Archives de Catégorie: Bilans

Bilan de l’année 2016

Je reviens avec le traditionnel bilan de fin d’année, histoire de mettre en avant mes coups de cœur, vous montrer mes petites déceptions, faire le point sur l’avenir du blog et puis bien sûr vous balancer quelques données chiffrées comme je les aime !

bilan-2016

Je m’étais lancée comme défi l’année passée d’atteindre les 100 livres lus et j’ai misérablement échoué ! Je me retrouve avec un total de 73 romans lus en 2016, le même nombre qu’en 2015 ! J’en suis donc toujours à +- 6 romans par mois. Par contre, je suis heureuse de voir que j’ai quand même un peu augmenté mon quota de lecture en 1 an car j’ai une nouvelle moyenne de 2000 pages/mois, versus 1700 en 2015. Niveau BD, je pète les scores : j’en ai lu 53 (contre 37 en 2015). Je continue donc à m’améliorer chaque année même si l’écart entre 2015 et 2016 est moins flagrant que les autres années. Et je pense que je m’y retrouve assez bien en 2016 car j’ai eu énooormément de bonnes lectures !

En 2016, je n’ai quasi lu que des romans jeunesse : 64 sur les 73 romans lus ! Je compte là-dedans tout ce qui est dystopie et romans jeunes adultes, mais ce chiffre est quand même impressionnant. On retrouve néanmoins dans ces 63 romans un bon mix entre fantastique, historique, humoristique, science-fiction et réalisme. Ils sont suivis de loin par 5 thrillers, puis quelques romans humoristiques ou fantastiques pour adultes. À peu de choses près c’est le même bilan qu’en 2015… Je m’étais alors promis de diversifier mes lectures, mais force est de constater que je n’ai pas du tout suivi cette résolution. Travaillant au rayon jeunesse, c’est logique que la majeure partie de mes lectures soit axée jeunesse, mais un bon thriller par mois pour me changer un peu, ce serait vraiment le bon équilibre ! Je vais essayer de m’y tenir, même si j’adore lire les nouveautés jeunesse tout au long de l’année. J’ai d’ailleurs lu pas mal de pépites que voici :

 

Les coups de cœur

Elia, la passeuse d'âmes, de Marie Vareille Oniria, t.1 : Le Royaume des rêves, de B.F. Parry

Les autres petites pépites découvertes en 2016
♥♥♥♥♥

[en jeunesse]

Phobos, tome 1, de Victor Dixen Les Mystères de Larispem, de Lucie Pierrat-Pajot Le Mystère de Lucy Lost de Michael Morpurgo Le Garçon au sommet de la montagne, de John Boyne Tobie Lolness, de Timothée de Fombelle

Harry Potter et l'enfant maudit Sauveur & Fils, de Marie-Aude Murail Six of Crows, de Leigh Bardugo Bluebird, de Tristan Koeger

[en thriller]

Le Cercle, de Bernard Minier Rêver, de Franck Thilliez La fille du train, de Paula Hawkins Am stram gram, de M.J. Arlidge

Et les déceptions
(petites et grandes)

Boucs émissaires, de Brock Cole La Baby-sitter, de Gudule Les Cartographes, tome 1 : La Sentence de verre, de S.E. Grove Blackwood, de Lois Duncan

Le Domaine, de Jo Witek Chemins toxiques, de Louis Sachar Forget Tomorrow, de Pintip Dunn La Cabane à 13 étages

En 2016, j’ai découvert 48 nouveaux auteurs, j’ai lu 32 tomes 1 (ça me semble énorme !) et j’ai écouté 5 livres audio. Je me suis acheté 8 livres (record mondial ! Je reviens de loin…), j’en ai reçu 6 en cadeau et j’ai fait 6 trocs.

Au 31 décembre 2016, ma PAL s’élève à 390 livres (+ 21 par rapport à 2015, ça continue à grimper d’année en année mais ce n’est plus des bonds de 100, c’est déjà ça !). J’ai lu 22 livres de ma PAL dont seulement 2 qui traînaient là depuis bien longtemps (3 et 5 ans). Ce serait bien qu’en 2017, j’arrive aussi à en sortir 2 très anciens !

Au niveau des statistiques du blog, elles ont un peu baissé, ce qui est logique étant donné que je publie moins et suis de moins en moins présente sur la blogosphère. J’espère reprendre un peu ça en mains en 2017. Cette année, le blog a été vu 11 000 fois. J’ai publié 24 articles et reçu 139 commentaires.

# L’article le plus vu : Les nouveautés jeunesse les plus attendues [Rentrée littéraire 2016]
# L’article le plus commenté : Phobos, de Victor Dixen

Les séries

Comme d’hab, un mot sur les séries, qui occupent une bonne partie de mon temps, et encore plus cette année apparemment ! Une moyenne de 40h/mois (versus 30h en 2015 !), un total de 789 épisodes sur l’année. J’ai commencé 12 nouvelles séries et j’en ai terminé 6.

2016 en séries, c’est :

– Avoir deux coups de cœur suprêmes : Modern Family et Parks & Recreation : des comédies hilarantes qu’on s’est binge-watché en un rien de temps !
– Découvrir plein de chouettes nouvelles séries comme Penny Dreadful, Stranger Things, Masters of sex, Lucifer et Vinyl (qui a été annulée, bouhou !)
– Commencer et arrêter après dix épisodes The Tudors et Quantico
– Enfin découvrir Twin Peaks, une vraie expérience !
– Reprendre Outlander et cette fois adorer !
– Enfin terminer Nip Tuck (presque 10 ans plus tard !)

Pour 2017 :

Je veux : des voyages, une maison, une immense bibliothèque, 100 livres lus, plein de coups de coeur, plus d’interactions et de partage, lire un thriller par mois, sortir 2 vieux livres de ma PAL, trouver une nouvelle bonne série comique, ne pas laisser tomber le blog même si parfois l’envie m’en prend.
Niveau boulot et amour : que ça ne change surtout pas !

Bonne année 2017 !

Publicités

Sélection de livres pour enfants à offrir… à Noël ou tout le reste de l’année ! [2]

La période des fêtes… Cette merveilleuse ambiance ! Le sapin à monter… Les gougouilles… Les promenades sous les petites lumières, avec gants et écharpe… Les vitrines des magasins qui scintillent… Les cadeaux à offrir… Hein, quoi ? Ah oui, c’est vrai, les cadeaux. Faut-il encore avoir des idées ! Eh bien moi, j’ai plein d’idées pour les enfants : des livres, des livres et encore des livres !

Cette période de fêtes, c’est l’opportunité parfaite pour moi de mettre en avant des albums et livres pour enfants. Parce que j’en lis plein, je les dévore, je les adore, mais je n’en parle jamais ici. Alors voilà, je répare tout ça. Comme l’année passée (clic), je vous ai préparé ici une petite sélection du meilleur du top des livres pour les moins de 12 ans : beaucoup d’humour, mais aussi du mystère, de la tendresse et de l’originalité. C’est parti !

 

Albums

 

Je veux un monstre !Je veux un monstre !, d’Élise Gravel – Nathan (à partir de 4 ans)

J’adore le trait et l’humour d’Élise Gravel et elle fait encore une fois mouche avec cet album drôle et attendrissant qui nous fait voir les monstres d’une toute autre façon ! Eh bien oui, c’est maintenant de la dernière mode d’adopter un bébé monstre et il y en a pour tous les goûts : des grands, des mignons, des gloutons, des baveurs, des bavards, des puants, des rigolos. Mais attention, ce n’est pas de tout repos d’élever un monstre ! Voici une histoire loufoque à souhait avec des listes de bêtises trop drôles. Et à la fin, on peut même imaginer son propre monstre ! Alors, le vôtre, vous le préféreriez plutôt bruyant, gluant ou affectueux ?

Je vous recommande aussi chaudement la petite collection documentaire d’Élise Gravel qui est à mourir de rire : « les petits dégoûtants ».

Élise Gravel

 

Le Monstre du placard existeLe Monstre du placard existe et je vais vous le prouver…, d’Antoine Dole et Bruno Salamone – Actes Sud Junior (à partir de 5 ans)

On continue avec les monstres, qui ont décidément la cote ! Dans cet album grand format, on rencontre un petit garçon qui jure mordicus qu’il y a un monstre dans son placard, preuves à l’appui ! Ben oui, c’est quand même pas sa faute à lui si ses jouets trainent toujours par terre ou s’il a une haleine fétide le matin… C’est le monstre du placard qui s’est amusé à tout déranger et à lui mettre de croutes de fromage dans la bouche pendant la nuit. L’album est parsemé de petites anecdotes plus amusantes les unes que les autres qui donnent presque envie aux enfants d’avoir à leur tour une grosse bête dans leur chambre qu’ils pourraient blâmer à tout va !

Le Monstre du placard existe

ImagineImagine, de Aaron Becker – Gautier Languereau (à partir de 5 ans)

Je trouve cet album magnifique ! Aucune parole, aucun texte ici, que des belles grandes illustrations qui invitent l’enfant à voyager dans un monde enchanteur et à se laisser porter par son imagination et la poésie des images. Il pourra y suivre une jeune fille qui a trouvé un crayon magique : tout ce qu’elle dessine avec prend vie sous ses yeux. L’occasion rêvée d’échapper à son quotidien morose et de partir à l’aventure !

 

Imagine

 

Un enfant parfaitUn enfant parfait, de Michael Escoffier et Mathieu Maudet – Ecole des loisirs (à partir de 6 ans)

Un de mes duos préférés a encore frappé ! Après mes coups de cœur pour Bonjour facteur et Ouvre-moi ta porte (pour les plus petits), voici un album comme vous n’en avez encore jamais lu ! Une première histoire de science-fiction pour les enfants ! Oui, car nous voici dans un monde où l’on peut aller acheter son futur enfant au supermarché « L’enfant roi ». On vous y propose des surdoués, des promos sur les jumeaux, de futurs artistes et même… des enfants parfaits !! Un album drôle et malin qui fait au final un joli pied de nez aux parents avec une chute vraiment inattendue.

Un enfant parfait

La Journée de Nip & NimpLa Journée de Nip & Nimp, de Lionel Serre – Les Fourmis rouges (à partir de 5 ans)

Amoureux de l’absurde, ce livre est pour vous ! Qu’est-ce que j’ai pu pouffer en tournant les pages de ce petit album ! La rencontre avec ces deux compères est fabuleuse : Nip fait tout comme il faut, Nimp fait tout… n’importe comment. On joue avec les mots, les expressions, les illustrations pour donner des situations décalées et rigolotes.

 

Nip & Nimp Nip & NimpNip & Nimp

Le Loup tombé du livreLe Loup tombé du livre, de Thierry Robberecht – Mijade (à partir de 5 ans)

Une histoire de loup comme on en raffole tous, originale, où les livres et les contes tiennent une place de choix, et qui plus est, c’est Belge ! Cette fois, c’est au tour du Grand Méchant Loup de se retrouver dans le rôle de la victime ! Éjecté de son livre, il atterrit en format réduit dans la chambre d’un enfant, coursé par le chat à travers toute la bibliothèque familiale. Où trouver refuge ? Dans un autre histoire pardi ! Alors, il se glisse dans les autres livres, mais ce n’est pas gagné… On saute de livre en livre et on savoure cette histoire pleine d’humour !

Le Loup tombé du livre

 

Le Bain de BerkLe Bain de Berk, de Julien Béziat – Pastel (à partir de 3 ans)

Une histoire toute mignonne, pour les plus petits, qui parle de doudou et de bain. Sauf que, c’est bien plus que ça ! Alors qu’on termine le livre, une dernière phrase nous surprend et illumine cette petite aventure de jouets. Bravo pour cette blague inattendue qui en fera rire plus d’un et donne envie de relire l’histoire avec un oeil neuf !

 

 

Le Bain de Berk

 

C'est pas ma fauteC’est pas ma faute, de Shinsuke Yoshitake – Nobi Nobi (à partir de 6 ans)

Vous les connaissez aussi toutes ces petites manies d’enfants : le doigt dans le nez, la chaise qui ne tient pas en place, les ongles rongés, les miettes éparpillées partout… (Bon ok, ça ne s’applique pas qu’aux gosses !) Eh bien, l’auteur a pour nous un scoop : ce n’est pas leur faute ! On va nous démontrer par A + B l’origine de toutes ces mauvaises manières de façon complètement farfelue. Il a vraiment une imagination de dingue ce gamin ; de quoi donner de bonnes idées à nos petites têtes blondes !

C'est pas ma faute

Et puis, si vous en voulez encore, les éditions Nobi Nobi publieront en février un album réponse à celui-ci : « C’est pas juste ». Cette fois, les enfants questionnent les injustes différences de traitements qui leur sont infligées. C’est vrai, pourquoi sont-il les seuls à devoir finir leurs légumes et se coucher tôt ? Ça promet d’être très comique (autant pour l’enfant que pour l’adulte !).

C'est pas juste

 

Crotte !Crotte !, de Davide Cali et Christine Roussey – Nathan (à partir de 4 ans)

Après les mauvaises manières, on en revient à une des thématiques les plus populaires auprès des enfants : l’humour pipi-caca. Personnellement, celui-là je l’adore aussi ! Dans cet album, nous allons chercher ensemble après une solution au problème des pigeons, car oui on en a marre de leurs petites crottes partout. C’est agaçant enfin de se faire chier dessus en pleine rue ! Du coup, les experts se réunissent et nous proposent des chiens pour chasser les pigeons. Génial ! Le chien, c’est testé et approuvé, c’est l’ami de l’homme, c’est merveilleux. Sauf que les cacas sont toujours là, et ils sont maintenant 10 x plus gros et on ne fait plus un pas sans marcher dedans. Bon, que faire ? Pourquoi pas des mouches, pour nous débarrasser de toutes ces crottes ? Les problèmes et solutions s’enchaînent sous le ton délicieux de M. Cali et le trait pétillant de Mme Roussey et surtout sous le coup des éclats de rire !

Crotte !

 

Presque toute la vérité sur les lutinsPresque toute la vérité sur les lutins, de Clothilde Delacroix – Seuil Jeunesse (à partir de 6 ans)

Un album pour plus grands, de près de 100 pages et 8 chapitres de délires autour des lutins. L’auteur développe des histoires pleines d’inventivité pour expliquer le pourquoi de leurs habits verts et rouges (spoiler alert : cela a à voir avec le daltonisme), de leurs oreilles pointues ou de leur fanatisme pour les champignons. Un vrai régal !

 

 

Romans 7-12

 

Panique à la bibliothèquePanique à la bibliothèque, de Eoin Colfer (illustré par Tony Ross) – Folio Cadet (à partir de 8 ans)

Une histoire sur le pouvoir des livres ! Comment deux gamins plus que réfractaires à la bibliothèque vont succomber au bonheur de la lecture… Dit comme ça, ça pourrait donner une petite morale un peu plan-plan, sauf que le duo auteur-illustrateur va fonctionner à merveille et nous offrir une histoire comique, subtile et tendre. Découvrez Will, son frère et la terrible bibliothécaire… Patator !

 

Panique à la bibliothèque

 

Horrible HenriHorrible Henri, de Francesca Simon (illustré par Tony Ross) – Folio Cadet (à partir de 8 ans)

Henri… Quel horrible gamin ! Aucune morale, toujours à préparer la pire des mauvaises blagues, à rejeter la faute sur son adorable petit frère, à foutre la pétoche à ses copains, à faire tourner en bourrique les adultes. Terrifiant non ? Comment ? Ça vous tente de découvrir cet affreux bonhomme ? Malgré ses sales coups ? Oui, je dois avouer que c’est assez alléchant en fait… Bon j’avoue, j’ai adoré suivre Henri dans ses arnaques en tous genres. Un petit roman découpé en 4 histoires pour que les lecteurs moins aguerris puissent eux aussi profiter de l’humour dévastateur de notre héros.

 

Horrible Henri

 

Moi & ma super bandeMoi & ma super bande, de Timo Parvelo (illustré par Zelda Zonk) – Nathan (à partir de 8 ans)

Voici une petite bande d’écoliers bien sympathique, qui n’hésite pas à voler au secours de leur cher professeur quand celui-ci se met à agir de manière étrange. Il reçoit des lettres qui le mettent mal à l’aise, n’est plus aussi concentré et un jour, il saute même tout habillé dans la piscine. Non vraiment, c’est louche. Du coup, les élèves vont mener leur enquête… Vive les fausses moustaches et les coups de téléphone secrets. Leur verdict est unanime, leur prof reçoit des lettres de menace ! On suit toute cette enquête le sourire aux lèvres car on comprend vite qu’ils sont complètement à côté de la plaque. La chute est grandiose !

Moi & ma super bande

 

WonderparkWonderpark, de Fabrice Colin – Nathan (à partir de 9 ans)

Un livre d’aventures mystérieux plein de rebondissements dans un cadre alléchant : un parc d’attractions magique ! Nos jeunes héros vont devoir partir dans des mondes inconnus à la recherche de leur petite sœur qui vient de se faire kidnapper sous leurs yeux. Une série en 6 tomes qui nous font tour à tour visiter les différents mondes fantastiques liés au Wonderpark. Premier livre : direction Libertad et son monde de pirates.

Wonderpark

 

Oniria, t.1 : Le Royaume des rêves, de B.F. ParryOniria, de B.F. Parry – Hachette (à partir de 11 ans)

Oniria, c’est le monde des rêves, où tout est permis ! L’auteure a donné libre court à son imagination et a créé toutes sortes de folles inventions, de créatures bizarres, de lieux exotiques et de péripéties pour son jeune et brave héros, Elliot, qui se rend au royaume des rêves. Il espère y trouver le marchand de sable qui pourra peut-être sauver son papa, dans le coma depuis des mois. On ne cesse de s’étonner à chaque nouvelle rencontre et on voudrait ne jamais quitter cet Oniria peuplé de délicieux rêves et de monstrueux cauchemars.

 

 

ONIRIA

 

Le Mystère du livre disparuLe mystère du livre disparu, de Pierdomenica Baccalario et Eduardo Jauregui – Flammarion Jeunesse (à partir de 9 ans)

Catastrophe ! Tous les classiques ont été modifiés : des astronautes dans Le Livre de la Jungle, des pingouins dans Le Seigneur des Anneaux, et pire encore, Peter Pan tué par le capitaine Crochet d’un coup de sabre laser. Que faire ? Et pourquoi ne pas envoyer deux enfants à l’intérieur des histoires pour sauver la mise de leurs héros préférés ? Un roman plein de références, qui clame haut et fort l’amour de la lecture et qui nous emporte dans une aventure trépidante aux côtés d’Anna et Gabriel, deux fanas des livres.

 

Le destin (presque) timbré d'Étienne Durillon

Le destin (presque) timbré d’Étienne Durillon, d’Oren Ginzburg (illustré par Estelle Billon-Spagnol) – Grasset Jeunesse (à partir de 8 ans)

Étienne mène une vie monotone. Il se lève tous les jours à la même heure, prend le même bus, passe en revue les mêmes chiffres au boulot, regarde la même série, mange la même chose chaque soir. Jusqu’au jour où il tombe sur une publicité qui lui promet un changement de vie radicale : on lui promet l’amour, le succès, le bonheur. Pour 3999€, des Transformateurs de vie débarque incognito dans votre quotidien pour tout chambouler. Étienne tente sa chance et commence à voir sa vie d’un autre oeil. Ce clochard en bas de chez lui, serait-il un des Transformateurs ? Et cette vieille dame en moto ? Une belle ode à la vie qui mérite toujours d’être vécue à fond, avec cette histoire pleine de tendresse et son petit vent de malice.

Le destin (presque) timbré d'Étienne Durillon

 

Les enfants les pires du monde, de David Walliams

Les enfants les pires du monde, de David Walliams (illustré par Tony Ross) – Albin Michel Jeunesse (Witty) (à partir de 8 ans)

On termine avec David Walliams, un auteur chouchou (qui m’avait déjà ravie avec Tatie pourrie) et une troisième mention pour Tony Ross (dont je me régale toujours des dessins). L’auteur s’essaie cette fois aux nouvelles et ça donne un résultat génial ! Des petits portraits d’enfants plus drôles et dégoûtants les uns que les autres. Ces gamins sont vraiment tous déjantés et infernaux. Il n’y en a pas un pour rattraper l’autre et leur différente tare (prouts, doigts dans le nez, poux, et j’en passe) feront bien rire les plus jeunes. Qui de Mathieu le pouilleux, Gustave-la-bave ou encore Clara Cra-cra remportera la palme du pire enfant du monde ?

 

Les enfants les pires du monde, de David Walliams

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les nouveautés jeunesse les plus attendues [Rentrée littéraire 2016]

Comme chaque année, c’est la rentrée littéraire, avec des centaines de nouveautés qui arrivent sur les tables des libraires. Et comme l’année passée [voir mon article ici], je voudrais vous présenter quelques-uns de ces livres dont on parle un peu moins à cette époque de l’année : ceux du rayon jeunesse, qui regorge encore une fois de pépites qu’il me tarde de découvrir ! Voici donc ma sélection (purement subjective, affective et non-exhaustive) des romans, BD et albums qui m’ont le plus tapé dans l’œil et qui vont tout doucement commencer à paraître au fil des semaines à venir. N’hésitez pas à partager vos propres envies et les titres que vous avez déjà repérés, tous genres confondus !

Nouveautés jeunesse

***
Ma catégorie préférée : fantastique et SF

Cell. 7, de Kerry Drewery Rebelle du désert, de Alwyn Hamilton NEED, de Joelle Charbonneau Sang-de-lune, de Charlotte Bousquet The Ones, de Daniel Sweren-Becker

Cell. 7, de Kerry Drewery, aux éditions Hachette – Sortie le 21 septembre
En Grande-Bretagne, le système judiciaire a été réformé : un jury populaire décide de la peine capitale. Sept jours, sept étapes, sept cellules, des millions de téléspectateurs votant la vie ou la mort. Martha, 16 ans, est arrêtée pour meurtre et envoyée dans le couloir de la mort, cellule 1.
=> Les dérives possibles de la télé-réalité, ça me parle et ça avait déjà super bien fonctionné avec ma lecture de Phobos. Un des titres que j’attends avec le plus d’impatience !

Rebelle du désert, d’Alwyn Hamilton, aux éditions PKJ – Sortie le 1 septembre
Enfermée depuis tant d’années dans une vie étouffante au cœur du désert, Amani n’aurait jamais rêvé qu’un jour elle galoperait sur un cheval fantastique avec un fugitif recherché pour trahison. Emportée par le tourbillon de l’aventure, elle n’aurait pas imaginé non plus qu’elle tomberait amoureuse de lui… ni qu’elle l’aiderait à mener la résistance contre le Sultan.
=> L’année passée, il y avait dans mon top Une braise sous la cendre (que j’ai adoré) et ce roman m’y fait vaguement penser, alors j’espère être dépaysée et emportée dans cette aventure (bien que le résumé ne soit pas tourné de la meilleure des façons pour nous appâter…).

Au pays de l’Ailleurs, de Tahereh Mafi, aux éditions Michel Lafon – Sortie le 13 octobre
Avec sa peau pâle et ses cheveux de neige, Alice détonne à Ferenwood. Car Ferenwood est un monde éclatant de couleurs, révélatrices d’un don magique. La blanche Alice n’a donc apparemment aucun don, aucun intérêt : les habitants de ce lieu en ont fait une paria. Aussi lorsque son père, la seule personne qui lui témoigne de la bienveillance, disparaît soudainement, la jeune fille n’a-t-elle plus qu’un seul but : le retrouver. Pour cela, elle va devoir explorer la mythique et dangereuse contrée un peu plus loin que l’horizon… Elle part avec Oliver, un compagnon de route dont le talent magique consiste à pouvoir tromper son monde. Ce don leur sera-t-il utile Là-bas, un univers sans pitié peuplé de créatures effroyables où rien n’est ce que l’on croit, où les pièges pullulent ? Alice elle-même devra reprendre confiance et utiliser des pouvoirs cachés que nul n’avait décelé chez elle. Reverra-t-elle son père et pourra-t-elle enfin mettre des couleurs sur sa vie ?
=> J’ai toujours dans ma PAL Insaisissable de cette auteure, mais je risque bien de découvrir sa plume avec ce roman-ci, dont j’ai lu les 40 premières pages et… je suis déjà séduite !

NEED, de Joelle Charbonneau, aux éditions Milan – Sortie le 10 octobre
Les adolescents du lycée de Nottawa se réunissent tous sur NEED, un nouveau réseau social qui leur promet de répondre à leurs besoins sous couvert d’un total anonymat, quels que soient ces besoins… et quelles qu’en soient les conséquences. Car, c’est bien connu, on n’a rien sans rien. Et si au départ la contrepartie semble dérisoire, il y a bientôt des morts dans la petite communauté…
=> Alors que la saga L’élite est toujours dans mes grosses envies de lecture, voilà que l’auteure nous sort un nouveau roman tout aussi alléchant ! 

Sang-de-lune, de Charlotte Bousquet, aux éditions Gulf Stream – Sortie le 25 août
Alta. Une cité où les femmes, les sang-de-lune, sont soumises à l’autorité des fils-du-soleil. Mais, avec la découverte d’une carte d’un monde inconnu, deux jeunes filles, Gia et sa petite sœur, Arienn, rêvent de fuir cette société où règne la terreur. Pour atteindre ce monde mystérieux qui cristallise leurs espoirs, elles doivent traverser des régions et des épreuves effrayantes.
=> Un roman fantastique aux accents très réalistes. Ça m’a tout l’air d’un livre à lire et faire lire !

The Ones, de Daniel Sweren-Becker, aux éditions Hugo Roman (coll. New Way) – Sortie le 6 octobre
Cody a toujours été fière d’appartenir aux Ones. Son copain James et elle font partie du 1 % de chanceux sélectionnés par le gouvernement pour être modifiés génétiquement à la naissance. Aujourd’hui, les Ones excellent en tout : ils sont beaux, talentueux, intelligents, sportifs… Mais pour certains, c’est une injustice. Et le mouvement Equality profite allègrement de la jalousie et de la peur montante au sein de la société, pour gagner des voix et imposer son parti. Le gouvernement américain montre alors sa face la plus sombre et les Ones deviennent illégaux. Alors que la frontière entre bien et mal se brouille, Cody rejoint un groupe de radicaux qui ont bien l’intention de préparer la révolte. Et James commence à se demander jusqu’où Cody pourrait aller pour la cause…
=> Hugo New Way se lance dans la science-fiction et c’est une très bonne idée car ce nouveau titre me tente énormément et fait écho à de nombreux problèmes de notre société. J’en attends beaucoup et j’espère ne pas être déçue !

***

Quelques romans contemporains

Cette obscure clarté, d'Estelle Laure Songe à la douceur, de Clémentine Beauvais 

Cette obscure clarté, d’Estelle Laure, aux éditions Hachette – Sortie le 14 septembre
Lucille, 17 ans, vit seule avec Wren, sa petite sœur de 9 ans. Leur père a été interné, leur mère a quitté la ville. L’adolescente est débordée entre le lycée et le job qu’elle a décroché tandis que sa meilleure amie, Eden, garde Wren. Des miracles surviennent, comme un frigo qui se remplit tout seul et une voiture qui se répare par magie. Mais un jour, Eden fait une chute et tombe dans le coma.
=> Un petit roman plus réaliste pour me sortir de tous ces mondes fantastiques et sociétés dystopiques, qui m’a attiré par le côté mystérieux et touchant de son résumé.

Songe à la douceur, de Clémentine Beauvais, aux éditions Sarbacane – Sortie le 24 août
Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant, et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse de lui, et lui, semblerait-il… aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il la lui faut absolument. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? Songe à la douceur , c’est l’histoire de ces deux histoires d’un amour absolu et déphasé – l’un adolescent, l’autre jeune adulte – et de ce que dix ans à ce moment-là d’une vie peuvent changer. Une double histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaikovsky – et donc écrite en vers, pour en garder la poésie.
=> Un des rares livres pour lequel il y a déjà pléthore d’avis dithyrambiques !Je dois bien avouer qu’à première vue, il ne m’avait pas fait forte impression, mais j’ai lu les quelques premières pages et j’adore déjà le ton, donc j’espère franchement être aussi enthousiaste que prévu. 

Le syndrome du papillon, de Maxence Fermine, aux éditions Michel Lafon – Sortie le 13 octobre
Hugo Mars, 17 ans, n’est pas un adolescent comme les autres. Atteint d’un mal étrange, le syndrome du papillon, un dérèglement d’ordre neurologique qui lui ôte la faculté de faire des choix, il est interné en hôpital psychiatrique après une grave dépression.
=> Contrairement à la plupart, je n’ai pas du tout aimé Neige de cet auteur. Mais là, je dois mettre mes a priori de côté car ce roman a l’air d’être un petit bijou d’émotions et le thème m’intrigue énormément !

***

Quelques thrillers

Génération K, de Marine Carteron Shadow, de Claude Merle

***

Le détour, de S.A. Bodeen, aux éditions Michel Lafon – Sortie le 22 septembre
Livvy, 17 ans, romancière à succès d’une série fantastique pour adolescents, est victime d’un accident de la route dans un endroit isolé. Lorsqu’elle revient à elle, elle s’aperçoit qu’on la retient prisonnière dans une cave. Une mère et sa fille dérangée lui en veulent et exigent des excuses. Pourquoi ?
=> un thriller pour ados aux accents de Misery (Stephen King), c’est vachement alléchant et mystérieux !

Génération K, de Marine Carteron, aux éditions du Rouergue – Sortie le 14 septembre
Kassandre, Mina et Georg, tous trois un peu bizarres et révoltés, ont un point commun que la plupart des gens ignorent : un pouvoir terrifiant… D’un pensionnat luxueux en Suisse aux quartiers chauds de Naples, la traque commence car leurs dons sont convoités par de redoutables puissances.
=> Un thriller fantastique au résumé très intrigant. Je ne sais pas trop ce que ça donnera, mais Marine Carteron est apparemment une auteure à suivre (je n’ai pas encore lu sa saga des Autodafeurs, mais je n’arrête pas d’en entendre parler !).

Shadow, de Claude Merle, aux éditions Bulles de savon – Sorti le 17 août
Léo Langlois n’ est pas un adolescent comme les autres. Surdoué, il peut voir ce qui reste invisible pour la plupart des gens, en particulier les enquêteurs de la police. Ce don extraordinaire fait de lui un génial détective. Qu’ est-ce qui le différencie des autres ? Léo est aveugle. Loin d’ être un handicap, sa cécité développe sa perception dans tous les domaines et lui permet de résoudre les énigmes les plus indéchiffrables.
=> Un petit policier plus classique, genre que je lis moins souvent, mais les particularités du jeune enquêteur rendent ce roman bien intéressant et je suis curieuse de découvrir un nouveau personnage aveugle après ma chouette lecture de Dis-moi si tu souris (qui mettait en scène une jeune ado aveugle).

***

Un petit roman historique

Une fille au manteau bleu, de Monica Hesse, aux éditions Gallimard – Sortie le 27 octobre
Amsterdam, 1943. Hanneke sillonne les rues de la ville afin de dénicher des marchandises au marché noir. Un jour, une cliente lui fait une requête particulière, retrouver une jeune fille juive qu’elle hébergeait et qui a disparu. En recherchant la prénommée Mirjam Roodvet, Hanneke découvre les activités secrètes des réseaux d’entraide aux familles juives et entre à son tour dans la clandestinité.

***

De chouettes romans pour les 9-13

Scaraboy, de M.G. Leonard Le Sacre des Trois, de J.D. Rinehart Le mystère du livre disparu, tome 1 : Au secours de Peter Pan, de Pierdomenico Baccalario et Eduardo Jauregui

Scaraboy, de M.G. Leonard, aux éditions du Seuil – Sorti le 18 août
Darkus, 13 ans, se sent plus seul que jamais. Son père, Bartholomew Cuttle, célèbre scientifique du Museum d’Histoire Naturelle, s’est mystérieusement volatilisé, et le jeune garçon doit emménager chez son oncle Max qu’il connaît à peine. Le jour où les brutes épaisses du collège veulent s’en prendre à lui, il reçoit une aide pour le moins inattendue : un très, très gros scarabée vient lui porter secours. Et comme si ce n’était pas assez étrange, le scarabée semble parfaitement le comprendre ! Darkus et Baxter – c’est ainsi qu’il prénomme le scarabée – deviennent rapidement amis. Avec oncle Max, ils partent à la recherche de Bartholomew. Mais plus ils enquêtent, plus le mystère s’épaissit. Comment Bartholomew a-t-il pu disparaître de son bureau fermé à double tour ? Quel est cet étrange projet Fabre sur lequel il travaillait ? Qui est Lucretia Cutter, cette femme qui semble terroriser oncle Max ? Une chose est sûre : pour retrouver son père, Darkus devra suivre la piste des scarabées…
=> Une enquête, des mystères, une touche non négligeable de fantaisie loufoque : une recette qui me parle !

Le Sacre des Trois, de J.D. Rinehart, aux éditions PKJ – Sortie le 15 septembre
Toronia, un royaume divisé en trois provinces, est en proie à une guerre civile. Le roi Brutan fait régner la terreur. Une prophétie révèle que les trois enfants illégitimes du roi le tueront et régneront ensemble, en paix. Séparés à la naissance, les enfants doivent d’abord se retrouver, pour ensuite accomplir leur destin. Mais la route vers le trône est longue et semée d’embûches.
=> Typiquement le genre de petits romans Fantasy qui m’enchante ! Celui-là, je suis convaincue qu’il va me plaire. Verdict très vite !

Le mystère du livre disparu, tome 1 : Au secours de Peter Pan, de Pierdomenico Baccalario et Eduardo Jauregui, aux éditions Flammarion – Sortie le 5 octobre
Alba et Diego sont tombés dans un pays imaginaire où les livres classiques sont réécrits avec des scènes étranges. Le frère et la sœur ont décidé de voler au secours de Peter Pan.
=> Je ne peux résister aux réécritures, aux livres qui parlent d’autres livres, à ceux qui jouent avec des personnages connus ! Et vous allez en avoir la confirmation avec les prochains livres présentés ci-dessous !

***

Du côté des BD

Les aventures ahurissantes de Benjamin Blackstone, tome 1 : L'île de la jungle, de Nicolas Perge, François Rivière et Casado Les trois cochons petits dans la forêt enchantée, de Michel Van Zeveren Les Contes de notre enfance revisités, de Tiffany Cooper

Les aventures ahurissantes de Benjamin Blackstone, tome 1 : L’île de la jungle, de Nicolas Perge, François Rivière et Casado, aux éditions Casterman – Sortie le 31 août
Benjamin est orphelin et s’ennuie dans la maison de sa tante. Dans la bibliothèque, il rencontre Lord Schenbock, le fantôme de son oncle, qui peut littéralement plonger dans les livres et modifier leurs histoires. Benjamin le suit alors dans différents romans. Mais chacun a son méchant et ils finissent par poursuivre le duo qui doit trouver des alliés.

Les trois cochons petits dans la forêt enchantée, de Michel Van Zeveren, aux éditions Bayard (BD Kids) – Sortie le 7 septembre
Bonjour ! Nous sommes les Trois Cochons Petits, Igor, Nestor et Fédor ! Avec nos parents, on forme une famille comme les autres. Tout ce qu’il y a de plus normale. Si ce n’est que nos parents n’ont pas réalisé qu’ils ont emménagé au cœur de la forêt des contes et que parfois, au détour d’un petit chemin ou autre, il arrive qu’on fasse des rencontres… plutôt surprenantes et familières ! Dans ce premier volume, le petit poucet aide les parents à retrouver leur chemin dans la forêt, les haricots achetés au marché se révèlent magiques, les biscuits préparés par maman prennent vie pendant la nuit, le Père Noël dit tout de ses secrets, et nos trois cochons petits se font des amis vraiment… merveilleux !

Les Contes de notre enfance revisités, de Tiffany Cooper, aux éditions Marabout – Sortie le 21 septembre
Un grand méchant loup regardant Netflix en attendant le petit Chaperon rouge, une Cendrillon se rendant au bal en robe Dior pour rencontrer son prince ressemblant fortement à Justin Bieber, ou des petits cochons construisant des villas américaines, tout l’humour de Tiffany Cooper à savourer au fil des pages !

=> 3 bandes dessinées qui font la part belle aux contes et romans de notre enfance ! Je me réjouis de découvrir ces trois façons de revisiter ces histoires connues, et tout particulièrement celle de Michel Van Zeveren qui a le don de me faire marrer !

***

Du côté des albums

Les crayons rentrent à la maison, de Drew Daywalt et Oliver JeffersCambouis, de Geoffroy de Pennart   Les Liszt, de Kyo Maclear et Julia Sarda Presque toute la vérité sur les lutins, de Clothilde Delacroix

Les crayons rentrent à la maison, de Drew Daywalt et Oliver Jeffers, aux éditions Kaléidoscope – Sortie le 31 août
Duncan est heureux. Il a écouté les revendications de ses crayons en rébellion et la vie a retrouvé toutes ses couleurs. Enfin presque, car arrive au courrier une pile de cartes postales à son nom…
=> Ouiii, un nouveau Jeffers et en plus c’est la suite des géniales cartes postales des crayons (voir Rebellion chez les crayons, du même duo) ! Je me réjouis de voir ce qu’ils ont à dire cette fois… Si vous ne connaissez pas l’auteur/illustrateur Oliver Jeffers, je vous suggère de réparer cette erreur au plus vite !

Cambouis, de Geoffroy de Pennart, aux éditions Kaléidoscope – Sortie le 14 septembre
Un as de la mécanique, deux frères bêtes et méchants, un concours de chant, un soulier qui glisse, une course-poursuite… C’est la version très rock and roll que Geoffroy de Pennart nous offre de Cendrillon, à découvrir sur les chapeaux de roues.
=> Ouiii, un nouveau Pennart et ses contes détournés ! Pareil si vous ne connaissez pas encore ce talentueux monsieur, il est plus que temps !

Les Liszt, de Kyo Maclear et Julia Sarda, aux éditions de la Pastèque – Sortie le 4 novembre
Les Liszt font des listes. Ils font des listes en hiver, au printemps, en été et à l’automne. Ils font des listes tous les jours sauf le dimanche. Mama Liszt, Papa Liszt, Winifred, Edward, Frederick et grand-père font des listes toute la journée. Puis un jour, un visiteur arrive. Comment vont-ils gérer quelque chose d’inattendu ? Il n’est sur la liste de personne…
=> En tant que fana de listes, je ne peux décemment pas passer à côté de celui-là. Et puis, il a l’air beauuuu !

Presque toute la vérité sur les lutins, de Clothilde Delacroix, aux éditions du Seuil – Sortie le 29 septembre
Tout (ou presque) ce que vous avez toujours voulu savoir sur les lutins sans jamais oser le demander ! Un album pour tout savoir sur les lutins : l’origine de leur petite taille, de leurs oreilles en pointe, de leur passion pour les champignons, leurs habits, …
=> 96 pages de faits divers sur les lutins, avec plein de réponses loufoques, moi ça me botte bien !

***

Que pensez-vous de cette sélection ?
Quels sont les titres que vous avez repérés chez vous ?

Bon c’est dur de s’arrêter quand on voit tout ce que les éditeurs nous ont réservé, mais je vais enfin terminer cet article. Même si je n’ai pas encore mentionné mes grosses envies… en matière de suite de saga [comme la sortie de Phobos 3 (le 15/11), Oniria 4 (le 16/11) et Une braise sous la cendre 2 (le 6/10)] … en matière de sorties poche [Gardiens des cités perdues (le 6/10 chez PKJ), Contrecoups (le 1/09 chez 10/18), Aeternia (le 3/11 chez Pocket) … en matière de thrillers (le dernier de Barbara Abel, Je sais pas (le 6/10 chez Belfond), Sujet 375 (le 8/09 chez Pocket), Le Sang du monstre (le 22/09 chez Sonatine) … Allez, cette fois, c’est fini !!

Extras
Le super plan de métro de la rentrée jeunesse de Sophie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Tag des 6 mois : petit bilan

Après le sympathique test des éditions PKJ concernant ma PAL, les voici de retour avec un tag sur nos lectures de ces 6 premiers mois de 2016. Une façon comme une autre de faire un petit point et de vous repointer du doigt quelques livres récemment découverts que vous ne devriez pas manquer ! Et puis comme c’est Julia (du blog Allez vous faire lire, blog que vous DEVEZ suivre assidûment) qui me lance gentiment cette invitation, je vais me coller avec plaisir à cette petite liste de questions (en tant que list-addict, ça ne se refuse pas !).

Tag 6 mois

Alors… Avant de me lancer dans ces 14 questions, je vais rapidement zieuter dans mon fichier Excel pour voir à combien s’élève le nombre de livres lus ces 6 derniers mois. Roulements de tambour… 43 romans, 4 livres audio et 38 BD (et même plein d’albums et de premières lectures). Mais il va falloir que je carbure un peu plus si je veux atteindre mon but des 100 romans fin d’année !

***

1) Avez-vous eu un coup de cœur ?

Oui, j’ai eu deux beaux coups de coeur : Oniria, une aventure fabuleuse dans le monde des rêves, un roman d’une rare inventivité et Elia, la passeuse d’âmes, une dystopie géniale qui se place directement dans mon trio de cœur du genre.

Oniria, t.1 : Le Royaume des rêves, de B.F. Parry Elia, la passeuse d'âmes, de Marie Vareille

2) Avez-vous lu un roman Pocket Jeunesse ?

J’en ai lu deux : un coup de cœur et une déception (mon avis sur Au bout du tunnel tarde à venir, mais  en gros, j’en attendais beaucoup plus au vu des avis si enthousiastes et ça m’a semblé un peu trop cliché et… fade).

Elia, la passeuse d'âmes, de Marie Vareille Au bout du tunnel, de Carlos Garcia Miranda

3) Avez-vous découvert un nouvel auteur ?

Énormément de découvertes, mais la plus notable est ma première et bien trop tardive incursion dans le monde tordu et poilant de Roald Dahl ! Je ne suis régalée en en découvrant plus ou moins un par mois, et ce qu’il y a de beau c’est que c’est pas fini ! Pour l’instant, mes chouchous sont Matilda (découvert en livre audio – fantastique ! – avec en tête les images du film – LE film de mon enfance – et c’était génial) et Sacrées sorcières. Mais il m’en reste encore plein et je fonde de grands espoirs sur Le BGG !

Les deux gredins, de Roald Dahl Matilda, de Roald Dahl La potion magique de Gerges Bouillon, de Roald Dahl Sacrées sorcières, de Roald Dahl

4) Avez-vous lu un de vos auteurs préférés ?

Alors, je n’ai pas vraiment d’auteur fétiche dont j’aurais lu plein de livres et dont j’attendrais avec impatience la sortie de son dernier roman. J’ai plutôt des livres préférés (À la croisée des mondes, La Passe-miroir, Le Nom du vent, Entre chiens et loups). Par contre, j’ai lu en 2015 deux romans que j’ai adorés : Un hiver en enfer, de Jo Witek et Le Passage, de Louis Sachar. Du coup, quand j’ai vu que ces deux auteurs venaient de sortir un nouveau livre, j’ai sauté dessus… et j’ai été relativement déçue. Deux lectures en demi-teinte donc pour Le Domaine et Chemins toxiques (peut-être en attendais-je trop ? Mais je suis très contente du coup de n’avoir pas commencé par ceux-là car je n’aurais sans doute jamais découvert leur précédent !). Je vais peut-être m’en tenir aux vraies découvertes !

Le Domaine, de Jo Witek Chemins toxiques, de Louis Sachar

5) Avez-vous terminé une série ?

Non, mais je suis à jour dans la série Phobos (j’ai lu les 2 premiers tomes en mars et je termine à l’instant le hors série), j’attends donc de pied ferme la suite en novembre.

  Phobos, tome 1, de Victor Dixen Phobos, tome 2, de Victor Dixen Phobos Origines, de Victor Dixen

6) Avez-vous lu un livre sorti cette année ?

Plein ! Je n’ai jamais autant été à la page ! Et ça peut être une très bonne chose, comme pour Les Mystères de Larispem, que j’ai adoré découvrir en avant-première et qui est top (il faut vraiment que je vous en parle dans une chronique) ! Mais ça peut aussi avoir ses inconvénients ; la sortie de Forget Tomorrow a fait beaucoup de bruit sur la blogo et je n’ai pas attendu longtemps pour le lire, sauf que je suis loin de comprendre un tel engouement…

Les Mystères de Larispem, de Lucie Pierrat-Pajot Forget Tomorrow, de Pintip Dunn

7) Avez-vous rencontré un auteur ?

Non.

8) Attendez-vous avec grande impatience un livre qui sortira pendant la seconde moitié de 2016 ?

Bon, of course il y a le « nouveau » Harry Potter. Je ne pourrai décemment pas passer à côté même si j’ai quelques méfiances. Et puis, of course bis (après les éloges de tarés de Julia, mais pas que !), il faudra que je me penche sur le nouveau Clémentine Beauvais, qui à première vue ne m’avait pas fait forte impression (SHAME ! mais ça c’était avant d’avoir vu ça !). J’ai lu les quelques premières pages et j’adore déjà le ton, donc j’espère franchement être aussi enthousiaste que prévu. Et enfin, une petite sortie de septembre chez Hachette repérée sur le blog de Galléane, qui m’attire par le mystère de son résumé et je ne sais vraiment pas à quoi m’attendre, mais ça m’attire !

Harry Potter et l'enfant maudit Songe à la douceur, de Clémentine Beauvais Cette obscure clarté, d'Estelle Laure

Harry Potter et l’enfant maudit
Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants.
Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu.
Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Songe à la douceur
Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a quatorze ans, il en a dix-sept ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant, et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse de lui, et lui, semblerait-il, aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il la lui faut absolument. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ?

Cette obscure clarté
Lucille, 17 ans, vit seule avec Wren, sa petite soeur de 9 ans. Leur père a été interné, leur mère a quitté la ville. L’adolescente est débordée entre le lycée et le job qu’elle a décroché tandis que sa meilleure amie, Eden, garde Wren. Des miracles surviennent, comme un frigo qui se remplit tout seul et une voiture qui se répare par magie. Mais un jour, Eden fait une chute et tombe dans le coma.

9) Avez-vous lu un roman sans histoire d’amour ?

J’ai lu l’effarant Le garçon au sommet de la montagne, qui est tout sauf une histoire d’amour, plutôt l’histoire de comment la haine de son prochain peut s’insinuer dans des esprits innocents. Je n’ai pas voulu croire que le petit Pierrot, ce gamin adorable, pourrait aussi facilement se laisser convertir par des idées aussi perfides, mais si…

Le Garçon au sommet de la montagne, de John Boyne

10) Avez-vous lu un roman d’un auteur français ?

Plusieurs aussi. Outre ceux déjà mentionnés ci-dessus, j’ai relu deux auteurs de ma jeunesse : Gudule et Mickaël Ollivier. Déception pour l’un, belle retrouvaille pour l’autre.

La Baby-sitter, de Gudule Frères de sang, de Mickaël Ollivier

11) Avez-vous lu un roman adapté au cinéma (ou en série/téléfilm) ?

Oui je voulais lire La 5e vague avant sa sortie ciné et finalement, je n’entends que des crasses sur l’adaptation, donc je vais m’en tenir à mon bon souvenir du livre et puis c’est tout.

La 5e vague, de Rick Yancey

12) Avez-vous lu un livre qui vous a fait pleurer ?

J’ai la larme très facile, donc oui. Dans Dis-moi si tu souris, j’ai été émue plus d’une fois par l’histoire de Parker, jeune ado aveugle, vraie force de la nature qui nous dévoile son quotidien sans chichis, sauf que malgré tous les beaux moments auxquels on assiste avec elle, sa vie est loin d’être toute rose.

Dis-moi si tu souris, d'Eric Lindstrom

13) Avez-vous lu un roman historique ?

Alors, Le Mystère de Lucy Lost, c’est bien plus qu’un roman historique, c’est une vraie tranche de vie émouvante et passionnante qui se déroule pendant le début de la première guerre mondiale, avec comme focus le torpillage d’un bateau civil par les Allemands, le Lusitania, dont je ne connaissais absolument rien. Avec ce roman, je découvre la magnifique plume de Morpurgo, et j’en redemande !

Le Mystère de Lucy Lost, de Michael Morpurgo

14) Avez-vous lu un roman que quelqu’un vous a conseillé ?

Oui, les 3 seuls romans adultes que j’ai lus sont 3 thrillers qu’on m’a conseillés et que j’ai adorés. Elle est pas belle la vie ?

La fille du train, de Paula Hawkins Am stram gram, de M.J. Arlidge À toi, de Claudia Pineiro

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les 10 nouveautés jeunesse 2016 les plus alléchantes

Après vous avoir pondu un article en août dernier sur les sorties les plus attendues de la rentrée littéraire 2015, je vous propose cette fois un aperçu des nouveautés jeunesse de ce début 2016 qui me tentent le plus. Parce que franchement, il y a du lourd, je trouve ! Et je ne parviens pas à me ménager assez de temps pour découvrir tous ces titres, mais une chose est sûre, ils passeront tôt ou tard à la casserole ! Je reprends donc le principe d’un vieux RDV que j’avais lancé il y a quelques années pour vous parler de ces romans, avec chroniques de blogueurs à l’appui. Car oui, les titres qui vont défiler ci-dessous sont tous « lus et approuvés » par de super blogueurs ! Bref, c’est reparti pour un tour de dénonciations de ces tentateurs !

La Blogo de la Tentation

***

Le futur coup de coeur

Les Mystères de Larispem, de Lucie Pierrat-Pajot

Les Mystères de Larispem, de Lucie Pierrat-Pajot – Gallimard Jeunesse (sorti le 8 avril 2016)

Larispem 1899 – Dans cette Cité-Etat indépendante où les bouchers constituent la caste forte d’un régime populiste, trois destins se croisent… Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l’apprentie louchébem et Nathanaël, l’orphelin au passé mystérieux. Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l’ombre d’une société secrète vient planer sur la ville. 

Ayant ADORÉ La Passe-miroir, de Christelle Dabos (gagnante n°1 du Concours du premier roman jeunesse Gallimard), je ne peux évidemment pas passer à côté de ce petit bijou, rédigé par la gagnante n°2, qui promet déjà un univers hors du commun et passionnant. Je me réjouis tellement de le commencer ! Les avis sont unanimes et Mademoiselle Bouquine lui accorde même un 9,5/10 et débute en nous disant : « Que dire de l’univers de ce livre, sinon qu’il est purement génial ?« 

Et pour achever de vous convaincre, voici une super (méga giga cool) interview avec la gagnante de ce nouveau prix Gallimard : Lucie Pierrat-Pajot, la gagnante précédente : THE Christelle Dabos, leur éditrice, une libraire et un blogueur : Tom, qui nous parlent des 1001 aspects du livre, de l’édition, de l’écriture, du blogging, et tout et tout !

***

Le démoniaque

L'invocateur, tome 1 : Novice, de Taran Matharu

L’invocateur, Livre 1 : Le Novice, de Taran Matharu – Hachette (sorti le 23 mars 2016)

Orphelin, Fletcher imagine déjà son avenir tout tracé : une vie dure mais paisible comme forgeron dans un village sans histoire. Jusqu’au jour où il se découvre un talent rare, un talent bien particulier : celui d’invoquer les démons. Accusé d’un crime qu’il n’a pas commis, Fletcher trouve refuge à l’Académie Vocans, sous l’aile du mystérieux capitaine Arcturus. Là, on lui enseigne la magie et la maîtrise d’Ignatius, ce petit démon qu’il a invoqué par erreur, et avec lequel il se lie d’une amitié sans faille. Mais l’apprentissage est rude et la concurrence mortelle : seuls les élèves les plus talentueux deviendront mages-guerriers et dirigeront les armées d’Hominum afin de défendre les frontières sud du pays, où les Orques tentent de faire basculer l’Empire dans le chaos.

Ça fait une plombe que je n’ai pas lu un bon roman de Fantasy. Il me fait un peu penser au génialissime Le Nom du vent, de Patrick Rothfuss (le coup de l’orphelin, de l’Université, de la magie qui sommeille en lui) et je sens qu’il peut me plaire. Lire-une-passion lui donne un 4,5/5 et conclut par un : « Tout est parfaitement amené, il n’y a aucune fausse note, et on se surprend à tourner les pages sans s’en rendre compte.« 

***

L’incontournable

Sauveur & Fils, de Marie-Aude Murail

Sauveur & Fils, de Marie-Aude Murail – École des Loisirs (sorti le 13 avril 2016)

Quand on s’appelle Sauveur, comment ne pas se sentir prédisposé à sauver le monde entier ? Sauveur Saint-Yves, 1,90 mètre pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d’affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s’évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin, les trois soeurs Augagneur, 5, 14 et 16 ans, dont la mère vient de se remettre en ménage avec une jeune femme… Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien.
Mais à toujours s’occuper des problèmes des autres, Sauveur oublie le sien. Pourquoi ne peut-il pas parler à son fils Lazare, 8 ans, de sa maman morte dans un accident ? Pourquoi ne lui a-t-il jamais montré la photo de son mariage ? Et pourquoi y a-t-il un hamster sur la couverture ?

Marie-Aude Murail, on ne la présente plus je crois… Elle a l’art de nous pondre des romans aux thématiques délicates tout en nous donnant le sourire, avec son humour inégalable. Un 5/5 chez Stéphanie Plaisir de lire, qui y voit « un subtil dosage de délicatesse, de banalité, de gravité, d’humour et de légèreté« .

Et si vous préférez vous faire convaincre directement par l’auteure, voici une chouette interview où elle parle avec tendresse de ses personnages.

***

Le très attendu

La Loi du dôme, de Sarah Crossan

La Loi du Dôme, de Sarah Crossan – Bayard (sorti le 13 janvier 2016)

Les arbres ont été éliminés de la terre et l’oxygène s’est raréfiée, provoquant des millions de morts…
Les survivants ont été rassemblés sous le Dôme, sorte de bulle protectrice où un nouvel ordre s’est constitué autour d’un État totalitaire et d’une société, « Respirer Inc. », qui contrôle l’air que les habitants respirent. Tout en haut de l’échelle sociale, se trouvent les Premiums. Riches et en bonne santé, ils méprisent les Auxiliaires, trop pauvres pour payer un impôt sur l’oxygène et donc contraints de survivre avec le peu d’air qu’ils respirent…
Alina, 16 ans, qui a rejoint la Résistance, a échoué dans sa mission à l’intérieur du Dôme. Elle est en danger et doit fuir, à l’extérieur. Elle rencontre alors Quinn, un jeune Premium et sa meilleure amie Bea, une Auxiliaire, partis camper hors du Dôme et leur demande de l’aide…

Je vous fais ici découvrir la chronique 5/5 de Wandering World, qui l’a lu en anglais et qui m’avait donné très envie de le découvrir à l’époque, en… 2012 ! Alors quelle joie de le voir arriver en français sur les tables de la librairie après tout ce temps ! Une dystopie somme toute classique mais qui semble riche en émotions : « Breathe regorge de suspense et d’action. Les rebondissements sont uniques, et nombreux sont ceux qui m’ont laissé sur les fesses ! Tout est explosif, sans cesse surprenant. On ne s’arrête pas une seule seconde ! Aucun temps mort et aucun répit ne nous est accordé, et c’est juste génial ! Chaque chapitre représente un tournant dans le récit, une surprise, un coup de poing dans l’estomac. » Moi quand on me parle comme ça, c’est gagné…

***

L’interpellant

Les Effets du hasard, de Marie Leymarie

Les effets du hasard, de Marie Leymarie – Syros (sorti le 14 avril 2016)

Maïa a les yeux noisette, les cheveux châtains, un petit nez légèrement retroussé et un QI de 117. Elle correspond en tout point aux critères choisis par ses parents sur catalogue, quinze ans plus tôt. Un soir, elle est abordée par Anthony, un garçon aux yeux verts. Maïa accepte de prendre un verre avec lui, bien qu’il lui semble beaucoup trop intelligent pour elle. Et dans sa tête tourne en boucle l’avertissement de sa prof de biologie : « Si vous tombez amoureux, ne vous affolez pas… ça fait partie des maladies bénignes de l’adolescence. Quelques comprimés de Deluvio 300, et c’est réglé. »

Et si on pouvait choisir son futur enfant sur catalogue… Voilà le genre de thématique que j’aime beaucoup retrouver en science-fiction et dont les dérives font toujours froid dans le dos. Les lectures de Mylène considère qu’il s’agit là d’une « belle leçon de vie et d’espoir« .

***

L’intrigant 

Au bout du tunnel, de Carlos Garcia Miranda

Au bout du tunnel, de Carlos Garcia Miranda – PKJ (sortie le 4 mai 2016)

Le train qui mène un groupe d’ados à la montagne déraille dans un tunnel. Trois minutes auparavant, sur une vidéo youtube, ils ont vu l’accident dont ils allaient être victimes…
Eva, Noël, Gabi, Ana et Sam sont les seuls survivants. Mais en sortant du tunnel, stupeur: le train a disparu. Plus étrange encore, alors qu’ils parviennent enfin à rentrer chez eux, ils découvrent qu’un an s’est écoulé et qu’ils ont été remplacés par des clones… Auraient-ils basculé dans un monde parallèle? Que s’est-il réellement passé?

Intrigant, c’est le mot ! Ma dernière lecture traitant des clones (Les Copies) m’avait beaucoup déçue, mais cette fois, je pense vraiment y trouver ce que j’attends : suspense, mystère et action. Et pour une fois, c’est un one-shot ! C’est un 20/20 chez Crouton qui dit même qu’il y a longtemps qu’un livre ne lui avait pas fait cet effet-là ! Voici comment il m’a donné envie : « C’est un livre de folie ! Les chapitres sont courts, 6 pages environ en moyenne, ce qui fait que ça se lit très vite. Rajoutez à ça que chaque fin de chapitre nous laisse la bouche grande ouverte. Et c’est ça l’énorme force de ce bouquin. Le mystère.« 

***

Le Truman Show revisité

I.R.L., d'Agnès Marot

I.R.L., d’Agnès Marot – Gulf Stream (sorti le 7 avril 2016)

Chloé Blanche a grandi à Life City. Comme tous ses habitants, elle ignore qu’ils sont filmés en permanence. Elle ignore qu’ils sont un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. Elle ignore qu’ils sont les personnages de Play Your Life, l’émission qui fait fureur hors de Life City, IRL. Elle ignore surtout à quel point ils sont manipulés. Lorsqu’elle rencontre Hilmi, le nouveau à la peau caramel, elle tombe immédiatement amoureuse. Mais ceux qui tirent les ficelles ne le lui destinent pas. C’est ainsi qu’elle découvre la nature de tous ceux qui vivent à Life City : les personnages d’un immense jeu vidéo.

J’avais adoré le film The Truman Show et je n’avais encore jamais retrouvé cette idée géniale en littérature. Du coup, c’est super emballée que j’ai découvert les premiers avis très enthousiastes sur les blogs (moyenne de 19/20 sur Livraddict après 17 votes). Enthousiaste, Virginie l’est particulièrement puisque pour elle, ce livre est une bombe ! Elle lui donne 5/5 et déclare : « Ce livre est juste dingue. Il m’a retourné le cerveau à plusieurs reprises ! Tout est parfaitement bien tourné. Agnès Marot a réussi à créer un récit incroyable et révoltant. J’ai beaucoup aimé suivre Chloé tout au long de l’histoire, une jeune fille qui n’a pas sa langue dans sa poche, courageuse, avec du culot et un sacré caractère. Autant vous dire qu’on est loin de s’ennuyer avec elle !« 

***

Le mystérieux

Hugo de la nuit, de Bertrand Santini

Hugo de la nuit, de Bertrand Santini – Grasset Jeunesse (sorti le 20 avril 2016)

Une nuit d’été
Un enfant
Des fantômes
Un secret
Bernard Santini signe un surprenant conte fantastique, drôle, inquiétant et magique.

Un résumé des plus minimalistes mais particulièrement intrigant si on l’ajoute à la sublime couverture. Moi j’ai juste envie de plonger dedans et de le découvrir par moi-même. En tout cas, Bob et Jean-Michel ont été séduites et c’est pas rien ! Elle trouvent que c’est « vraiment bien fichu, on se laisse entraîner dans cette nuit étrange et étonnante, on a les chocottes, on rigole, on frissonne, on danse…« 

***

L’émouvant Everything Everything, de Nicola Yoon

Everything Everything, de Nicola Yoon – Bayard (sorti le 6 avril 2016)

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Après la vague de romans réalistes et émouvants qui ont suivi Nos étoiles contraires, je ne me serais pas nécessairement retournée sur celui-ci, au résumé somme toute classique, malgré la couverture superbe. Mais les émotions ont l’air belles et sincères et cette maladie m’intrigue. Et l’avis de MyaRosa a achevé de me convaincre. Elle a a été touchée par cette jolie découverte : « J’ai été surprise à plusieurs reprises et je ne m’attendais pas à une lecture aussi prenante, enrichissante et intéressante. J’ai passé un très bon moment avec Olly et Madeline et je ne peux que vous recommander ce roman original, très agréable à lire, surprenant et qui fait réfléchir et ressentir tout un tas d’émotions différentes.« 

***

L’effrayant

La Fille quelques heures avant l'impact, d'Hubert Ben Kemoun

La Fille quelques heures avant l’impact, d’Hubert Ben Kemoun – Flammarion Jeunesse (sorti le 29 février 2016)

Ce soir. Tous ou presque ont prévu d’assister au concert du groupe de Marion. Mais tous n’iront pas pour les mêmes raisons. Certains sont venus avec joie et envie, d’autres avec rage et dégoût. Ici des comptes vont se régler, des vies basculer en quelques instants. Celle d’Annabelle tout particulièrement. Dans le noir, la tension monte. Annabelle veut croire que l’espoir va l’emporter mais la haine peut triompher…

Une lecture qui semble éprouvante mais nécessaire et qui fait écho au climat sombre de notre société. Un livre qui va me sortir un peu du fantastique, me faire retomber les deux pieds sur terre et sans aucun doute m’interpeller. Lirado en livre une chronique vibrante : « La fille quelques heures avant l’impact est un récit sombre et violent dans lequel la tension monte d’un cran à chaque chapitre. Alternance de plusieurs voix, le roman mêle tour à tour les événements du vendredi avant le drame puis pendant. L’écriture d’Hubert Ben Kemoun fait ressortir la colère intérieur et le mal être de chaque personnage avec beaucoup de noirceur, comme un écho du malaise actuel qui règne dans notre société.« 

 

***

Que pensez-vous de cette sélection ?
Quels sont les titres que vous avez repérés ?

Je me rends compte qu’il y a une belle variété d’éditeurs jeunesse dans cette sélection ! Mais surtout, voici pour vous l’occasion de découvrir des blogs que j’affectionne tout particulièrement (comme ceux de Stéphanie et de MyaRosa) ou que je viens de dénicher et que j’adore déjà (les superbes sites de Mademoiselle Bouquine et de Virginie). J’espère vous avoir donné envie de lire ces titres. Vous risquez de retrouver ici mon avis sur ceux-ci dans très peu de temps en tout cas ! À bientôt !

Bilan de l’année 2015

Après un début d’année faiblard, je termine l’année en force ! Mon blog en 2015 en a vu des vertes et des pas mûres, a connu des hauts et des bas, mais me revoilà pour le traditionnel bilan de fin d’année. Il y a eu beaucoup de changements dans ma vie de lectrice, et le blog a donc dû suivre le mouvement. La fin de mes cours du soir, un nouveau boulot de libraire jeunesse, plus de temps à consacrer à mes hobbies. Ça s’est ressenti ici ! En début d’année, je ne lisais et ne chroniquais plus beaucoup, et ces derniers mois, j’ai repris du poil de la bête 🙂 J’essaie d’être plus présente, de publier des articles plus régulièrement, de visiter vos blogs plus souvent. Mais surtout j’ai enfin trouvé un super rythme de lecture (qui correspond mieux aux piles de livres que j’aimerais pouvoir engloutir) et je redécouvre avec délice les merveilles de la littérature jeunesse. Je vous détaille tout ça en chiffres et en images !

Bilan 2015

Les livres

C’est un plaisir de faire ces bilans au fil des ans, car je me rends compte que je lis chaque année un peu plus. Mon challenge annuel perso des 50 livres est relevé haut la main : 73 livres lus en 2015 (versus 55 en 2014). Du coup, je vais un peu augmenter la difficulté pour l’année prochaine ! Côté BD, je continue ma découverte également, j’en ai lu… 37 (versus 35 en 2014). Et je ne vous parle même pas du nombre d’albums et de premières lectures pour enfants que je me suis enfilés depuis que je travaille en librairie jeunesse ! On arrive à une moyenne de 6 romans par mois, pour un total de +- 1700 pages/mois. Bref, je suis vraiment très heureuse de ces chiffres, surtout que j’avais dit dans mon bilan précédent que je ne pourrais sans doute pas faire mieux cette année 😀

En 2015, j’ai surtout lu des romans jeunesse (50 !), suivis de très loin par les thrillers (6) et les romans contemporains (6), puis par les romans humoristiques (4). Dis comme ça, ça change vraiment des autres années ! Je me rends compte que la littérature jeunesse est encore plus riche que je ne le pensais et elle me ravit. Je ne lis quasi plus que ça depuis quelques mois (sur mes 50 lectures jeunesse, il y en 40 rien que sur ces 5 derniers mois)… et pour l’instant, je n’ai pas encore fait d’overdose ! J’essaierai d’alterner un peu plus en 2016 pour ne pas rater des pépites dans d’autres genres et ne pas risquer de me lasser, mais je me sens vraiment bien de pouvoir axer mes lectures dans cette direction. Ne vous étonnez donc pas de retrouver majoritairement ce genre ici (comme ma sélection jeunesse pour Noël d’il y a quelques jours).

Un peu moins de diversité pour cette année donc, mais j’ai pu lire de nombreuses choses que j’avais mises de côté et j’ai fait de mer-veill-euses découvertes ! Voici donc coups de cœur, pépites et déceptions en images.

 

Les coups de cœur

A comme aujourd'hui, de David Levithan
La Passe-miroir, tome 1 : Les Fiancés de l'hiver, de Christelle Dabos La Passe-miroir, tome 2 : Les Disparus du Clairdelune, de Christelle Dabos

Les autres petites pépites découvertes en 2015
♥♥♥♥♥

Une braise sous la cendre, de Sabaa Tahir Tatie pourrie, de David Walliams Tous nos jours parfaits, de Jennifer Niven Tant que nous sommes vivants, d'Anne-Laure Bondoux Gregor, tome 1 : La Prophétie du gris, de Suzanne Collins

Le combat d'hiver, de Jean-Claude Mourlevat Qui es-tu Alaska ? de John Green Divergente, raconté par Quatre, de Veronica Roth L'école des massacreurs de dragons, tome 1 de McCullan Uglies, de Scott Westerfeld

Glacé, de Bernard Minier Terrienne, de Jean-Claude Mourlevat Amanda et les amis imaginaires, d'A.F. Harrold Le confident, d'Hélène Grémillon Le passage, de Louis Sachar

(pas moyen de n’en garder que 10, comme chaque année… Et encore là, y a rien en dessous de 17/20 !)

Et les déceptions
(petites et grandes)
Sans prévenir, de Matthew Crow Frank Einstein et le moteur à antimatière, de Jon Scieszka Les Copies, de Jesper Wung-SungLes Chroniques de Spiderwick, d'Holly Black La Pyramide des besoins humains, de Caroline Solé

La mise à nu des époux Ransome, d'Alan Bennett Entre Dieu et moi, c'est fini, de Katarina Mazetti  Black Out, de Marc Elsberg Lettre à D., d'André Gorz Soie, d'Alessandro Baricco

En 2015, j’ai lu 5 auteurs belges (mais aussi des suédois, nigérians, israéliens, danois, français, espagnols, américains et anglais). J’ai eu 2 énormes coups de cœur, de ceux qui marquent pour toujours, j’ai enfin découvert la fameuse Karine Giébel, j’ai renoncé à la plupart des challenges, j’ai découvert 53 nouveaux auteurs (+ de 70% de mes lectures), j’ai commencé 19 nouvelles séries (mais je n’en poursuivrai que 8), j’ai découvert le plaisir des lectures pour les 8-12 ans, j’ai lu le point final de ma série BD chouchou Locke & Key. J’ai acheté 30 livres (comme en 2014 !), j’en ai reçu 7 grâce à des concours ou la gentillesse de copinautes et mon amoureux m’en a offert 9.

Ah oui, et j’ai gagné notre « Reading Challenge » en amoureux ! Mouhaha ! (bon, de peu, c’est vrai…)

Reading Challenge en amoureux(on peut voir ci-dessus, que je menais déjà largement en avril !)

 

Au 31 décembre 2015, ma PAL s’élève à 369 livres (+ 61 par rapport à 2014). Contrairement à l’année passée, j’ai beaucoup plus axé mes lectures sur les romans que je possède et mes SP. Et j’ai donc lu 44 livres de ma PAL (VS 11 en 2014). Je n’imagine pas deux secondes que 2016 verra baisser ma PAL, mais j’espère continuer à piocher dans ma bibliothèque et découvrir des pépites qui attendaient d’être enfin lues et appréciées à leur juste valeur (comme Le Combat d’hiver, qui est sorti de l’ombre après 4 ans à prendre la poussière).

Le blog et la blogosphère

# L’article le plus vu : Sélection de livres pour enfants à offrir… à Noël ou tout le reste de l’année !
# L’article le plus commenté : Les 10 romans que j’aimerais recevoir à Noël, avec 19 commentaires.
# Le jour le plus actif : le 21 décembre avec 191 vues.
# La blogueuse qui a le plus commenté : Latêtedansleslivres avec 19 commentaires (merci !).

Cette année, le blog a été vu 13 000 fois. J’ai publié 32 articles et reçu 221 commentaires.

Merci WordPress pour toutes ces infos !

Les séries

Je continue avec ma deuxième passion : les séries. Je garde chaque jour un peu de temps pour la lecture et une série. Du coup, voici aussi quelques stat’ : une moyenne de 30h/mois, un total de 979+ épisodes sur l’année. J’ai commencé 12 nouvelles séries et j’en ai terminé 6.

2015 en séries, c’est :
– Enfin finir True Blood, qui me sortait vraiment par tous les trous (vous me direz, pourquoi s’acharner ? Je me pose la même question…)
– Dire adieu à Downton Abbey qui se termine sur une très chouette saison et qui va vraiment me manquer !
– Découvrir des pépites comme Fargo, Better Call Saul, The Last Man on Earth et Devious Maids.
– Se réjouir que la qualité est toujours au top niveau dans deux séries chouchou : How to get away with murder et Broadchurch.
Être déçue par Fear the Walking Dead.
– Enfin reprendre Nip Tuck.
– Enfin découvrir Kaamelott de bout en bout et qu’est-ce que c’est bon !
– Mettre en pause Revenge, Vampire Diaries, Scandal et The BackList, parce que franchement, bof bof !

 

Pour 2016 :

2015 m’a vraiment comblée : un vrai regain d’intérêt pour le blog, pour la lecture, pour la blogosphère, et puis un super métier en CDI, un amoureux toujours au top, des virées et des vacances merveilleuses… Que demander de plus, si ce n’est la même chose pour 2016 ?
Quelques prévisions pour cette nouvelle année : profiter de la littérature jeunesse sans m’y enfermer complètement, réussir mon challenge des 100 livres lus, réitérer le challenge en amoureux (sous forme de P’tit bac cette fois), découvrir des pépites qui m’attendent dans ma PAL et faire confiance aux coups de ❤ sur les blogs (comme pour Une braise sous la cendre), ne pas trop abuser des séries et les choisir judicieusement, en finir une bonne fois avec ma folie pour les achats impulsifs, ne plus laisser le blog à l’abandon et commenter plus souvent chez les copinautes !

Sélection de livres pour enfants à offrir… à Noël ou tout le reste de l’année ! [1]

Comme moi, vous êtes à la bourre pour vos cadeaux de Noël ? Vous vous dites, pourquoi pas un livre ? Ou vous êtes toujours en quête de pépites en littérature jeunesse ? Vous adorez voir les yeux de vos petits chérubins s’agrandir de plaisir devant des cadeaux livresques ? Pour les uns comme pour les autres, voici pour la première fois sur le blog une sélection de livres pour les moins de 12 ans. Une fois n’est pas coutume, j’ai voulu mettre en avant tous ces albums, BD et petits romans que je découvre avec grand plaisir cette année dans le cadre de mon nouveau job de libraire jeunesse.

Les Coulisses du Livre Jeunesse, de Bachelet  Les Coulisses du Livre Jeunesse, de Bachelet

extraits du génial « Les Coulisses du Livre Jeunesse » du encore plus génial Gilles Bachelet

 

Place donc à cette sélection pour enfants qui me tient à cœur !

Un petit panel de tout ce qui me plaît le plus en littérature pour enfants : des créations originales de maisons d’édition qui proposent des livres intelligents et amusants. Beaucoup de nouveautés, mais pas que, beaucoup d’humour aussi, mais pas que ! Il y en a pour tous les goûts, dans tous les styles.

Et je décline toute responsabilité en cas de fous rires ou de « lecturite aigüe » !

Albums tout-petits

 

Le livre qui dortLe livre qui dort, de Ramadier & Bourgeau – École des loisirs, Loulou & Cie (à partir de 2 ans)

Ce duo fonctionne à merveille ! Après nous avoir offert des pépites telles que Au secours, voilà le loup ! et Manger un loup, voici un album encore plus original où l’on propose à l’enfant de s’adonner au petit rituel du soir avec… son livre. À son tour, pour une fois, de poser les indispensables questions du soir (As-tu bien fait pipi ? As-tu bien brossé tes dents ?) et de raconter une petite histoire avant d’éteindre la lumière et de mettre son livre au dodo.

Le livre qui dort

 

Monsieur Lion s'habilleMonsieur Lion s’habille, de Britta Teckentrup – Bayard Jeunesse (à partir de 1 an et demi)

Monsieur Lion est invité à une fête. Il va falloir lui trouver une tenue appropriée… mais c’est sans compter son compère le singe qui lui propose toutes sortes de costumes débiles et déjantés. Les habits se succèdent de page en page, laissant un trou pour la tête de Lion qui, décidément, ne semble pas convaincu ! Finalement, ne vaudrait-il mieux pas y aller tout nu ?

Monsieur Lion s'habille

Ouvre-moi ta porteOuvre-moi ta porte, de Michaël Escoffier & Matthieu Maudet – École des loisirs, Loulou & Cie (à partir de 2 ans et demi)

Voilà un autre duo qui me ravit à chaque fois ! Vous aviez sans doute adoré Bonjour docteur et Bonjour facteur, les revoici pour un album en noir et blanc, s’inspirant de la célèbre comptine, bourré d’humour et de clins d’œil, avec plein de volets à ouvrir. Vous allez être surpris par la tournure des événements…

 

Ouvre-moi ta porte

 

Petite main petit pouce au cirque !Petite main petit pouce : au cirque !, de Martine Perrin – Seuil Jeunesse (à partir de 1 an et demi)

Un bel album à lire, ou plutôt à jouer avec ses petites menottes. Pour cette visite au cirque, on proposera à l’enfant de participer au spectacle, en sautant, de page en page, d’une attraction à l’autre : taper sur le tambour, toucher très vite toutes les balles du jongleur, grimper avec ses petits doigts sur le cou de la girafe. Un concept très sympa qui permet de faire participer l’enfant à la lecture et je vous promets qu’on s’amuse beaucoup !

  Petite main petit pouce au cirque !

 

Prendre & donnerPrendre & donner, de Lucie Félix – Les Grandes Personnes (à partir de 2 ans)

Voici enfin mon petit chouchou : un petit imagier des verbes et des contraires, ludique et interactif. À chaque page, il y a une forme à retirer, puis à replacer à l’endroit prévu la page d’après. On prend, puis on donne. On casse, puis on reconstruit. Un livre-puzzle pour tout-petits, qui réserve quelques jolies surprises et permet à l’enfant de découvrir des actions simples qu’il peut réaliser tout seul ou avec l’aide d’un adulte.Prendre & donner

 

Albums

 

Mirlificochet, méchant sorcier !Mirlificochet, méchant sorcier !, de Fabienne Morel et Debora Di Gilio – Syros (à partir de 4 ans)

On commence par un livre-CD… Un conte musical d’un duo de conteuses très original : une Italienne et une Bretonne, ça devient « Huile d’olive & Beurre salé » ! Après avoir revisité les contes de notre enfance, comme dans L’Ogresse poilue, la version italienne du Petit Chaperon rouge, elles nous racontent cette fois l’histoire de Mirlificochet, ce sorcier qui a trouvé un grain de blé et lance des sorts à tout va pour que ce qui est petit devienne plus gros. Une histoire rythmée et pleine d’humour, chantée et racontée par deux conteuses exceptionnelles, à l’énergie débordante !

« Il s’appelle Mirlificochet. Il est méchant. Il sent mauvais. »
Découvrez vite les premières minutes :

 

Troisième branche à gaucheTroisième branche à gauche, d’Alexandra Pichard – Les Fourmis rouges (à partir de 4 ans)

Un bel album, mais pas que ! Lancez-vous dans une aventure déjantée au plus haut des cimes… Notre petite héroïne part à la recherche de son chat qui a filé dans un arbre, mais elle va faire bien des rencontres insolites avant de le retrouver. Et ce n’est pas la seule à avoir perdu quelque chose : à chaque étage, un nouveau personnage, chaque fois à la recherche d’un objet égaré. Il vous faudra plusieurs lectures et un bon sens de l’observation pour tous les retrouver, semés au gré des pages. On s’y amuse vraiment beaucoup dans ces branches d’arbre !

Troisième branche à gauche

 

Le pigeon a besoin d'un bon bain !Le pigeon a besoin d’un bon bain !, de Mo Willems – École des loisirs, Kaléidoscope (à partir de 3 ans)

Alors celui-là, c’est le fou rire garanti ! Qu’est-ce qu’il est têtu et zinzin ce pigeon… Il est crotté de la tête au pied, il pue (même les mouches n’osent plus l’approcher) et pourtant il refuse de prendre son bain et compte bien nous convaincre de son point de vue, jusqu’à l’hystérie générale. À chaque nouveau titre, on se bidonne, mais ce petit dernier dépasse toutes nos attentes !

Le pigeon a besoin d'un bon bain !

 

Y a-t-il un chien dans ce livre ?Y a-t-il un chien dans ce livre ?, de Viviane Schwarz – École des loisirs, Pastel (à partir de 3 ans)

Voilà trois chats très rigolos à rencontrer, qui vont directement interpeller le lecteur à coups de questions et recommandations ! Mais pourquoi tout ce remue-ménage ? Quoi ? Il y aurait un chien dans ce livre ?? Nous voilà prêts pour une petite partie de cache-cache pour retrouver ces chats qui ont une peur bleue des chiens… Il y a plein de cachettes à découvrir et de petits volets à soulever. Bref, un livre interactif GÉNIAL !

Y a-t-il un chien dans ce livre ?

 

Émile est invisibleÉmile est invisible, de Vincent Cuvellier & Ronan Badel – Gallimard Jeunesse (dès 5 ans)

Émile, on ne peut que l’adorer. Sa vision très particulière des choses, sa détermination, ses idées loufoques, son ironie, son espièglerie… auront raison de vous ! On retrouve Émile dans une dizaine de titres, mais franchement, celui-ci nous propose une chute particulièrement savoureuse. Cette fois, Émile a décidé de devenir invisible parce que le repas prévu par maman (des endives), ça ne lui parle pas du tout (du tout). Mais son plan ne va pas se dérouler tout à fait comme prévu (ou peut-être que si finalement…).

Émile est invisible

Le livre sans imagesLe livre sans images, de B.J. Novak – École des loisirs (dès 4 ans)

Il ne paie pas de mine comme ça… mais je vous promets de franches rigolades si vous osez vous lancer dans la lecture de cet album surprenant ! Un livre-piège pour l’adulte qui va devoir lire tout (je dis bien tout) ce que contiennent ces quelques pages et se lancer dans un vrai spectacle de comédien. Vous allez peut-être vite regretter de l’avoir ouvert, mais les enfants eux vont franchement se marrer. La preuve en vidéo :

 

Mon papa au zooMon Papa au zoo, de Coralie Saudo & Kris Di Giacomo – Frimousse (à partir de 5 ans)

Voilà comment revisiter la relation père-fils de façon hilarante et décalée. Eh oui, quand les rôles s’inversent, tout n’est pas plus gai ! Papa s’est réveillé un dimanche matin en criant dans toute la maison qu’il veut aller au zoo. Papa est déchaîné. Comment petit fiston va-t-il arriver au bout de cette journée avec un papa qui ne tient pas en place ? Un album génial qui fera rire petits et grands.

Mon papa au zoo

 

Romans 7-12

 

Amanda et les amis imaginaires, d'A.F. Harrold Amanda et les amis imaginaires, de A.F. Harrold (illustré par Emily Gravett) –  Seuil Jeunesse (à partir de 9 ans)

Amanda est une petite héroïne super attachante, qui n’a pas sa langue dans sa poche, n’est jamais à court d’idées de jeux, toujours en soif d’aventures. C’est donc tout naturel qu’elle se crée un ami imaginaire pour l’accompagner dans ses délires d’enfant. Jusqu’au jour où arrive un étrange bonhomme capable de voir les amis imaginaires et qui ne semble pas leur vouloir du bien… au contraire ! Une histoire un peu sombre (le méchant vieux file une de ces frousses) dont l’atmosphère est superbement rendue par les illustration d’Emily Gravett, mais surtout une histoire qui invite à partir à l’aventure et à laisser libre court à son imagination. Un vrai beau retour à l’enfance, pour ma part !

Amanda et les amis imaginaires

Tatie pourrie, de David WalliamsTatie pourrie, de David Walliams (illustré par Tony Ross) – Albin Michel Jeunesse (à partir de 9 ans)

Un autre conte un peu cruel, mais tout aussi savoureux ! Sally se retrouve ligotée dans sa chambre après un accident qui l’a rendue orpheline, sous l’œil perçant de sa tante qui va tout faire pour récupérer son héritage. L’histoire peut paraître dramatique, mais je vous promets qu’on rit et sourit beaucoup devant cette horrible tatie, qui est moche, méchante, sadique et complètement tarée… Humour noir et mordant sont au rendez-vous et moi, je rempile direct au prochain roman de cet auteur génial ! Pour les fans de Matilda et Maman, j’ai raté l’avion. Mon avis détaillé ici.

Tatie pourrie

L'école des massacreurs de dragons, tome 1 de McCullan L’école des Massacreurs de Dragons, de Kate McMullan (illustré par Bill Basso) – Folio Cadet (à partir de 8 ans)

Quel plaisir de lecture ! Le jeune Wiglaf, entouré de frères brutaux et idiots et de parents ridicules et ignares, aimerait tellement pouvoir tout plaquer et avoir une vie digne de ce nom. L’occasion se présente sous la forme d’une invitation à l’école des massacreurs de dragons, sauf que… Wiglaf a déjà du mal à tuer une mouche alors là, c’est pas gagné ! Le voilà tout de même parti pour une aventure délirante, pleine de rencontres insolites, de magie, de farces et de cours inattendus dans cette école particulière.

 

Archie Greene et le secret du magicien, de D.D. EverestArchie Greene et le secret du magicien, de D.D. Everest – Bayard Jeunesse (à partir de 9 ans)

Archie, apprenti relieur dans une librairie pleine de mystère… Une sorte de petit Harry Potter avant l’heure, même si on se détache assez vite des comparaisons pour se lancer dans cette aventure riche en surprises et en trouvailles : des dizaines d’objets magiques, de livres fantastiques aux propriétés étonnantes, de métiers inattendus, de créatures terrifiantes. Ce petit roman est prenant et intrigant, plein de fantaisie, de magie et bien sûr… de livres, alors forcément, je ne pouvais qu’aimer ! Mon avis détaillé ici.

Gregor, tome 1 : La Prophétie du gris, de Suzanne Collins Gregor, de Suzanne Collins – Hachette Jeunesse (à partir de 10 ans)

Une superbe découverte et un régal de retrouver l’auteur des Hunger Games et sa plume affutée et irrésistible. On suit ici Gregor et sa petite sœur de 2 ans dans une quête pleine de rebondissements où l’on découvre avec émerveillement le Souterre, peuplé d’immondes créatures : des cafards, des chauves-souris, des rats… géants. Un monde fantastique qui fait froid dans le dos et une mystérieuse prophétie attendent nos jeunes héros.

Suzanne Collins

Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi ?Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi ?, de Thierry Lenain et Delphine Durand – Nathan (à partir de 7 ans)

Je termine la sélection des petits romans par une pépite pour les plus jeunes. Un premier petit roman qui nous ravit par son culot et ses idées bien senties. Zazie, cette gamine espiègle qui adore jouer au foot et dessiner des mammouths, débarque dans une nouvelle école et se lie d’amitié avec Max, qui se retrouve devant un gros point d’interrogation. On lui a toujours expliqué que les garçons avaient des zizis et les filles des zézettes. Mais Zazie est particulière… Serait-elle une fille avec zizi ? On mène l’enquête avec le sourire aux lèvres.

 

BD

 

Le Grand Méchant RenardLe Grand Méchant Renard, de Benjamin Renner – Delcourt (à partir de 9 ans)

On commence avec une BD tout public : assurément, elle ravira autant les enfants, les ados que les adultes et elle a d’ailleurs déjà fait ses preuves ! On est tour à tour attendri et révolté par ce renard pathétique, qui meurt de faim mais ne parvient pas à faire ressortir son côté bestial. Les poules lui rient au nez, le grand méchant loup se désespère d’un jour pouvoir lui apprendre ses astuces. Alors, il décide de kidnapper des poussins, de les élever et de les dévorer. Évidemment, c’était compter sans son petit cœur d’artichaut. Des gags simples, mais hilarants !Le Grand Méchant Renard

Ninn, t.1 : La Ligne noireNinn, tome 1 : La Ligne noire, de Johan Pilet et Jean-Michel Darlot – Éditions Kennes (à partir de 10 ans)

Ninn a été trouvée bébé sur une ligne de métro désaffectée et recueillie et élevée par deux ouvriers. Alors évidemment, elle est fascinée par tout ce qui touche au métro et toujours à la recherche d’informations liées à ses origines. Petit à petit, le fantastique s’immisce dans l’histoire : d’étranges rêves tout d’abord, puis des créatures surnaturelles. Que va découvrir Ninn au plus profond du métro ? Un cadre peu commun pour ce premier tome plein de promesses.

Zita, la fille de l'espace Zita, la fille de l’espace, de Ben Hatke – Rue de Sèvres (à partir de 9 ans)

Une aventure dans l’espace trépidante, pleine de robots et de personnages haut en couleur. Zita a ouvert un portail vers une autre galaxie et son ami Joseph a été kidnappé par un extra-terrestre à tentacules. Zita n’a pas froid aux yeux et va se lancer dans une aventure haletante pour sauver son ami. Rencontres insolites, batailles et jolies amitiés sont au rendez-vous pour cette fabuleuse histoire, qui prônent de bien belles valeurs.

 

Kiki et AlièneKiki et Aliène, de Paul Martin et Nicolas Hubesch – BD Kids (à partir de 9 ans)

On continue avec les extra-terrestres, dans un autre registre, complètement loufoque. Quelle rencontre avec ces deux étranges bonhommes qui débarquent chez nous et s’étonnent de toutes nos coutumes et technologies. On se moque gentiment de notre civilisation et c’est un vrai régal. Toutes les tranches de notre vie y passent, du foot aux vacances, du GSM à la nourriture. Une petite BD moins connue, mais qui vaut franchement le coup d’œil !

Kiki et Aliène

Où es-tu Léopold ?Où es-tu Léopold ?, de Vincent Caut et Michel-Yves Schmitt – Dupuis (à partir de 7 ans)

Des petits gags de quelques pages pour les plus jeunes, même si les plus grands ne cacheront pas leur plaisir en lisant les bêtises du petit Léopold, qui se découvre un jour le don d’invisibilité. Un pouvoir qu’on a tous un jour souhaité avoir ! On se rend compte de toutes les farces possibles et Léopold a des centaines d’idées pour embêter sa sœur… qui n’est pas près de se laisser faire pour autant !

 

La Balade de YayaLa Balade de Yaya, de Golo Zhao et Jean-Marie Omont – Éditions Fei (à partir de 9 ans)

Gros coup de cœur pour le point final de cette sélection ! Yaya est une petite héroïne intrépide qui se retrouve seule, prise dans le chaos de la guerre en Chine, à la recherche de ses parents. Elle va se lier d’amitié avec Tuduo, petit vaurien des rues, obligé de mendier pour le compte d’un tyran. Leur histoire est vraiment émouvante et trépidante, surtout lorsque l’on découvre que Yaya a la faculté de parler aux animaux, ce qui va bien l’aider dans sa très longue quête à travers tout le pays.

***

J’espère que cette sélection vous aura donné envie de découvrir et d’acheter ces petites pépites pour la jeunesse. Je vous souhaite un joyeux Noël et qu’une pluie de cadeaux littéraires s’abatte sous votre sapin !

 

 

Tag : Avez-vous dans votre PAL… ?

Tag : L'avez-vous dans votre pal... ?

Sur le site des éditions Pocket Jeunesse, on retrouve souvent de chouettes jeux et tests sur la lecture. Celui-ci va me permettre de vous présenter un petit aperçu de ma Pile à Lire, qui a doublé de volume en 3 ans et se hisse aujourd’hui bien au-delà des 350 livres !

 

Avez-vous dans votre PAL… ?

1) un livre dont vous ne savez pas de quoi il parle
J’ai tendance à me fier aux avis enthousiastes que je croise par-ci par-là, parfois sans lire les résumés pour être sûre d’avoir la surprise totale et de mieux m’immerger dans le livre, sans attentes précises. Et les quatrièmes de couverture ont la fâcheuse habitude d’en révéler trop… Alors oui, il y a pas mal de livres dans ma PAL qui sont de gros points d’interrogation pour moi, mais que j’ai pourtant très hâte de lire. C’est le cas de Rouge sang, de Melvin Burgess, l’auteur du marquant Junk. Et puis, il y en a aussi qui sont sur mes étagères depuis tant d’années que j’ai complètement oublié ce qu’ils racontent, comme L’âme du mal, de Maxime Chattam.

Rouge sang, de Melvin Burgess  L'âme du mal, de Maxime Chattam

2) un livre qui traîne depuis plus d’un an
Hum… 75 % de ma PAL concerne des livres que j’ai depuis plus d’un an. Extrêmement fort et incroyablement près, de Jonathan Safran Foer, est un des plus vieux livres de ma PAL, il y est depuis plus de 4 ans.
Extrêmement fort et incroyablement près, de Jonathan Safran Foer

3) un tome 2
J’ai pas mal de sagas commencées. Pour la plupart d’entre elles, j’ai très envie de les poursuivre, comme la suite de mon coup de cœur Chronique du tueur de roi, de Patrick Rothfuss, mais il y a toujours d’autres livres qui passent avant et leur piquent la priorité. Il y en a d’autres aussi qui ne m’attirent plus tellement, notamment le tome 2 de New Victoria, de Lia Habel.

Chronique d'un tueur de roi, tome 2 : La Peur du sage, de Patrick Rothfuss New Victoria, tome 2 : Rébellion, de Lia Habel

4) plusieurs livres d’une même série
Je me suis acheté les huit premiers tomes de la saga L’assassin royal, sûre d’avoir trouvé là une série de Fantasy comme je voulais en découvrir. Et j’ai bien fait ! Les deux premiers livres sont lus et chroniqués (ici et ici) et j’ai vraiment envie de savoir la suite, donc je sais qu’elle m’attend bien gentiment quand je déciderai de lui faire un sort.

—–L'assassin royal, tome 3 : La Nef du crépuscule, de Robin HobbL'assassin royal, tome 4 : Le Poison de la vengeance, de Robin HobbL'assassin royal, tome 5 : La Voie magique, de Robin HobbL'assassin royal, tome 6 : La Reine solitaire, de Robin HobbL'assassin royal, tome 7 : Le Prophète blanc, de Robin HobbL'assassin royal, tome 8 : La Secte maudite, de Robin Hobb

5) un classique
Je ne lis pas énormément de classiques, mais c’est souvent un plaisir d’en découvrir un de temps à autre, pour changer. Le tout est de savoir les choisir judicieusement. Autant j’ai adoré Les liaisons dangereuses, autant j’ai détesté Madame Bovary. J’aime beaucoup Les Hauts de Hurlevent mais j’ai été déçue par Fahrenheit 451. J’en ai donc toujours quelques-uns sous la main, avec l’espoir qu’une fois lus, ils intègrent la catégorie des classiques adorés. Par exemple, Emma, de Jane Austen et Le Meilleur des mondes, d’Aldous Huxley.

Emma, de Jane Austen Le Meilleur des mondes d'Aldous Huxley

6) un livre qui vous fait vraiment très très envie
Bien sûr et heureusement !! En ce moment, les deux livres que j’ai le plus envie de lire et qui vont donc très vite passer à la casserole sont : Fablehaven, de Brandon Mull et Max, de Sarah Cohen-Scali.

Fablehaven, tome 1, de Brandon Mull Max, de Sarah Cohen-Scali

7) un livre que vous gardez pour le lire pendant une période précise
Pas vraiment… Ah si ! J’attends d’être retraitée pour terminer la saga La Tour sombre, de Stephen King. J’ai promis à mon amoureux de la lire, mais l’envie n’est pas franchement au rendez-vous… Alors plutôt que de reporter chaque année la lecture, j’ai enfin fixé une date ! (et je m’y tiendrai, promis !)

La Tour sombre, tome 2 : Les trois cartes, de Stephen King

8) un livre que vous avez prêté sans l’avoir lu
En général, je prête des livres que j’ai adorés et que je conseille à mes amies. Par contre, je prête énormément à ma maman des livres de ma PAL que je n’ai pas lus mais qui correspondent bien à ses goûts. À mes risques et périls, car elle a tendance à me spoiler en pensant que je les ai lus… ou à me faire du chantage pour que je les lise rapidement parce qu’elle les a adorés ! C’est le cas de Avant toi, de Jojo Moyes et Le Purgatoire des innocents, de Karine Giébel.

Avant toi, de Jojo Moyes Le Purgatoire des innocents, de Karine Giébel

9) un poche
Oui, j’ai énormément de poches. Ils représentent plus de la moitié de ma PAL. Il y en a des anciens et des récents, des petits et des gros, des abîmés et des neufs. Des Pocket, des J’ai lu, des Livre de Poche, des Milady, des Folio.

La Horde du Contrevent, d'Alain Damasio Monster, de Patrick Bauwen

10) un livre dont vous aviez complètement oublié l’existence
Je passe souvent en revue ma PAL donc je les ai régulièrement tous sous les yeux. Mais il y en a plusieurs auxquels je ne pense jamais parce que je ne prévois plus nécessairement de les lire, comme Les Baratineurs, d’Anna Davis, que j’avais acheté lors d’une de mes premières foires aux livres d’occasion, alors que je prenais un peu tout ce qui me tombait sous la main tant j’étais attirée par les prix riquiqui…

Les baratineurs, de Anna Davis

11) votre prochaine lecture

Eleanor & Park, de Rainbow Rowell

12) un Pocket Jeunesse

La maison de la nuit, tome 1 : Marquée, de P.C. Cast

13) un livre que personne n’a aimé, du coup, vous avez un peu moins hâte de le lire
Le mec de la tombe d’à côté avait été un coup de cœur, du coup je m’étais procuré la suite : Le Caveau de famille, de Katarina Mazetti. Le temps a passé et je me rends compte que cette suite n’a pas été à la hauteur pour de nombreux lecteurs. Du coup, je redoute un peu de finir avec un avis négatif alors que j’avais tant aimé le début.

Le Caveau de famille, de Katarina Mazetti

14) un livre que tout le monde a aimé, du coup, vous avez peur d’être déçu
Il y en a plein ! On voit souvent passer une vague de coups de cœur, suivie d’une vague de déceptions car les lecteurs en attendaient trop. J’essaie de me détacher de tout ça, mais c’est sûr qu’il y a des livres qui me tentent énormément, mais qui me font aussi un peu peur ! Comme L’Ombre du vent, de Carlos Ruiz Zafón et Insaisissable.

L'ombre du vent, de Carlos Ruiz Zafon Insaisissable, tome 1 : Ne me touche pas, de Tahereh Mafi

15) un livre qui va être adapté au cinéma et que vous voulez absolument lire avant
J’ai très envie de découvrir La 5e vague avant sa sortie en janvier. Je pense qu’on va beaucoup en entendre parler…

La 5e vague, de Rick Yancey

16) un livre avec une tranche rouge
Deux de mes livres chez Super 8 ont une tranche rouge (et qu’est-ce qu’ils sont beaux !)

Carter contre le diable, de Glen David Gold Treize, de Seth Patrick

17) un livre de votre auteur préféré
Question difficile car je n’ai pas vraiment d’auteur préféré… J’ai beaucoup de coups de coeur pour certains livres, mais en n’ayant lu qu’un livre de l’auteur, difficile de le qualifier de « préféré ». Par contre, quand j’étais ado, je ne jurais que par Harlan Coben et Guillaume Musso et j’en ai encore quelques-uns d’eux dans ma PAL qui attendent sagement leur tour…

Balle de match, d'Harlan Coben  Demain, de Guillaume Musso

18) une suite de série mais avouez-le, vous ne vous souvenez plus de l’histoire des tomes précédents
Je n’ai que des tomes 2 en attente, pas de tome 3. Par contre, de fait, il y en a beaucoup qui petit à petit se sont perdus quelque part au fin fond de ma mémoire, comme l’histoire de Le Poison écarlate, de Maria V. Snyder. Je me souviens avoir adoré et je me rappelle du résumé, mais c’est tout…

Le souffle d'émeraude, de Maria V. Snyder

19) un thriller
Des dizaines, j’ai eu une passe où je n’avais envie d’acheter que ça !

Fractures, de Franck Thilliez L'Hypnotiseur, de Lars Kepler

20) un roman fantastique
C’est le genre le mieux représenté dans ma PAL !

49 jours, de Fabrice Colin Frisson, de Maggie Stiefvater

21) une dystopie
Qui a pu échapper à la vague dystopie ? Pas moi, en tout cas, et j’en ai de très chouettes qui m’attendent.

Delirium, de Lauren Oliver Never Sky, de Veronica Rossi

22) une romance
Un genre que je lis moins, bien qu’il y ait de jolies perles à découvrir. Les dernières lues avaient été de beaux petits coups de coeur d’ailleurs : Un jour, de David Nicholls et La Délicatesse, de David Foenkinos. Je me réjouis donc de lire L’instant précis où les destins s’entremêlent, d’Angélique Barbérat et Le Temps n’est rien, d’Audrey Niffeneger.

L'instant précis où les destins s'entremêlent, d'Angélique Barberat Le temps n'est rien, d'Audrey Niffeneger

23) un livre d’un auteur dont le nom de famille commence par C

Artemis Fowl, d'Eoin Colfer Le Château, d'Edward Carey

24) un livre qu’on vous a conseillé
Comme je fonctionne énormément aux conseils (des blogueurs, des amis, des collègues), je pense que je n’ai quasi que ça ! Un conseil de mon amoureux : Des souris et des hommes, de Steinbeck, un conseil de ma collègue Marie : Quatre soeurs, de Malika Ferdjoukh et un conseil de ma copinaute Cajou : Allumer le chat, de Barbara Constantine.

Des souris et des hommes, de Jhn Steinbeck Quatre soeurs, de Malika Ferdjoukh Allumer le chat, de Barbara Constantine

25) plusieurs livres d’un même auteur
Oui et les deux plus flagrants sont Maxime Chattam (2 lus et 10 à lire) et Karine Giébel (1 lu et 5 à lire).

Autre-Monde, tome 1 : L'alliance des Trois, de Maxime Chattam Les Morsures de l'ombre, de Karine Giébel

26) un livre avec le mot « secret » dans le titre
Les petits secrets d'Emma, de Sophie Kinsella

27) le dernier livre que vous avez acheté

Frères de sang, de Mickaël Ollivier

28) un autre livre Pocket Jeunesse
La Cité des Ténèbres, de Cassandra Clare

29) un livre que vous avez acheté pour la couverture
Non, je n’ai jamais acheté un livre parce que je le trouvais beau. Je peux acheter un livre hideux et abîmé si le résumé me tente vraiment, mais certainement pas l’inverse. Mais évidemment, ça aide quand on se retrouve avec une belle couverture pour accompagner un résumé alléchant.

30) plus de livres que vous n’en lisez en un an (la question vaut 5 points)
Ah ah, je mérite amplement ces 5 points… Je lis +- 50 livres par an, du coup, j’en ai encore pour 7 ans de lecture ! Mais on sait très bien que dans 7 ans, je me serai déjà reconstitué un stock pour les 10 années suivantes…

***

Alors ? Quel est votre score ? Chaque réponse positive vaut un point, sauf la question 30 qui en vaut 5.

De 0 à 5 points : votre PAL est quasiment vide ! Applaudissements, ola, standing ovation ! Respect total.

De 5 à 15 points : vous gardez le contrôle. Vous savez vous montrer raisonnable. Félicitations !

De 15 à 25 points : vous accumulez les livres. Vous n’avez pas encore atteint une condition critique, mais vous avez de la lecture en prévision!

de 25 à 35 points : avouez, vous avez arrêté de compter les livres de votre PAL. Vous en êtes à ce point!

=> 33 points

Les nouveautés jeunesse les plus attendues [Rentrée littéraire 2015]

Aujourd’hui, les premiers livres de la rentrée littéraire prennent leur place en librairie, mais cette rentrée… elle ne me botte vraiment pas ! Par contre, il y a pas mal de sorties jeunesse alléchantes. Maintenant que je travaille dans une librairie jeunesse, le blog risque de pas mal s’orienter dans cette direction… Et on commence tout de suite avec cet article reprenant un petit panel des nouveautés qui me tentent le plus. De votre côté, quelles sont les sorties que vous vous réjouissez de découvrir ?

Nouveautés jeunesse

***

Quelques dystopies

   

– Les clans Seeker, de Arwen Elys Dayton, aux éditions Robert Laffon (collection R) – Sortie le 17/09
* À la croisée de Hunger Games et de Game of Thrones *
Lorsque Quin aura prêté serment, elle deviendra enfin ce pour quoi elle s’est entraînée toute sa vie : une Seeker. Une fois initiée, Quin pourra se battre aux côtés de ses deux compagnons les plus proches, Shinobu et John, pour protéger le pauvre et l’opprimé. Mais la nuit où elle prête serment, tout bascule. Les masques tombent et Quin découvre qu’elle a été élevée dans le mensonge. Ni sa mission, ni sa famille, ni même ses amis ne sont ce qu’elle croyait.

Une braise sous la cendre, de Sabaa Tahir, aux éditions PKJ – Sortie le 15/10
Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, ouverts et gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’Empereur. Mais les soldats ont pris le dessus et, désormais, quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire est voué aux châtiments les plus durs. Laia, une Érudite de 16 ans, voit sa famille assassinée car son frère est accusé de trahison. Pour venger sa famille, Laia rejoint la résistance et pénètre l’école militaire de Blackcliff.

Fire Sermon, de Francesca Haig, aux éditions Hachette – Sortie le 2/09
Quatre cents ans après notre ère, la Terre a été ravagée par un terrible feu nucléaire. Sur une terre appauvrie qui se repeuple à grande peine, un phénomène mystérieux et inexplicable débute : chaque personne naît désormais avec un jumeau. De chaque paire, l’un naît Alpha, physiquement parfait en tous points, et l’autre Oméga, affublé d’une difformité physique plus ou moins marquée. Dans cette société, les Omégas sont discriminés et ostracisés tandis que leurs frères Alphas vivent dans l’opulence en s’accaparant les maigres richesses de la Terre. Or un lien invisible et indéfectible unit les jumeaux, sans qu’on puisse en percer le mystère : où qu’ils se trouvent, et qu’importe la distance qui les sépare, quand l’un des deux meurt… l’autre meurt aussi. Cass est l’une des rares Omégas à être dotée d’un pouvoir de clairvoyance. Alors que son jumeau, Zach, accède aux hautes sphères du Conseil des Alphas, Cass ose faire le pire des rêves possibles : celui d’un monde où Alphas et Omégas sont traités à égalité.

=> 3 dystopies qui ne sont pas sans en rappeler d’autres, mais qui m’intriguent et qui promettent tout de même un univers complexe et particulièrement intéressant. Il y a pas mal d’autres romans de ce genre pour cette rentrée, mais ce sont vraiment ces trois-ci qui me tentent le plus.

***

Quelques romans fantastiques

     

     

Nous, les enfants sauvages, d’Alice de Poncheville, aux éditions Ecole des loisirs – Sortie le 2/09
Dès qu’elle avait attrapé la drôle de bête pour la glisser dans son sac, Linka avait su qu’elle allait s’attirer de gros ennuis. Depuis que l’on avait abattu tous les animaux du pays suite à l’épidémie de PIK3, toute personne en contact avec une vie non humaine devait l’éliminer ou la signaler à l’Agence Sanitaire. Non humaine, la bête l’était assurément, mais de quel animal s’agissait-il ? Même dans le vieux documentaires animaliers qu’on leur montrait à l’orphelinat, Linka n’avait jamais croisé ce drôle de poisson aérien qui changeait de forme à volonté. Elle l’avait appelée Vive et malgré la surveillance constante dont elle faisait l’objet, la jeune fille était parvenue à l’emmener à l’orphelinat et à la cacher. Avec Vive à ses côtés, Linka se sentait étrangement plus forte et capable d’affronter les menaces qui l’entouraient. Madame Loubia et le professeur Singre prêts à « reconditionnier » Linka au moindre faux pas ; les Brigades vertes et les Fantassins, toujours à l’affût des déserteurs et des rebelles potentiels ; et ce mystérieux Docteur Fury, un vagabond qui cherchait à récupérer Vive…
=> Le titre qui me tente le plus ! Cette fois, la couverture chez Ecole des loisirs est réussie, intrigante et le mystère qui se dégage du résumé promet un beau roman SF.

Les Cartographes, tome 1 : La Sentence de verre, aux éditions Nathan – Sortie le 1/10
Le cataclysme s’est produit par une belle journée d’été, en 1799. En une terrible secondes, les parties du monde se sont éloignées les unes des autres. Elles se sont détachées du temps, chacune d’elle projetée à une époque différente mais sans avoir bougé d’un point de vue géographique. Le monde venait d’être brisé et un autre avait pris sa place. Un siècle plus tard, Sophia Tims, 13 ans, vit à Boston, en Nouvel-Occident. Depuis la disparition de ses parents en mission d’exploration, elle est élevée par son oncle Shadrack, le plus célèbre cartographe de la ville. Mais voilà qu’il est brutalement kidnappé… La jeune fille s’élance alors sur ses traces. Elle n’a qu’un indice : une mystérieuse carte de verre. Avec son ami Theo, elle va devoir traverser terre et mer, affronter des mondes inconnus… et déjouer les plans terribles d’une étrange femme.
=> Le SP m’attend sagement pour le mois prochain et je me réjouis de découvrir cette histoire qui invite aux voyages dans le temps et à l’aventure.

Alfie Bloom et l’héritage du druide, de Gabrielle Kent, aux éditions Michel Lafon – Sortie le 12/11
Alfie Bloom est un garçon ordinaire, jusqu’au jour où il reçoit un héritage inattendu : un château ! Et pas n’importe lequel, le château d’Hexbridge, un endroit bizarre où les majordomes ont de bien étranges pouvoirs et où les peaux d’ours peuvent voler. Le garçon y découvre bien vite que les circonstances de sa naissance font de lui l’unique gardien d’une magie vieille de plusieurs siècles. Avec l’aide de ses cousins, Maddie et Robin, il devra tout faire pour la contrôler et la protéger des forces obscures qui veulent s’en emparer.
=> Un petit roman plein de magie pour les plus jeunes, qui me fait penser à ma lecture de Archie Greene et le secret du magicien, que j’avais beaucoup aimé.

Blackwood : Le pensionnat de nulle part, de Lois Duncan, aux éditions Black Moon – Sortie le 26/8
À l’instant où elle pose les yeux sur l’imposant manoir gothique de Blackwood, le pensionnat où elle va passer l’année, un sentiment d’angoisse s’empare de Kit. Comme s’il y avait quelque chose de maléfique à l’intérieur des murs du pensionnat, perdu au milieu de nulle part. Lorsque d’étranges phénomènes viennent perturber son quotidien et que les trois autres pensionnaires se mettent à développer des talents artistiques incroyables, le malaise de Kit ne fait que s’intensifier. Hantée par une mélodie de piano, elle devient somnambule et aperçoit d’étranges silhouettes dans les couloirs sombres. Bien décidée à mener l’enquête, Kit découvrira que certains secrets feraient mieux de rester enfouis…
=> Un roman qui donne quelques frissons, pourquoi pas ? Ça me changera ! Cela fait belle lurette que je n’ai pas lu de Black Moon et j’espère ne pas être déçue…

Les intrus, de Lauren Oliver, aux éditions Hachette – Sortie le 14/10
À la mort de Richard Walker, un vieil homme solitaire, acariâtre et très riche, son ex-femme, ses deux enfants et sa petite-fille retournent dans la maison familiale pour la succession. Mais la bâtisse est hantée. Hantée par des souvenirs d’enfance qui ressurgissent à mesure que les nouveaux arrivants se réapproprient les lieux. Hantée également par de vrais fantômes qui observent et commentent les agissements de chacun, en espérant qu’un jour, enfin, ils pourront quitter les lieux à tout jamais.
=> On le présente comme le premier roman pour adultes de Lauren Oliver. Jusqu’à présent, j’ai eu envie de lire tous ses livres mais ce n’est toujours pas chose faite. Je me réjouis de la découvrir donc avec celui-ci car le résumé est intrigant et qu’il ne ressemble à rien de ce que j’ai pu lire jusqu’à présent. Ça me permettra d’enfin découvrir une histoire de maison hantée !

À la poursuite de ma vie, de John Corey Whaley, aux éditions Casterman – Sortie le 7/10
Travis, 16 ans, est atteint d’une leucémie incurable. Face à l’échéance fatale, un médecin lui propose de suivre un protocole expérimental et révolutionnaire : laisser mourir son corps malade et cryogéniser sa tête, seule partie de son corps épargnée par l’affection, en attendant que la science ait découvert un moyen de la greffer sur le corps d’un donneur. Les chances de succès sont infimes, mais Travis se porte volontaire. Lorsqu’il se réveille dans un corps inconnu au terme d’un long « sommeil » de cinq ans, mais avec la sensation de ne s’être absenté que trois semaines, il peine à reconnaître le monde qui l’entoure.
=> Difficile de retrouver des amis qui ont grandi sans vous, de découvrir des parents qui ont changé pendant votre absence… Un roman aux allures de science-fiction qui vise surtout à analyser les émotions d’un ado un peu paumé face à une vie qui lui échappe. Ça me plait déjà beaucoup !

– Captive : Les nuits de Shéhérazade, de Renee Ahdieh, aux éditions Hachette – Sortie le 1/10
Dans un pays gouverné par un enfant-roi meurtrier, chaque aube apporte le chagrin d’amour à une nouvelle famille. Khalid, le Calife de dix-huit ans, est un monstre. Chaque nuit il prend une nouvelle jeune mariée seulement pour avoir un cordon de soie enroulé autour de sa gorge lorsque le matin vient. Lorsque l’amie la plus chère de Shéhérazade, seize ans, devient la nouvelle victime de Khalid, Shéhérazade jure de se venger et se porte volontaire pour être la prochaine jeune mariée. Shéhérazade est déterminée non seulement à rester en vie, mais aussi à mettre fin au règne de terreur du Calife une fois pour toutes. Nuit après nuit, Shéhérazade séduit Khalid, tisse des histoires qui enchantent, pour assurer sa survie et elle sait que chaque aube pourrait être la dernière. Mais quelque chose qu’elle n’aurait jamais attendu commence à arriver : Khalid n’est rien de ce qu’elle avait imaginé qu’il était. Ce monstre est un garçon avec un cœur tourmenté.
=> J’ai découvert
tout récemment la légende de Shéhérazade, des contes des Mille et une nuit, et son histoire m’avait bouleversée. Très heureuse donc de découvrir cette réécriture pour en apprendre plus !

Le royaume des sept tours, d’Arthur Ténor, aux éditions Scrinéo – Sortie le 20/8
Partir dans des mondes parallèles fantastiques ? C’est devenu possible ! Certains infinimondes de l’imaginaire deviennent de nouvelles destinations touristiques ! C’est au royaume des Sept Tours que Thédric Tibert, étudiant en mal d’aventures, a choisi de vivre un raid « Émotions fortes ». Mais il n’était pas du tout prévu que le royaume des Sept Tours entrerait en guerre contre les forces de l’Immonde, empêchant tout retour des touristes sur Terre…
=> Moi on me dit « mondes parallèles » et je fonce alors… logique !

***

Quelques romans plus réalistes

   

Des mensonges dans nos têtes, de Robin Talley, aux éditions Mosaic – Sortie le 2/09
* Un roman insolent, vrai, courageux et poignant *
Les filles sont faites pour se marier… Les Noirs et les Blancs ne doivent pas se mélanger… Une fille ne doit pas embrasser une autre fille… Linda ne doit pas aimer Sarah.
Rien que des mensonges ? 1959, en Virginie. C’est l’histoire de deux filles qui croient qu’elles se détestent — parce qu’elles n’ont pas la même couleur de peau et qu’elles ne sont pas nées du même côté… mais c’est aussi l’histoire de l’année où tout va changer — parce que les mensonges des autres vont voler en éclats et que les vies, les cœurs de Sarah et Linda vont s’en trouver bouleversés pour toujours…
=>
Voilà qui change de mes lectures traditionnelles, mais qui m’interpelle beaucoup et qui semble être de ces romans importants, qui marquent.

La Langue des bêtes, de Stéphane Servant, aux éditions du Rouergue – Sortie le 20/08
Il était une fois un vieux chapiteau de cirque à l’orée d’une forêt sombre et profonde : c’est là que vit la Petite avec sa famille, une ancienne troupe de saltimbanques. Depuis très longtemps ils ne donnent plus de spectacle, mais ils tissent autour de la gamine un cocon protecteur d’histoires et de légendes. Un jour, un chantier gigantesque vient tout bouleverser : le campement va être rasé et la Petite est envoyée à l’école du village. Elle va alors faire appel aux forces obscures de la forêt pour tenter de sauver les siens.
=> Un roman inclassable, empreint de réalisme magique, un petit conte envoûtant dans l’univers intrigant du cirque qui me tente énormément !

Quelqu’un qu’on aime, de Séverine Vidal, aux éditions Sarbacane (collection Exprim’) – Sortie le 26/08
Matt a un projet fou : refaire avec son grand-père Gary la tournée d’un crooner mythique des années 50, Pat Boone. Un road-trip pour rattraper au vol les souvenirs qui s’échappent… Mais rien ne se passera comme prévu ! Peu avant le départ, Matt apprend qu’il est le père d’une petite Amber de 18 mois – et qu’il doit s’en occuper pour quelques semaines. À l’aéroport, une tornade s’annonce : les avions ne décollent plus. Matt, Gary et le bébé grimpent à bord d’un van de location… et, ultime surprise, deux personnes les rejoignent : Luke, ado en fugue, et Antonia, trentenaire prête à changer de vie.
=> Paikanne en dit déjà le plus grand bien ici, et ce joyeux road-trip me paraît tout à fait adapté pour un bon moment d’émotion et d’humour.

***

Quelques bandes dessinées

 

Bouffon, de Porcel et Zidrou, chez Dargaud – Sortie le 28/08
Un garçon, si laid qu’il est appelé « Glaviot », grandit heureux dans les geôles d’un château, sous la protection du tortionnaire des lieux. Que pourrait-il espérer de plus qu’être le bouffon éperdument amoureux de la belle Livia, la fille du Comte ? Par un miracle tout ironique dont Zidrou a le secret, cet être difforme se révèle capable de ressusciter les femmes par ses baisers… Mais qui acceptera de les lui rendre ?

7 nains, de Wilfrid Lupano et Roberto Ali, chez Delcourt – Sortie le 16/09
Sept nains sont bouffons et amuseurs à la cour d’un roi, qui fête l’anniversaire de Blanche, sa fille chérie, née d’un premier mariage. Acrobaties, pitreries, jonglage, tout y passe. Hélas pour eux, la blague de trop va vexer la reine et décider de leur destin. Les voilà exilés du château, condamnés à la mine.C’est pour eux le début d’une longue descente aux enfers.Mais bon ou mauvais, ils n’ont pas dit leur dernier mot.

Velue, de Tanx, chez 6 pieds sous terre – Sortie le 5/09
Dotée d’une particularité physique peu commune, une pilosité très abondante répartie sur tout son corps et qui repousse sans cesse, la vie d’Isabelle est un enfer. Son enfance chaotique, sous la coupe d’un père angoissé qui ne songe qu’à la cacher, n’est que la première étape d’une confrontation permanente au monde, révélatrice du conformisme et de la bêtise. Sa révolte adolescente n’en sera que plus violente, sanglante, longeant les marges de la société.

Julia et les monstres perdus, de Ben Hatke, chez Dargaud – Sortie le 11/09
Julia et sa maison magique viennent d’arriver en ville. Elles s’installent près de la mer. Tout semble un peu trop calme pour la fillette qui décide d’accueillir les monstres en mal de foyer. Elle n’attend pas bien longtemps avant que des trolls, des gobelins, des sirènes, des fantômes et même des dragons ne frappent à sa porte… Fini l’ennui, bonjour les drôles d’amis !

=> Quatre BD très différentes, pour tous les goûts. J’espère lire de plus en plus de BD cette année, et celles-ci me plaisent beaucoup, chacune dans un genre bien différent : aussi bien le tragique que l’humour sont au programme.

***

Quelques albums pour enfants

Il était une fois l’alphabet, d’Oliver Jeffers, chez Kaléidoscope – Sortie le 16/09
Les lettres de notre alphabet sont inlassablement occupées à composer les mots qui à leur tour fabriquent des histoires. Et si on offrait à chaque lettre une histoire pour changer ? Découvre comment Oliver Jeffers transforme l’alphabet en une aventure pleine de suspense, de rebondissements et de rire, en vingt six escales. Phénoménal !

Blanche-Neige et Grise-Pluie, de Grégoire Solotareff et Nadja, à L’école des loisirs – Sortie le 2/09
Ne vous inquiétez pas. Il y a vraiment, dans cette histoire, une ravissante jeune fille au teint pâle et aux cheveux noirs. Et une affreuse sorcière. Et un miroir qui dit la vérité. Une forêt profonde et sept nains, qui travaillent dans une mine. Du moins c’est ce qu’ils prétendent. Mais dans ce livre, vous apprendrez que Blanche Neige était la fille d’un certain Bruno Neige. Et qu’elle avait une demi-soeur du nom de Grise Pluie. Vous découvrirez aussi que les nains de la forêt ne sont pas tous gentils. Et que la pauvre Blanche, hélas, ne brillait pas par son intelligence.

20 bonnes raisons de se brosser les dents, de Michaël Escoffier, chez Frimousse – Sortie le 15/10
Voici un ouvrage qui devrait aider tous les parents qui bataillent pour le brossage ! Le brossage devrait devenir une vraie rigolade ! Nous partons donc de la brosse à dents : « Si j’arrêtais de me brosser les dents, je n’userais plus ma brosse à dents. Les poils de la brosse se mettraient à pousser, il faudrait donc les tondre, et du coup, on pourrait faire des pulls avec. Mais avec un pull en poils de brosse à dents, tout le monde voudrait le même. Tout le monde se ressemblerait, et du coup… »

=> 3 auteurs que j’adore et dont j’attendais avec impatience un nouvel album. C’est chose faite ! Après les crayons de couleurs qui se révoltent, Jeffers donne la parole aux lettres de l’alphabet. De son côté, Solotareff va nous régaler avec une nouvelle réécriture délirante d’un célèbre conte. Et Escoffier nous ressort un nouveau « 20 bonnes raisons de » qui promet d’être très drôle. Je me réjouis !

***

Que pensez-vous de cette sélection ?
Quels sont les titres que vous avez repérés chez vous ?

De mon côté, j’attends aussi avec impatience le tome 2 de La Passe-Miroir, de Christelle Dabos en novembre (la couverture du même illustrateur et dans les tons de beige est sublime), le tome 4 de Millénium (avec beaucoup d’appréhension quand même…), la sortie poche de Le cirque des rêves (sur lequel je lorgne depuis trois ans) et celle de Vango enfin édité en poche chez Folio ! Je pourrais continuer des heures, mais cet article est déjà bien assez gigantesque comme ça ! Et puis, mon porte-feuille ne me le pardonnerait pas 😀

Extras
Le super plan de métro de la rentrée jeunesse de Sophie
Le Kaléidoscope de l’actualité des livres d’octobre 2015

Bilan de l’année 2014

Malgré une forte baisse de régime sur le blog en 2014, je ne manque pas au traditionnel bilan de fin d’année, qui me permet de revenir sur tout ce que j’ai lu en un an. Comme je l’avais prévu l’année passée, je n’ai plus chroniqué systématiquement mes lectures ici, et ça se ressent fortement. Je suis un peu triste de ne plus être aussi active qu’avant, mais je ne trouve plus le temps de m’occuper du blog et d’écrire ce que j’ai pensé de tout ce que je lis. Le point positif, c’est que mon quota lecture a bien augmenté et on va voir ça tout de suite avec une flopée de chiffres et statistiques !

bilan 2014

Les livres

Ça fait deux ans que je me donne comme petit challenge de lire 50 livres et je suis très heureuse de constater que cette année, j’ai enfin réussi ! 55 livres lus en 2014. Sans compter que j’espérais me tourner un peu plus vers les BD et que j’en ai lu… 35 ! Sur ce coup-là, je suis assez fière de moi et j’ai fait de géniales découvertes, notamment en jeunesse et science-fiction. On rajoute encore à ça 9 pièces de théâtre et une flopée d’albums pour enfants, et on peut dire que j’ai eu une vraie remontée par rapport à 2013 où j’avais lu 42 livres, tous genres compris. Cette année a donc vraiment été sous le signe de la diversité, car jusqu’ici, je ne m’étais jamais vraiment intéressée aux BD, au théâtre ou aux livres pour plus petits. J’espère faire aussi bien en 2015, car soyons réalistes, je ne pense vraiment pas pouvoir faire mieux 😛

En ne tenant compte que des romans, j’ai donc lu en moyenne 4,5 livres par mois, pour un total de +- 1500 pages. Pour beaucoup, je parie que ce n’est pas grand-chose, mais pour moi, c’est vraiment un beau chiffre 🙂 En travaillant en librairie, je me suis de plus en plus tournée vers les nouveautés et d’autres genres, pour essayer d’être au courant de ce qui sort mois après mois, chose que je ne faisais jamais avant. Le boulot et les cours du soir ne me laissent pas énormément de temps pour lire, mais j’ai réussi à trouver mon rythme après les quelques premiers mois plus fastidieux. Je lis surtout des livres que l’on propose où je travaille, et du coup, j’ai vraiment délaissé ma PAL, et tous les romans YA et bit-lit que j’ai, pour rattraper mon retard en littérature « blanche ». J’ai fait de belles découvertes, mais comme toujours, certains livres m’ont aussi déçue.

En 2014, j’ai lu surtout des romans contemporains (16), et je remarque que j’ai privilégié les romans humoristiques (9) (j’ai sans doute voulu limiter la casse, étant donné mes déceptions de fin d’année passée avec des thèmes bien trop sérieux et rébarbatifs). J’ai également lu beaucoup de thrillers (11) (alors que très peu en 2013) et j’ai lu quelques romans historiques (4), ce qui était très rare les années précédentes. Cette fois, à nouveau un seul coup de coup de cœur, mais plein de pépites et aussi pas mal de déceptions. Une année ordinaire avec ses hauts et ses bas, en somme.

Le coup de cœur
Ici et maintenant, d'Ann Brashares

Les autres petites pépites découvertes en 2014
♥♥♥♥♥
Le Puits des mémoires, tome 1 : La Traque, de Gabriel Katz Mauvaise étoile, de R.J. Ellory Cornes, de Joe Hill Derrière la haine, de Barbara Abel La voleuse de livres, de Markus Zusak

La Délicatesse, de David Foenkinos Un Hiver en enfer, de Jo Witek Avant d'aller dormir, de S.J. WatsonLe Chaos en marche, tome 1 : La Voix du couteau, de Patrick Ness Les Suprêmes, de Moore

(pas mal de thrillers dans le lot !)

Et les déceptions
Réparer les vivants, de Maylis de Kerangal Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket Sans faille, de Valentin Musso La vie en mieux, d'Anna Gavalda

À l'origine notre père obscur, de Harchi La Cité des Jarres, d'Indridason Esprit d'hiver, de Laura Kasischke L'Infini livre, de Noëlle revaz

(et là, je me rends compte que je n’ai pas chroniqué grand-chose de mes déceptions !)

Cette année, je ne me suis lancée que dans 11 nouvelles séries et j’en ai terminé 1 (Divergent). J’ai découvert 44 nouveaux auteurs, ce qui représente 8/10 de mes lectures. Je continue de jouer la carte de la découverte et j’aime beaucoup ça. Les auteurs que j’avais déjà lus sont des connus de ma bibliothèque : notamment Gavalda, Pancol, Abel et Mazetti. J’ai enfin lu des auteurs dont j’avais beaucoup entendu parler (Ellory, Malzieu, Legardinier, Foenkinos, Indridason). J’ai découvert les albums pour enfants. Je me suis encore lancée dans plusieurs challenges que je n’ai pas su finir. J’ai acheté 30 livres (+ qu’en 2013, – qu’en 2012, un chiffre raisonnable). J’ai gagné 7 concours livresques. J’ai troqué 11 livres.

Au 31 décembre 2014, ma PAL s’élève à 308 livres (+ 56 par rapport à 2013). Je n’ai lu que 11 livres de ma PAL, me focalisant surtout sur les nombreux SP qu’on reçoit à la librairie, et donc les nouveautés. Une bonne résolution de tenue ! Pour le reste, je suis assez fière de moi, car comme convenu, j’ai lu mes 50 romans, j’ai découvert (et adoré) Foenkinos (mais toujours pas lu Zafon et Giébel), je n’ai pas exagéré avec les achats impulsifs, et j’ai lu des genres variés et nouveaux, notamment les BD, dont voici un petit top.

Locke and Key, tome 3

La princesse des glaces Aldebaran, tome 1 Ernest & Rebecca, tome 1 Le Grand Pouvoir du Chninkel, l'intégrale Le monde selon François, l'intégrale Peter Pan, l'intégrale

 

Le blog et la blogosphère

# L’article le plus vu : Vertige, de Franck Thilliez.
# L’article le plus commenté : Derrière la haine, de Barbara Abel, avec 20 commentaires.
# Le jour le plus actif : le 12 mars avec 110 vues.
# La blogueuse qui a le plus commenté : Latêtedansleslivres avec 20 commentaires (merci !).

Cette année, le blog a été vu 15 500 fois. J’ai publié 32 articles (hum… c’est moins que durant la première minuscule année du blog) et reçu 185 commentaires.

Merci WordPress pour toutes ces infos !

Les films et séries

On continue les statistiques, grâce à Seriebox, qui me permet de savoir qu’en 2014, j’ai regardé 28 films et 642 épisodes de séries (environ 53 par mois, un peu moins que l’année passée, juste de quoi pouvoir lire un peu plus). En tout, je me suis lancée dans 13 nouvelles séries et j’en ai terminé 5.

2014 en séries, c’est :
– Découvrir des pépites comme Broadchurch, How to get away with murder, You’re the worst, Downton Abbey et Orphan Black, mais surtout (surtout surtout) me pisser dessus devant les quelques (trop peu nombreux) épisodes de Vicious (personne ne connaît, mais ça vaut mille fois le détour, si vous hésitez, jetez simplement un oeil au casting ;)) et binge-watcher 2 broke girls en m’esclaffant non-stop (humour particulier, mais ô combien savoureux et déplacé !)
– Dire adieu à Dexter ; à Hank Moody ; à Ted, Barney et compagnie (trois séries qui ont franchement perdu de leur superbe au cours des saisons alors qu’elles étaient mes grandes favorites à leurs débuts !)
– Être déçue par True Detective (pas taper !) et The New Normal.
– Enfin reprendre et terminer Fringe et 90210.

Côté films, il y en a peu qui sortent du lot, si ce n’est mes livres chouchous adaptés très honorablement/superbement à l’écran. Pour le reste, pas de grosse daube vue cette année, mais rien de très marquant non plus.

Les pépites découvertes en 2014
♥♥♥♥♥
Prisoners Nos étoiles contraires Divergente La Voleuse de livres Hunger Games 3

Pour 2015 :

Je dois dire que 2014 a vraiment été une super année en tous points : un job que j’aime, des lectures à gogo, des voyages avec un amoureux parfait à mes côtés : du bonheur sur toute la ligne. Bref, en 2015 je me souhaite que ça ne change pas ! J’ai su diversifier mes lectures sans pour autant perdre l’envie de lire, comme je craignais que ce soit le cas avec des lectures trop ciblées « boulot ». Je me refixe un petit challenge de 50 livres pour 2015 en espérant faire aussi bien que l’année écoulée. J’ai encore prévu plein de challenges (dont un spécial en amoureux) et je me réjouis de voir toutes les futures sorties en 2015 (j’ai déjà noté Reflex, Le Chardonneret et Un tout petit rien en poche, et La fille du train et Deux gouttes d’eau chez Sonatine). J’espère découvrir encore plein de nouveaux auteurs (des inconnus et des très attendus qui stagnent dans ma PAL) et continuer à lire varié avec des BD, des albums, des romans historiques, des thrillers, de la jeunesse, de la SF et du contemporain, et pourquoi pas l’un ou l’autre classique !

Bilan de l’année 2013

Je tiens parole, et cette année encore, je suis au rendez-vous pour vous présenter un petit bilan de l’année 2013, avec mes coups de cœur, mes découvertes, mes avancées, mes déceptions et quelques grands moments. Comme j’adore ça, je ne vous épargnerai pas toutes les statistiques fournies par ce très cher WordPress. Voici 2013 en quelques chiffres, dans un méli-mélo de données !

Bilan 2013

Les livres

Mon année 2013 est loin de ressembler à celle de 2012 et pourtant le ratio lecture pour ces deux années est identique : 42 livres lus en 2013, comme en 2012. Le petit défi des 50 livres que je m’étais fixé n’a donc pas été relevé et je suis un peu déçue de ce résultat. Sans compter que parmi ces 42 livres, il y a quelques BD. J’en lis rarement, et même si je trouve que le plaisir de lecture est toujours trop court, je passe souvent de très bons moments, alors j’espère augmenter un peu mon quota de BD pour 2014, sans pour autant faire baisser mon taux de romans lus…

Cependant, ce petit résultat ne m’étonne pas non plus, étant donné l’année chargée que j’ai eue, entre la fin de mes études en traduction (stage à Ostende et mémoire en littérature de jeunesse) et le début de ma nouvelle petite vie, tournée vers la librairie (stage de 2 ans et cours du soir). Dur dur de lire plus de trois livres par mois avec tout ça, mais j’espère bien attraper un meilleur rythme dans quelques mois, une fois que je me serai faite à mon nouveau train-train.

En 2013, j’ai eu plus de mal à diversifier mes lectures, et je n’ai lu aucun classique, ni bit-lit ni chick-lit et que peu de thrillers. Le peloton de tête est constitué de :

1) Jeunesse (14)
2) Contemporain (10)
3) Fantastique et Fantasy (9)

En tout, 16 de mes lectures étaient des premiers tomes, mais je compte déjà en rester là pour certaines sagas, soit par déception soit parce que le tome 1 se suffit à lui-même et que je préfère rester sur une note positive. Et exactement comme l’année passée, j’ai découvert 33 nouveaux auteurs, soit plus de 3/4 de mes lectures (vous retrouverez les meilleurs auteurs de 2013 dans mon dernier Top Ten Tuesday). Cette année, je n’ai eu qu’un gros coup de cœur, suivi de près par plusieurs lectures superbes. Par contre, j’ai aussi eu mon lot de déceptions, bien plus nombreuses que l’année passée.

Le coup de cœur
Le Nom du Vent, de Patrick Rothfuss

Les autres petites pépites découvertes en 2013
♥♥♥♥♥
Nos étoiles contraires, de John Green Divergente 2, de Veronica Roth Un jour, de David Nicholls Le passeur, de Lois Lowry Big easy, de Ruta Sepetys Silo, de Hugh Howey

La Quête d'Ewilan, tome 2 : Les Frontières de glace, de Pierre Bottero Le Livre et l'épée, tome 1 : La Voie de la colère, d'Antoine Rouaud Sœurs sorcières, de Jessica Spotswood

Et les déceptions (petites et grandes)
16 lunes, de Kami Garcia & Margaret Stohl L'invisible, de Robert Pobi  La liste de mes envies, de Grégoire Delacourt  Ferrailleurs des mers, de Paolo Bacigalupi

Neige, de Maxence Fermine Pourquoi être heureux quand on peut être normal ?, de Jeanette Winterson  Réseau(x), de Vincent Villeminot Les chaussures italiennes, d'Henning Mankell Lucile Rhodes, de Jean-Claude Mouëza La vie d'une autre, de Frédérique Deghelt

En 2013, j’ai donc lu 5 BD (un record pour moi), j’ai enfin découvert le fameux John green (et je ne regrette pas cette belle rencontre), j’ai lu ma première biographie (et comme je m’y attendais, ça ne m’a malheureusement pas plu), j’ai été sélectionnée pour chroniquer les avant-premières de Gallimard Jeunesse, j’ai réussi mon premier challenge (le Petit Bac). Je n’ai acheté que 14 livres ( j’ai enfin réussi à réfréner mes achats impulsifs, après mes 62 achats de 2012), mais j’ai été très gâtée en contre-partie en gagnant 7 concours livresques, en troquant 21 livres, en recevant 9 cadeaux (merci mon amoureux, Cajou, Mélo), et en accueillant 25 livres en partenariat.

Au 31 décembre 2013, ma PAL s’élève à 252 livres (+ 55 par rapport à 2012). Je n’ai lu que 10 livres de ma PAL (et j’ai donc misérablement échoué au challenge de Yuka, destiné à faire baisser ma PAL). Je sais que cette année, ça va être encore pire et que je ne lirai que très peu de mes livres. Maintenant que je travaille en librairie, je vais essayer de lire plus de nouveautés (ce que je ne faisais pas du tout), de m’intéresser à ces auteurs français plébiscités par la critique, de me détourner un peu des livres jeunesse au profit de romans contemporains, en espérant que ces nouveaux choix ne me déçoivent pas, comme ce fut le cas pour quelques romans lus en cette fin d’année.

Le blog et la blogosphère

# L’article le plus vu : Vertige, de Franck Thilliez.
# L’article le plus commenté : mon IMM de avril/mai 2013 avec 21 commentaires.
# Le jour le plus actif : le 6 janvier avec 157 vues.
# La blogueuse qui a le plus commenté : Stéphanie plaisir de lire avec 39 commentaires (Wahou et merci !).

Cette année, le blog a été vu 21 000 fois (presque le double de l’année passée, youpie !). J’ai publié 45 articles et reçu 368 commentaires. Des stats en hausse qui me font énormément plaisir 🙂 J’ai raté 2 challenges, mais j’en ai réussi 1, j’ai renoncé aux grosses lectures communes (mais je ne suis pas contre des échanges à 2 ou 3, avec des copinautes et je compte bien en organiser quelques-unes), j’ai pris beaucoup de retard dans mes articles et j’ai pris la triste décision de ne plus chroniquer toutes mes lectures. Je me suis aussi lancée dans les vidéos, mais j’ai vite laissé tomber ce projet par manque de temps et de courage. Si je veux réussir à lire plus, il va falloir faire des choix !

Les films et séries

Des choix oui, mais je ne suis pas encore prête à laisser tomber complètement mes séries pour mes livres. Grâce au nouvel outil de Seriebox, je peux même savoir qu’en 2013, j’ai regardé en moyenne 57 épisodes par mois. Je vais quand même faire gaffe à ne pas dépasser ce nombre à l’avenir…

2013 en séries, c’est :
– De très chouettes découvertes comme Scandal, The Walking Dead, The Originals, mais surtout 2 découvertes ultra-méga-géniales : Homeland (que je ne m’attendais pas à autant adorer) et Orange is the new black.
– L’adieu à Walt et Jessie de Breaking Bad, une très bonne fin de saison pour une série au top du top.
– La redécouverte de l’intégrale de Friends en amoureux, en avalant chaque fois 5 épisodes d’un coup, à rire à s’en décrocher la mâchoire. Une série indétrônable et un nouveau converti à nos côtés.
– Le visionage de vieilles séries que j’ai enfin terminées, comme Private Practice et Dr House.

Côté films, je n’en ai vu qu’une trentaine et un seul au cinéma, Hunger Games 2, que j’ai trouvé parfait ! Quelques belles surprises cette année, outre ce coup de cœur, mais malheureusement, la majorité des films vus sont de fameuses déceptions.

Les pépites découvertes en 2013
♥♥♥♥♥
Hunger Games 2 The Game Insaisissables Warm Bodies Les évadés

Et les déceptions
The Box Players

Lady Vegas A single man Le magasin des suicides Last night

Pour 2014 :

Je me souhaite beaucoup de bonheur dans ma vie amoureuse, professionnelle et livresque. J’espère ne pas perdre le goût de la lecture en faisant de mauvais choix de livres et j’espère atteindre enfin ce petit palier des 50 livres lus en un an. Je suis enfin devenue sage au niveau de mes achats et je compte bien le rester, étant donné le nombre de livres géniaux dans ma bibliothèque et tous les SP que je peux emprunter au boulot. Je me souhaite d’être épanouie au travail et de bien mériter mon stage. Je prévois de découvrir certains auteurs dont j’entends tout le temps parler, comme Carlos Ruiz Zafon (déjà que celui-là il fait partie de mes prévisions 2013 loupées), David Foekinos et Karine Giébel. De réussir un nouveau petit challenge. De lire des genres que je laisse souvent de côté, comme les classiques, les romans historiques et les BD. Et surtout, de vivre mes rêves à fond…

Bilan de l’année 2012

J’ai très vite laissé tomber les bilans sur le blog, mais je me suis dit qu’un petit récap’ une fois l’année, ça me ferait pas de mal ! Je me lance donc dans un joli article sur ma vie en 2012 et j’en profite pour vous souhaiter une très bonne année ! Vous voulez un peu de tout ? En avant les statistiques !

Bilan 2012Mon papa s’est transformé en vrai Père Noël pour me réaliser l’étagère de mes rêves 😀

Les livres

Pour commencer, le nombre de livres lus… J’ai lu 42 livres. C’est pas énorme, mais j’ai rarement le temps de lire plus de 3 livres par mois, malheureusement. En 2012, j’ai lu un peu de tout, avec quand même pas mal de littérature jeunesse et de dystopies. J’ai eu 2 coups de cœur et 4 déceptions, mais aussi de très belles découvertes. En tout, je me suis lancée dans 14 sagas (donc 1/3 de mes lectures sont des tomes 1) et j’ai découvert 33 auteurs, soit 3/4 des livres lus (moi qui voulais faire de nouvelles découvertes, j’ai été servie !).

En 2012, j’ai lu mon premier manga, j’ai enfin découvert Pierre Bottero, j’ai acheté 62 livres, reçu 12 livres en partenariat et 9 livres en cadeau, gagné 7 livres, troqué 14 livres, j’ai dû rajouter plein d’étagères à ma bibliothèque, j’ai été sélectionnée pour devenir chroniqueuse de Nathan, j’ai fait plein de virées chez les bouquinistes et acheté mon premier livre à 20 cents, bref je suis toujours aussi amoureuse des livres.

Au 31 décembre 2012, ma PAL s’élève à 197 livres et ma Wish à 125 livres. Je suis prête pour une nouvelle année de découvertes, et j’espère lire encore plus ! En 2011, je n’avais lu que 33 livres. Je suis sur la voie du progrès !

Les coups de cœur
Entre chiens et loups, de Malorie Blackman Une place à prendre, de J.K. Rowling

Les autres petites pépites découvertes en 2012
♥♥♥♥♥
La rivière à l'envers, de Jean-Claude Mourlevat No et moi, de Delphine de Vigan Divergent, de Veronica Roth L'Empire des anges, de Bernard Werber Irrésistible alchimie, de Simone Elkeles L'assassin royal, tome 1, de Robin Hobb L'épreuve, tome 1 : Le labyrinthe, de James Dashner Thérapie, de Sebastian Fitzek Battle Royale, de Koushun Takami

Et les déceptions (petites et grandes)
Chronique du soupir, de Mathieu Gaborit Au commencement il y avait Bob, de Meg Rosoff Alex, de Pierre Lemaitre Fahrenheit 451, de Ray Bradbury

Le blog et la blogosphère

Cette année, le blog a été vu 12 000 fois. J’ai publié 46 articles et reçu 329 commentaires, j’ai raté 3 challenges, participé à 3 lectures communes et à 1 swap (avec ma petite Elyssandre),  j’ai créé mon premier RDV : La Blogo de la Tentation, j’ai rencontré des blogueuses en vrai, à Bruxelles, et c’était super cool.

L’article le plus vu : Dix petits nègres, d’Agatha Christie et La rivière à l’envers, de J-C Mourlevat.
L’article le plus commenté : La Blogo de la tentation #1 avec 20 commentaires.
Le jour le plus actif : le 16 décembre avec 121 vues.
La blogueuse qui a le plus commenté : Mirage avec 26 commentaires et Stéphanie plaisir de lire avec 24 commentaires.
Nombre de commentaires moyen par mois : 51.
Nombre d’abonnés au blog et à la newsletter : 25.

Les films et séries

Un site a changé ma vie : Seriebox. Comme vous aurez pu le constater, j’adore les statistiques, les listes, noter ce que je lis, ce que je regarde. Bref, j’ai pu classer mes séries, voir en un coup d’œil où j’en étais et découvrir de nouvelles séries. Le pied ! Et puis je me suis lancée dans le Top Five SeriesAddict, organisé par Tequi, même si je n’ai pas vraiment le temps de faire souvent des articles, j’aime aussi vous parler des séries.

Découvertes et adorées en 2012 :
– Je retiendrai particulièrement ma découverte de Game of Thrones, les deux saisons dévorées en un rien de temps.
Pushing Daisies, si le début est assez lent et répétitif, cette série dépasse toutes les autres en originalité et j’ai passé un super moment avec Ned. Je recommande !
Breaking Bad, avec un début un peu trop lent aussi, mais une fois lancé, c’était vraiment du tonnerre et on ne s’ennuie pas. L’évolution de Walter est spectaculaire ! Il reste quelques épisodes avant le final, et l’attente est presque insoutenable.
Rome : deux saisons englouties aussi très rapidement. Une excellente découverte alors que le thème ne m’inspirait que moyennement.

Surtout, 2012 a été marqué par le génial final de la saison 6 de Dexter. J’ai aussi dû faire mes adieux aux 4 Desperate Housewives, à Brooke, Haley, Nathan et les autres, mais aussi à Nancy Botwin. Puis il y a les séries que j’avais laissé tomber il y a plus d’un an que je me suis enfin décidée à terminer : Lie to me et Friday Night Lights. Et enfin pour mon petit plaisir, je suis en train de me refaire l’intégrale de Friends, l’indémodable.

Côté films, j’ai aussi eu mon lot de bonnes surprises et de navets.

Les pépites découvertes en 2012
♥♥♥♥♥
Ernest et Célestine Hunger Games Le prénom American History X

Et les déceptions (petites et grandes)
Sweet NovemberEchange standard Les infidèles Dark Shadows Un bonheur n'arrive jamais seul

Bref, une année de découvertes en tout genre ! Pour 2013, je me souhaite de lire encore plus et de garder le goût de la lecture. De faire attention aux achats impulsifs. De découvrir Carlos Ruiz Zafon. D’être brillante durant mon stage de traduction à Ostende. De lire plus de 50 livres. De continuer à varier les genres de lecture. De terminer quelques autres séries qui traînent. De continuer à filer le parfait amour. De bien tenir à jour le blog et ne plus être trop en retard dans mes chroniques. De réussir au moins un challenge. D’obtenir mon diplôme de traduction. Et… ce sera déjà pas mal ! À l’année prochaine pour un nouveau bilan 🙂