très chouette article, bien complet !
    Songe à la douceur est une merveille 🙂
    Cette obscure clarté me tente bien!
    Le sacre des Trois aussi, j’adore ce genre de roman fantastique 😀

    • Ahah j’ai pensé tout comme toi pour Le Sacre des trois, je pense vraiment le lire tout prochainement, de même que Songe à la douceur ! Merci pour ton commentaire en tout cas 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :