Archives du blog

Bilan de l’année 2016

Je reviens avec le traditionnel bilan de fin d’année, histoire de mettre en avant mes coups de cœur, vous montrer mes petites déceptions, faire le point sur l’avenir du blog et puis bien sûr vous balancer quelques données chiffrées comme je les aime !

bilan-2016

Je m’étais lancée comme défi l’année passée d’atteindre les 100 livres lus et j’ai misérablement échoué ! Je me retrouve avec un total de 73 romans lus en 2016, le même nombre qu’en 2015 ! J’en suis donc toujours à +- 6 romans par mois. Par contre, je suis heureuse de voir que j’ai quand même un peu augmenté mon quota de lecture en 1 an car j’ai une nouvelle moyenne de 2000 pages/mois, versus 1700 en 2015. Niveau BD, je pète les scores : j’en ai lu 53 (contre 37 en 2015). Je continue donc à m’améliorer chaque année même si l’écart entre 2015 et 2016 est moins flagrant que les autres années. Et je pense que je m’y retrouve assez bien en 2016 car j’ai eu énooormément de bonnes lectures !

En 2016, je n’ai quasi lu que des romans jeunesse : 64 sur les 73 romans lus ! Je compte là-dedans tout ce qui est dystopie et romans jeunes adultes, mais ce chiffre est quand même impressionnant. On retrouve néanmoins dans ces 63 romans un bon mix entre fantastique, historique, humoristique, science-fiction et réalisme. Ils sont suivis de loin par 5 thrillers, puis quelques romans humoristiques ou fantastiques pour adultes. À peu de choses près c’est le même bilan qu’en 2015… Je m’étais alors promis de diversifier mes lectures, mais force est de constater que je n’ai pas du tout suivi cette résolution. Travaillant au rayon jeunesse, c’est logique que la majeure partie de mes lectures soit axée jeunesse, mais un bon thriller par mois pour me changer un peu, ce serait vraiment le bon équilibre ! Je vais essayer de m’y tenir, même si j’adore lire les nouveautés jeunesse tout au long de l’année. J’ai d’ailleurs lu pas mal de pépites que voici :

 

Les coups de cœur

Elia, la passeuse d'âmes, de Marie Vareille Oniria, t.1 : Le Royaume des rêves, de B.F. Parry

Les autres petites pépites découvertes en 2016
♥♥♥♥♥

[en jeunesse]

Phobos, tome 1, de Victor Dixen Les Mystères de Larispem, de Lucie Pierrat-Pajot Le Mystère de Lucy Lost de Michael Morpurgo Le Garçon au sommet de la montagne, de John Boyne Tobie Lolness, de Timothée de Fombelle

Harry Potter et l'enfant maudit Sauveur & Fils, de Marie-Aude Murail Six of Crows, de Leigh Bardugo Bluebird, de Tristan Koeger

[en thriller]

Le Cercle, de Bernard Minier Rêver, de Franck Thilliez La fille du train, de Paula Hawkins Am stram gram, de M.J. Arlidge

Et les déceptions
(petites et grandes)

Boucs émissaires, de Brock Cole La Baby-sitter, de Gudule Les Cartographes, tome 1 : La Sentence de verre, de S.E. Grove Blackwood, de Lois Duncan

Le Domaine, de Jo Witek Chemins toxiques, de Louis Sachar Forget Tomorrow, de Pintip Dunn La Cabane à 13 étages

En 2016, j’ai découvert 48 nouveaux auteurs, j’ai lu 32 tomes 1 (ça me semble énorme !) et j’ai écouté 5 livres audio. Je me suis acheté 8 livres (record mondial ! Je reviens de loin…), j’en ai reçu 6 en cadeau et j’ai fait 6 trocs.

Au 31 décembre 2016, ma PAL s’élève à 390 livres (+ 21 par rapport à 2015, ça continue à grimper d’année en année mais ce n’est plus des bonds de 100, c’est déjà ça !). J’ai lu 22 livres de ma PAL dont seulement 2 qui traînaient là depuis bien longtemps (3 et 5 ans). Ce serait bien qu’en 2017, j’arrive aussi à en sortir 2 très anciens !

Au niveau des statistiques du blog, elles ont un peu baissé, ce qui est logique étant donné que je publie moins et suis de moins en moins présente sur la blogosphère. J’espère reprendre un peu ça en mains en 2017. Cette année, le blog a été vu 11 000 fois. J’ai publié 24 articles et reçu 139 commentaires.

# L’article le plus vu : Les nouveautés jeunesse les plus attendues [Rentrée littéraire 2016]
# L’article le plus commenté : Phobos, de Victor Dixen

Les séries

Comme d’hab, un mot sur les séries, qui occupent une bonne partie de mon temps, et encore plus cette année apparemment ! Une moyenne de 40h/mois (versus 30h en 2015 !), un total de 789 épisodes sur l’année. J’ai commencé 12 nouvelles séries et j’en ai terminé 6.

2016 en séries, c’est :

– Avoir deux coups de cœur suprêmes : Modern Family et Parks & Recreation : des comédies hilarantes qu’on s’est binge-watché en un rien de temps !
– Découvrir plein de chouettes nouvelles séries comme Penny Dreadful, Stranger Things, Masters of sex, Lucifer et Vinyl (qui a été annulée, bouhou !)
– Commencer et arrêter après dix épisodes The Tudors et Quantico
– Enfin découvrir Twin Peaks, une vraie expérience !
– Reprendre Outlander et cette fois adorer !
– Enfin terminer Nip Tuck (presque 10 ans plus tard !)

Pour 2017 :

Je veux : des voyages, une maison, une immense bibliothèque, 100 livres lus, plein de coups de coeur, plus d’interactions et de partage, lire un thriller par mois, sortir 2 vieux livres de ma PAL, trouver une nouvelle bonne série comique, ne pas laisser tomber le blog même si parfois l’envie m’en prend.
Niveau boulot et amour : que ça ne change surtout pas !

Bonne année 2017 !

Publicités

Sélection de livres pour enfants à offrir… à Noël ou tout le reste de l’année ! [2]

La période des fêtes… Cette merveilleuse ambiance ! Le sapin à monter… Les gougouilles… Les promenades sous les petites lumières, avec gants et écharpe… Les vitrines des magasins qui scintillent… Les cadeaux à offrir… Hein, quoi ? Ah oui, c’est vrai, les cadeaux. Faut-il encore avoir des idées ! Eh bien moi, j’ai plein d’idées pour les enfants : des livres, des livres et encore des livres !

Cette période de fêtes, c’est l’opportunité parfaite pour moi de mettre en avant des albums et livres pour enfants. Parce que j’en lis plein, je les dévore, je les adore, mais je n’en parle jamais ici. Alors voilà, je répare tout ça. Comme l’année passée (clic), je vous ai préparé ici une petite sélection du meilleur du top des livres pour les moins de 12 ans : beaucoup d’humour, mais aussi du mystère, de la tendresse et de l’originalité. C’est parti !

 

Albums

 

Je veux un monstre !Je veux un monstre !, d’Élise Gravel – Nathan (à partir de 4 ans)

J’adore le trait et l’humour d’Élise Gravel et elle fait encore une fois mouche avec cet album drôle et attendrissant qui nous fait voir les monstres d’une toute autre façon ! Eh bien oui, c’est maintenant de la dernière mode d’adopter un bébé monstre et il y en a pour tous les goûts : des grands, des mignons, des gloutons, des baveurs, des bavards, des puants, des rigolos. Mais attention, ce n’est pas de tout repos d’élever un monstre ! Voici une histoire loufoque à souhait avec des listes de bêtises trop drôles. Et à la fin, on peut même imaginer son propre monstre ! Alors, le vôtre, vous le préféreriez plutôt bruyant, gluant ou affectueux ?

Je vous recommande aussi chaudement la petite collection documentaire d’Élise Gravel qui est à mourir de rire : « les petits dégoûtants ».

Élise Gravel

 

Le Monstre du placard existeLe Monstre du placard existe et je vais vous le prouver…, d’Antoine Dole et Bruno Salamone – Actes Sud Junior (à partir de 5 ans)

On continue avec les monstres, qui ont décidément la cote ! Dans cet album grand format, on rencontre un petit garçon qui jure mordicus qu’il y a un monstre dans son placard, preuves à l’appui ! Ben oui, c’est quand même pas sa faute à lui si ses jouets trainent toujours par terre ou s’il a une haleine fétide le matin… C’est le monstre du placard qui s’est amusé à tout déranger et à lui mettre de croutes de fromage dans la bouche pendant la nuit. L’album est parsemé de petites anecdotes plus amusantes les unes que les autres qui donnent presque envie aux enfants d’avoir à leur tour une grosse bête dans leur chambre qu’ils pourraient blâmer à tout va !

Le Monstre du placard existe

ImagineImagine, de Aaron Becker – Gautier Languereau (à partir de 5 ans)

Je trouve cet album magnifique ! Aucune parole, aucun texte ici, que des belles grandes illustrations qui invitent l’enfant à voyager dans un monde enchanteur et à se laisser porter par son imagination et la poésie des images. Il pourra y suivre une jeune fille qui a trouvé un crayon magique : tout ce qu’elle dessine avec prend vie sous ses yeux. L’occasion rêvée d’échapper à son quotidien morose et de partir à l’aventure !

 

Imagine

 

Un enfant parfaitUn enfant parfait, de Michael Escoffier et Mathieu Maudet – Ecole des loisirs (à partir de 6 ans)

Un de mes duos préférés a encore frappé ! Après mes coups de cœur pour Bonjour facteur et Ouvre-moi ta porte (pour les plus petits), voici un album comme vous n’en avez encore jamais lu ! Une première histoire de science-fiction pour les enfants ! Oui, car nous voici dans un monde où l’on peut aller acheter son futur enfant au supermarché « L’enfant roi ». On vous y propose des surdoués, des promos sur les jumeaux, de futurs artistes et même… des enfants parfaits !! Un album drôle et malin qui fait au final un joli pied de nez aux parents avec une chute vraiment inattendue.

Un enfant parfait

La Journée de Nip & NimpLa Journée de Nip & Nimp, de Lionel Serre – Les Fourmis rouges (à partir de 5 ans)

Amoureux de l’absurde, ce livre est pour vous ! Qu’est-ce que j’ai pu pouffer en tournant les pages de ce petit album ! La rencontre avec ces deux compères est fabuleuse : Nip fait tout comme il faut, Nimp fait tout… n’importe comment. On joue avec les mots, les expressions, les illustrations pour donner des situations décalées et rigolotes.

 

Nip & Nimp Nip & NimpNip & Nimp

Le Loup tombé du livreLe Loup tombé du livre, de Thierry Robberecht – Mijade (à partir de 5 ans)

Une histoire de loup comme on en raffole tous, originale, où les livres et les contes tiennent une place de choix, et qui plus est, c’est Belge ! Cette fois, c’est au tour du Grand Méchant Loup de se retrouver dans le rôle de la victime ! Éjecté de son livre, il atterrit en format réduit dans la chambre d’un enfant, coursé par le chat à travers toute la bibliothèque familiale. Où trouver refuge ? Dans un autre histoire pardi ! Alors, il se glisse dans les autres livres, mais ce n’est pas gagné… On saute de livre en livre et on savoure cette histoire pleine d’humour !

Le Loup tombé du livre

 

Le Bain de BerkLe Bain de Berk, de Julien Béziat – Pastel (à partir de 3 ans)

Une histoire toute mignonne, pour les plus petits, qui parle de doudou et de bain. Sauf que, c’est bien plus que ça ! Alors qu’on termine le livre, une dernière phrase nous surprend et illumine cette petite aventure de jouets. Bravo pour cette blague inattendue qui en fera rire plus d’un et donne envie de relire l’histoire avec un oeil neuf !

 

 

Le Bain de Berk

 

C'est pas ma fauteC’est pas ma faute, de Shinsuke Yoshitake – Nobi Nobi (à partir de 6 ans)

Vous les connaissez aussi toutes ces petites manies d’enfants : le doigt dans le nez, la chaise qui ne tient pas en place, les ongles rongés, les miettes éparpillées partout… (Bon ok, ça ne s’applique pas qu’aux gosses !) Eh bien, l’auteur a pour nous un scoop : ce n’est pas leur faute ! On va nous démontrer par A + B l’origine de toutes ces mauvaises manières de façon complètement farfelue. Il a vraiment une imagination de dingue ce gamin ; de quoi donner de bonnes idées à nos petites têtes blondes !

C'est pas ma faute

Et puis, si vous en voulez encore, les éditions Nobi Nobi publieront en février un album réponse à celui-ci : « C’est pas juste ». Cette fois, les enfants questionnent les injustes différences de traitements qui leur sont infligées. C’est vrai, pourquoi sont-il les seuls à devoir finir leurs légumes et se coucher tôt ? Ça promet d’être très comique (autant pour l’enfant que pour l’adulte !).

C'est pas juste

 

Crotte !Crotte !, de Davide Cali et Christine Roussey – Nathan (à partir de 4 ans)

Après les mauvaises manières, on en revient à une des thématiques les plus populaires auprès des enfants : l’humour pipi-caca. Personnellement, celui-là je l’adore aussi ! Dans cet album, nous allons chercher ensemble après une solution au problème des pigeons, car oui on en a marre de leurs petites crottes partout. C’est agaçant enfin de se faire chier dessus en pleine rue ! Du coup, les experts se réunissent et nous proposent des chiens pour chasser les pigeons. Génial ! Le chien, c’est testé et approuvé, c’est l’ami de l’homme, c’est merveilleux. Sauf que les cacas sont toujours là, et ils sont maintenant 10 x plus gros et on ne fait plus un pas sans marcher dedans. Bon, que faire ? Pourquoi pas des mouches, pour nous débarrasser de toutes ces crottes ? Les problèmes et solutions s’enchaînent sous le ton délicieux de M. Cali et le trait pétillant de Mme Roussey et surtout sous le coup des éclats de rire !

Crotte !

 

Presque toute la vérité sur les lutinsPresque toute la vérité sur les lutins, de Clothilde Delacroix – Seuil Jeunesse (à partir de 6 ans)

Un album pour plus grands, de près de 100 pages et 8 chapitres de délires autour des lutins. L’auteur développe des histoires pleines d’inventivité pour expliquer le pourquoi de leurs habits verts et rouges (spoiler alert : cela a à voir avec le daltonisme), de leurs oreilles pointues ou de leur fanatisme pour les champignons. Un vrai régal !

 

 

Romans 7-12

 

Panique à la bibliothèquePanique à la bibliothèque, de Eoin Colfer (illustré par Tony Ross) – Folio Cadet (à partir de 8 ans)

Une histoire sur le pouvoir des livres ! Comment deux gamins plus que réfractaires à la bibliothèque vont succomber au bonheur de la lecture… Dit comme ça, ça pourrait donner une petite morale un peu plan-plan, sauf que le duo auteur-illustrateur va fonctionner à merveille et nous offrir une histoire comique, subtile et tendre. Découvrez Will, son frère et la terrible bibliothécaire… Patator !

 

Panique à la bibliothèque

 

Horrible HenriHorrible Henri, de Francesca Simon (illustré par Tony Ross) – Folio Cadet (à partir de 8 ans)

Henri… Quel horrible gamin ! Aucune morale, toujours à préparer la pire des mauvaises blagues, à rejeter la faute sur son adorable petit frère, à foutre la pétoche à ses copains, à faire tourner en bourrique les adultes. Terrifiant non ? Comment ? Ça vous tente de découvrir cet affreux bonhomme ? Malgré ses sales coups ? Oui, je dois avouer que c’est assez alléchant en fait… Bon j’avoue, j’ai adoré suivre Henri dans ses arnaques en tous genres. Un petit roman découpé en 4 histoires pour que les lecteurs moins aguerris puissent eux aussi profiter de l’humour dévastateur de notre héros.

 

Horrible Henri

 

Moi & ma super bandeMoi & ma super bande, de Timo Parvelo (illustré par Zelda Zonk) – Nathan (à partir de 8 ans)

Voici une petite bande d’écoliers bien sympathique, qui n’hésite pas à voler au secours de leur cher professeur quand celui-ci se met à agir de manière étrange. Il reçoit des lettres qui le mettent mal à l’aise, n’est plus aussi concentré et un jour, il saute même tout habillé dans la piscine. Non vraiment, c’est louche. Du coup, les élèves vont mener leur enquête… Vive les fausses moustaches et les coups de téléphone secrets. Leur verdict est unanime, leur prof reçoit des lettres de menace ! On suit toute cette enquête le sourire aux lèvres car on comprend vite qu’ils sont complètement à côté de la plaque. La chute est grandiose !

Moi & ma super bande

 

WonderparkWonderpark, de Fabrice Colin – Nathan (à partir de 9 ans)

Un livre d’aventures mystérieux plein de rebondissements dans un cadre alléchant : un parc d’attractions magique ! Nos jeunes héros vont devoir partir dans des mondes inconnus à la recherche de leur petite sœur qui vient de se faire kidnapper sous leurs yeux. Une série en 6 tomes qui nous font tour à tour visiter les différents mondes fantastiques liés au Wonderpark. Premier livre : direction Libertad et son monde de pirates.

Wonderpark

 

Oniria, t.1 : Le Royaume des rêves, de B.F. ParryOniria, de B.F. Parry – Hachette (à partir de 11 ans)

Oniria, c’est le monde des rêves, où tout est permis ! L’auteure a donné libre court à son imagination et a créé toutes sortes de folles inventions, de créatures bizarres, de lieux exotiques et de péripéties pour son jeune et brave héros, Elliot, qui se rend au royaume des rêves. Il espère y trouver le marchand de sable qui pourra peut-être sauver son papa, dans le coma depuis des mois. On ne cesse de s’étonner à chaque nouvelle rencontre et on voudrait ne jamais quitter cet Oniria peuplé de délicieux rêves et de monstrueux cauchemars.

 

 

ONIRIA

 

Le Mystère du livre disparuLe mystère du livre disparu, de Pierdomenica Baccalario et Eduardo Jauregui – Flammarion Jeunesse (à partir de 9 ans)

Catastrophe ! Tous les classiques ont été modifiés : des astronautes dans Le Livre de la Jungle, des pingouins dans Le Seigneur des Anneaux, et pire encore, Peter Pan tué par le capitaine Crochet d’un coup de sabre laser. Que faire ? Et pourquoi ne pas envoyer deux enfants à l’intérieur des histoires pour sauver la mise de leurs héros préférés ? Un roman plein de références, qui clame haut et fort l’amour de la lecture et qui nous emporte dans une aventure trépidante aux côtés d’Anna et Gabriel, deux fanas des livres.

 

Le destin (presque) timbré d'Étienne Durillon

Le destin (presque) timbré d’Étienne Durillon, d’Oren Ginzburg (illustré par Estelle Billon-Spagnol) – Grasset Jeunesse (à partir de 8 ans)

Étienne mène une vie monotone. Il se lève tous les jours à la même heure, prend le même bus, passe en revue les mêmes chiffres au boulot, regarde la même série, mange la même chose chaque soir. Jusqu’au jour où il tombe sur une publicité qui lui promet un changement de vie radicale : on lui promet l’amour, le succès, le bonheur. Pour 3999€, des Transformateurs de vie débarque incognito dans votre quotidien pour tout chambouler. Étienne tente sa chance et commence à voir sa vie d’un autre oeil. Ce clochard en bas de chez lui, serait-il un des Transformateurs ? Et cette vieille dame en moto ? Une belle ode à la vie qui mérite toujours d’être vécue à fond, avec cette histoire pleine de tendresse et son petit vent de malice.

Le destin (presque) timbré d'Étienne Durillon

 

Les enfants les pires du monde, de David Walliams

Les enfants les pires du monde, de David Walliams (illustré par Tony Ross) – Albin Michel Jeunesse (Witty) (à partir de 8 ans)

On termine avec David Walliams, un auteur chouchou (qui m’avait déjà ravie avec Tatie pourrie) et une troisième mention pour Tony Ross (dont je me régale toujours des dessins). L’auteur s’essaie cette fois aux nouvelles et ça donne un résultat génial ! Des petits portraits d’enfants plus drôles et dégoûtants les uns que les autres. Ces gamins sont vraiment tous déjantés et infernaux. Il n’y en a pas un pour rattraper l’autre et leur différente tare (prouts, doigts dans le nez, poux, et j’en passe) feront bien rire les plus jeunes. Qui de Mathieu le pouilleux, Gustave-la-bave ou encore Clara Cra-cra remportera la palme du pire enfant du monde ?

 

Les enfants les pires du monde, de David Walliams

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Bilan de l’année 2015

Après un début d’année faiblard, je termine l’année en force ! Mon blog en 2015 en a vu des vertes et des pas mûres, a connu des hauts et des bas, mais me revoilà pour le traditionnel bilan de fin d’année. Il y a eu beaucoup de changements dans ma vie de lectrice, et le blog a donc dû suivre le mouvement. La fin de mes cours du soir, un nouveau boulot de libraire jeunesse, plus de temps à consacrer à mes hobbies. Ça s’est ressenti ici ! En début d’année, je ne lisais et ne chroniquais plus beaucoup, et ces derniers mois, j’ai repris du poil de la bête 🙂 J’essaie d’être plus présente, de publier des articles plus régulièrement, de visiter vos blogs plus souvent. Mais surtout j’ai enfin trouvé un super rythme de lecture (qui correspond mieux aux piles de livres que j’aimerais pouvoir engloutir) et je redécouvre avec délice les merveilles de la littérature jeunesse. Je vous détaille tout ça en chiffres et en images !

Bilan 2015

Les livres

C’est un plaisir de faire ces bilans au fil des ans, car je me rends compte que je lis chaque année un peu plus. Mon challenge annuel perso des 50 livres est relevé haut la main : 73 livres lus en 2015 (versus 55 en 2014). Du coup, je vais un peu augmenter la difficulté pour l’année prochaine ! Côté BD, je continue ma découverte également, j’en ai lu… 37 (versus 35 en 2014). Et je ne vous parle même pas du nombre d’albums et de premières lectures pour enfants que je me suis enfilés depuis que je travaille en librairie jeunesse ! On arrive à une moyenne de 6 romans par mois, pour un total de +- 1700 pages/mois. Bref, je suis vraiment très heureuse de ces chiffres, surtout que j’avais dit dans mon bilan précédent que je ne pourrais sans doute pas faire mieux cette année 😀

En 2015, j’ai surtout lu des romans jeunesse (50 !), suivis de très loin par les thrillers (6) et les romans contemporains (6), puis par les romans humoristiques (4). Dis comme ça, ça change vraiment des autres années ! Je me rends compte que la littérature jeunesse est encore plus riche que je ne le pensais et elle me ravit. Je ne lis quasi plus que ça depuis quelques mois (sur mes 50 lectures jeunesse, il y en 40 rien que sur ces 5 derniers mois)… et pour l’instant, je n’ai pas encore fait d’overdose ! J’essaierai d’alterner un peu plus en 2016 pour ne pas rater des pépites dans d’autres genres et ne pas risquer de me lasser, mais je me sens vraiment bien de pouvoir axer mes lectures dans cette direction. Ne vous étonnez donc pas de retrouver majoritairement ce genre ici (comme ma sélection jeunesse pour Noël d’il y a quelques jours).

Un peu moins de diversité pour cette année donc, mais j’ai pu lire de nombreuses choses que j’avais mises de côté et j’ai fait de mer-veill-euses découvertes ! Voici donc coups de cœur, pépites et déceptions en images.

 

Les coups de cœur

A comme aujourd'hui, de David Levithan
La Passe-miroir, tome 1 : Les Fiancés de l'hiver, de Christelle Dabos La Passe-miroir, tome 2 : Les Disparus du Clairdelune, de Christelle Dabos

Les autres petites pépites découvertes en 2015
♥♥♥♥♥

Une braise sous la cendre, de Sabaa Tahir Tatie pourrie, de David Walliams Tous nos jours parfaits, de Jennifer Niven Tant que nous sommes vivants, d'Anne-Laure Bondoux Gregor, tome 1 : La Prophétie du gris, de Suzanne Collins

Le combat d'hiver, de Jean-Claude Mourlevat Qui es-tu Alaska ? de John Green Divergente, raconté par Quatre, de Veronica Roth L'école des massacreurs de dragons, tome 1 de McCullan Uglies, de Scott Westerfeld

Glacé, de Bernard Minier Terrienne, de Jean-Claude Mourlevat Amanda et les amis imaginaires, d'A.F. Harrold Le confident, d'Hélène Grémillon Le passage, de Louis Sachar

(pas moyen de n’en garder que 10, comme chaque année… Et encore là, y a rien en dessous de 17/20 !)

Et les déceptions
(petites et grandes)
Sans prévenir, de Matthew Crow Frank Einstein et le moteur à antimatière, de Jon Scieszka Les Copies, de Jesper Wung-SungLes Chroniques de Spiderwick, d'Holly Black La Pyramide des besoins humains, de Caroline Solé

La mise à nu des époux Ransome, d'Alan Bennett Entre Dieu et moi, c'est fini, de Katarina Mazetti  Black Out, de Marc Elsberg Lettre à D., d'André Gorz Soie, d'Alessandro Baricco

En 2015, j’ai lu 5 auteurs belges (mais aussi des suédois, nigérians, israéliens, danois, français, espagnols, américains et anglais). J’ai eu 2 énormes coups de cœur, de ceux qui marquent pour toujours, j’ai enfin découvert la fameuse Karine Giébel, j’ai renoncé à la plupart des challenges, j’ai découvert 53 nouveaux auteurs (+ de 70% de mes lectures), j’ai commencé 19 nouvelles séries (mais je n’en poursuivrai que 8), j’ai découvert le plaisir des lectures pour les 8-12 ans, j’ai lu le point final de ma série BD chouchou Locke & Key. J’ai acheté 30 livres (comme en 2014 !), j’en ai reçu 7 grâce à des concours ou la gentillesse de copinautes et mon amoureux m’en a offert 9.

Ah oui, et j’ai gagné notre « Reading Challenge » en amoureux ! Mouhaha ! (bon, de peu, c’est vrai…)

Reading Challenge en amoureux(on peut voir ci-dessus, que je menais déjà largement en avril !)

 

Au 31 décembre 2015, ma PAL s’élève à 369 livres (+ 61 par rapport à 2014). Contrairement à l’année passée, j’ai beaucoup plus axé mes lectures sur les romans que je possède et mes SP. Et j’ai donc lu 44 livres de ma PAL (VS 11 en 2014). Je n’imagine pas deux secondes que 2016 verra baisser ma PAL, mais j’espère continuer à piocher dans ma bibliothèque et découvrir des pépites qui attendaient d’être enfin lues et appréciées à leur juste valeur (comme Le Combat d’hiver, qui est sorti de l’ombre après 4 ans à prendre la poussière).

Le blog et la blogosphère

# L’article le plus vu : Sélection de livres pour enfants à offrir… à Noël ou tout le reste de l’année !
# L’article le plus commenté : Les 10 romans que j’aimerais recevoir à Noël, avec 19 commentaires.
# Le jour le plus actif : le 21 décembre avec 191 vues.
# La blogueuse qui a le plus commenté : Latêtedansleslivres avec 19 commentaires (merci !).

Cette année, le blog a été vu 13 000 fois. J’ai publié 32 articles et reçu 221 commentaires.

Merci WordPress pour toutes ces infos !

Les séries

Je continue avec ma deuxième passion : les séries. Je garde chaque jour un peu de temps pour la lecture et une série. Du coup, voici aussi quelques stat’ : une moyenne de 30h/mois, un total de 979+ épisodes sur l’année. J’ai commencé 12 nouvelles séries et j’en ai terminé 6.

2015 en séries, c’est :
– Enfin finir True Blood, qui me sortait vraiment par tous les trous (vous me direz, pourquoi s’acharner ? Je me pose la même question…)
– Dire adieu à Downton Abbey qui se termine sur une très chouette saison et qui va vraiment me manquer !
– Découvrir des pépites comme Fargo, Better Call Saul, The Last Man on Earth et Devious Maids.
– Se réjouir que la qualité est toujours au top niveau dans deux séries chouchou : How to get away with murder et Broadchurch.
Être déçue par Fear the Walking Dead.
– Enfin reprendre Nip Tuck.
– Enfin découvrir Kaamelott de bout en bout et qu’est-ce que c’est bon !
– Mettre en pause Revenge, Vampire Diaries, Scandal et The BackList, parce que franchement, bof bof !

 

Pour 2016 :

2015 m’a vraiment comblée : un vrai regain d’intérêt pour le blog, pour la lecture, pour la blogosphère, et puis un super métier en CDI, un amoureux toujours au top, des virées et des vacances merveilleuses… Que demander de plus, si ce n’est la même chose pour 2016 ?
Quelques prévisions pour cette nouvelle année : profiter de la littérature jeunesse sans m’y enfermer complètement, réussir mon challenge des 100 livres lus, réitérer le challenge en amoureux (sous forme de P’tit bac cette fois), découvrir des pépites qui m’attendent dans ma PAL et faire confiance aux coups de ❤ sur les blogs (comme pour Une braise sous la cendre), ne pas trop abuser des séries et les choisir judicieusement, en finir une bonne fois avec ma folie pour les achats impulsifs, ne plus laisser le blog à l’abandon et commenter plus souvent chez les copinautes !

Sélection de livres pour enfants à offrir… à Noël ou tout le reste de l’année ! [1]

Comme moi, vous êtes à la bourre pour vos cadeaux de Noël ? Vous vous dites, pourquoi pas un livre ? Ou vous êtes toujours en quête de pépites en littérature jeunesse ? Vous adorez voir les yeux de vos petits chérubins s’agrandir de plaisir devant des cadeaux livresques ? Pour les uns comme pour les autres, voici pour la première fois sur le blog une sélection de livres pour les moins de 12 ans. Une fois n’est pas coutume, j’ai voulu mettre en avant tous ces albums, BD et petits romans que je découvre avec grand plaisir cette année dans le cadre de mon nouveau job de libraire jeunesse.

Les Coulisses du Livre Jeunesse, de Bachelet  Les Coulisses du Livre Jeunesse, de Bachelet

extraits du génial « Les Coulisses du Livre Jeunesse » du encore plus génial Gilles Bachelet

 

Place donc à cette sélection pour enfants qui me tient à cœur !

Un petit panel de tout ce qui me plaît le plus en littérature pour enfants : des créations originales de maisons d’édition qui proposent des livres intelligents et amusants. Beaucoup de nouveautés, mais pas que, beaucoup d’humour aussi, mais pas que ! Il y en a pour tous les goûts, dans tous les styles.

Et je décline toute responsabilité en cas de fous rires ou de « lecturite aigüe » !

Albums tout-petits

 

Le livre qui dortLe livre qui dort, de Ramadier & Bourgeau – École des loisirs, Loulou & Cie (à partir de 2 ans)

Ce duo fonctionne à merveille ! Après nous avoir offert des pépites telles que Au secours, voilà le loup ! et Manger un loup, voici un album encore plus original où l’on propose à l’enfant de s’adonner au petit rituel du soir avec… son livre. À son tour, pour une fois, de poser les indispensables questions du soir (As-tu bien fait pipi ? As-tu bien brossé tes dents ?) et de raconter une petite histoire avant d’éteindre la lumière et de mettre son livre au dodo.

Le livre qui dort

 

Monsieur Lion s'habilleMonsieur Lion s’habille, de Britta Teckentrup – Bayard Jeunesse (à partir de 1 an et demi)

Monsieur Lion est invité à une fête. Il va falloir lui trouver une tenue appropriée… mais c’est sans compter son compère le singe qui lui propose toutes sortes de costumes débiles et déjantés. Les habits se succèdent de page en page, laissant un trou pour la tête de Lion qui, décidément, ne semble pas convaincu ! Finalement, ne vaudrait-il mieux pas y aller tout nu ?

Monsieur Lion s'habille

Ouvre-moi ta porteOuvre-moi ta porte, de Michaël Escoffier & Matthieu Maudet – École des loisirs, Loulou & Cie (à partir de 2 ans et demi)

Voilà un autre duo qui me ravit à chaque fois ! Vous aviez sans doute adoré Bonjour docteur et Bonjour facteur, les revoici pour un album en noir et blanc, s’inspirant de la célèbre comptine, bourré d’humour et de clins d’œil, avec plein de volets à ouvrir. Vous allez être surpris par la tournure des événements…

 

Ouvre-moi ta porte

 

Petite main petit pouce au cirque !Petite main petit pouce : au cirque !, de Martine Perrin – Seuil Jeunesse (à partir de 1 an et demi)

Un bel album à lire, ou plutôt à jouer avec ses petites menottes. Pour cette visite au cirque, on proposera à l’enfant de participer au spectacle, en sautant, de page en page, d’une attraction à l’autre : taper sur le tambour, toucher très vite toutes les balles du jongleur, grimper avec ses petits doigts sur le cou de la girafe. Un concept très sympa qui permet de faire participer l’enfant à la lecture et je vous promets qu’on s’amuse beaucoup !

  Petite main petit pouce au cirque !

 

Prendre & donnerPrendre & donner, de Lucie Félix – Les Grandes Personnes (à partir de 2 ans)

Voici enfin mon petit chouchou : un petit imagier des verbes et des contraires, ludique et interactif. À chaque page, il y a une forme à retirer, puis à replacer à l’endroit prévu la page d’après. On prend, puis on donne. On casse, puis on reconstruit. Un livre-puzzle pour tout-petits, qui réserve quelques jolies surprises et permet à l’enfant de découvrir des actions simples qu’il peut réaliser tout seul ou avec l’aide d’un adulte.Prendre & donner

 

Albums

 

Mirlificochet, méchant sorcier !Mirlificochet, méchant sorcier !, de Fabienne Morel et Debora Di Gilio – Syros (à partir de 4 ans)

On commence par un livre-CD… Un conte musical d’un duo de conteuses très original : une Italienne et une Bretonne, ça devient « Huile d’olive & Beurre salé » ! Après avoir revisité les contes de notre enfance, comme dans L’Ogresse poilue, la version italienne du Petit Chaperon rouge, elles nous racontent cette fois l’histoire de Mirlificochet, ce sorcier qui a trouvé un grain de blé et lance des sorts à tout va pour que ce qui est petit devienne plus gros. Une histoire rythmée et pleine d’humour, chantée et racontée par deux conteuses exceptionnelles, à l’énergie débordante !

« Il s’appelle Mirlificochet. Il est méchant. Il sent mauvais. »
Découvrez vite les premières minutes :

 

Troisième branche à gaucheTroisième branche à gauche, d’Alexandra Pichard – Les Fourmis rouges (à partir de 4 ans)

Un bel album, mais pas que ! Lancez-vous dans une aventure déjantée au plus haut des cimes… Notre petite héroïne part à la recherche de son chat qui a filé dans un arbre, mais elle va faire bien des rencontres insolites avant de le retrouver. Et ce n’est pas la seule à avoir perdu quelque chose : à chaque étage, un nouveau personnage, chaque fois à la recherche d’un objet égaré. Il vous faudra plusieurs lectures et un bon sens de l’observation pour tous les retrouver, semés au gré des pages. On s’y amuse vraiment beaucoup dans ces branches d’arbre !

Troisième branche à gauche

 

Le pigeon a besoin d'un bon bain !Le pigeon a besoin d’un bon bain !, de Mo Willems – École des loisirs, Kaléidoscope (à partir de 3 ans)

Alors celui-là, c’est le fou rire garanti ! Qu’est-ce qu’il est têtu et zinzin ce pigeon… Il est crotté de la tête au pied, il pue (même les mouches n’osent plus l’approcher) et pourtant il refuse de prendre son bain et compte bien nous convaincre de son point de vue, jusqu’à l’hystérie générale. À chaque nouveau titre, on se bidonne, mais ce petit dernier dépasse toutes nos attentes !

Le pigeon a besoin d'un bon bain !

 

Y a-t-il un chien dans ce livre ?Y a-t-il un chien dans ce livre ?, de Viviane Schwarz – École des loisirs, Pastel (à partir de 3 ans)

Voilà trois chats très rigolos à rencontrer, qui vont directement interpeller le lecteur à coups de questions et recommandations ! Mais pourquoi tout ce remue-ménage ? Quoi ? Il y aurait un chien dans ce livre ?? Nous voilà prêts pour une petite partie de cache-cache pour retrouver ces chats qui ont une peur bleue des chiens… Il y a plein de cachettes à découvrir et de petits volets à soulever. Bref, un livre interactif GÉNIAL !

Y a-t-il un chien dans ce livre ?

 

Émile est invisibleÉmile est invisible, de Vincent Cuvellier & Ronan Badel – Gallimard Jeunesse (dès 5 ans)

Émile, on ne peut que l’adorer. Sa vision très particulière des choses, sa détermination, ses idées loufoques, son ironie, son espièglerie… auront raison de vous ! On retrouve Émile dans une dizaine de titres, mais franchement, celui-ci nous propose une chute particulièrement savoureuse. Cette fois, Émile a décidé de devenir invisible parce que le repas prévu par maman (des endives), ça ne lui parle pas du tout (du tout). Mais son plan ne va pas se dérouler tout à fait comme prévu (ou peut-être que si finalement…).

Émile est invisible

Le livre sans imagesLe livre sans images, de B.J. Novak – École des loisirs (dès 4 ans)

Il ne paie pas de mine comme ça… mais je vous promets de franches rigolades si vous osez vous lancer dans la lecture de cet album surprenant ! Un livre-piège pour l’adulte qui va devoir lire tout (je dis bien tout) ce que contiennent ces quelques pages et se lancer dans un vrai spectacle de comédien. Vous allez peut-être vite regretter de l’avoir ouvert, mais les enfants eux vont franchement se marrer. La preuve en vidéo :

 

Mon papa au zooMon Papa au zoo, de Coralie Saudo & Kris Di Giacomo – Frimousse (à partir de 5 ans)

Voilà comment revisiter la relation père-fils de façon hilarante et décalée. Eh oui, quand les rôles s’inversent, tout n’est pas plus gai ! Papa s’est réveillé un dimanche matin en criant dans toute la maison qu’il veut aller au zoo. Papa est déchaîné. Comment petit fiston va-t-il arriver au bout de cette journée avec un papa qui ne tient pas en place ? Un album génial qui fera rire petits et grands.

Mon papa au zoo

 

Romans 7-12

 

Amanda et les amis imaginaires, d'A.F. Harrold Amanda et les amis imaginaires, de A.F. Harrold (illustré par Emily Gravett) –  Seuil Jeunesse (à partir de 9 ans)

Amanda est une petite héroïne super attachante, qui n’a pas sa langue dans sa poche, n’est jamais à court d’idées de jeux, toujours en soif d’aventures. C’est donc tout naturel qu’elle se crée un ami imaginaire pour l’accompagner dans ses délires d’enfant. Jusqu’au jour où arrive un étrange bonhomme capable de voir les amis imaginaires et qui ne semble pas leur vouloir du bien… au contraire ! Une histoire un peu sombre (le méchant vieux file une de ces frousses) dont l’atmosphère est superbement rendue par les illustration d’Emily Gravett, mais surtout une histoire qui invite à partir à l’aventure et à laisser libre court à son imagination. Un vrai beau retour à l’enfance, pour ma part !

Amanda et les amis imaginaires

Tatie pourrie, de David WalliamsTatie pourrie, de David Walliams (illustré par Tony Ross) – Albin Michel Jeunesse (à partir de 9 ans)

Un autre conte un peu cruel, mais tout aussi savoureux ! Sally se retrouve ligotée dans sa chambre après un accident qui l’a rendue orpheline, sous l’œil perçant de sa tante qui va tout faire pour récupérer son héritage. L’histoire peut paraître dramatique, mais je vous promets qu’on rit et sourit beaucoup devant cette horrible tatie, qui est moche, méchante, sadique et complètement tarée… Humour noir et mordant sont au rendez-vous et moi, je rempile direct au prochain roman de cet auteur génial ! Pour les fans de Matilda et Maman, j’ai raté l’avion. Mon avis détaillé ici.

Tatie pourrie

L'école des massacreurs de dragons, tome 1 de McCullan L’école des Massacreurs de Dragons, de Kate McMullan (illustré par Bill Basso) – Folio Cadet (à partir de 8 ans)

Quel plaisir de lecture ! Le jeune Wiglaf, entouré de frères brutaux et idiots et de parents ridicules et ignares, aimerait tellement pouvoir tout plaquer et avoir une vie digne de ce nom. L’occasion se présente sous la forme d’une invitation à l’école des massacreurs de dragons, sauf que… Wiglaf a déjà du mal à tuer une mouche alors là, c’est pas gagné ! Le voilà tout de même parti pour une aventure délirante, pleine de rencontres insolites, de magie, de farces et de cours inattendus dans cette école particulière.

 

Archie Greene et le secret du magicien, de D.D. EverestArchie Greene et le secret du magicien, de D.D. Everest – Bayard Jeunesse (à partir de 9 ans)

Archie, apprenti relieur dans une librairie pleine de mystère… Une sorte de petit Harry Potter avant l’heure, même si on se détache assez vite des comparaisons pour se lancer dans cette aventure riche en surprises et en trouvailles : des dizaines d’objets magiques, de livres fantastiques aux propriétés étonnantes, de métiers inattendus, de créatures terrifiantes. Ce petit roman est prenant et intrigant, plein de fantaisie, de magie et bien sûr… de livres, alors forcément, je ne pouvais qu’aimer ! Mon avis détaillé ici.

Gregor, tome 1 : La Prophétie du gris, de Suzanne Collins Gregor, de Suzanne Collins – Hachette Jeunesse (à partir de 10 ans)

Une superbe découverte et un régal de retrouver l’auteur des Hunger Games et sa plume affutée et irrésistible. On suit ici Gregor et sa petite sœur de 2 ans dans une quête pleine de rebondissements où l’on découvre avec émerveillement le Souterre, peuplé d’immondes créatures : des cafards, des chauves-souris, des rats… géants. Un monde fantastique qui fait froid dans le dos et une mystérieuse prophétie attendent nos jeunes héros.

Suzanne Collins

Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi ?Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi ?, de Thierry Lenain et Delphine Durand – Nathan (à partir de 7 ans)

Je termine la sélection des petits romans par une pépite pour les plus jeunes. Un premier petit roman qui nous ravit par son culot et ses idées bien senties. Zazie, cette gamine espiègle qui adore jouer au foot et dessiner des mammouths, débarque dans une nouvelle école et se lie d’amitié avec Max, qui se retrouve devant un gros point d’interrogation. On lui a toujours expliqué que les garçons avaient des zizis et les filles des zézettes. Mais Zazie est particulière… Serait-elle une fille avec zizi ? On mène l’enquête avec le sourire aux lèvres.

 

BD

 

Le Grand Méchant RenardLe Grand Méchant Renard, de Benjamin Renner – Delcourt (à partir de 9 ans)

On commence avec une BD tout public : assurément, elle ravira autant les enfants, les ados que les adultes et elle a d’ailleurs déjà fait ses preuves ! On est tour à tour attendri et révolté par ce renard pathétique, qui meurt de faim mais ne parvient pas à faire ressortir son côté bestial. Les poules lui rient au nez, le grand méchant loup se désespère d’un jour pouvoir lui apprendre ses astuces. Alors, il décide de kidnapper des poussins, de les élever et de les dévorer. Évidemment, c’était compter sans son petit cœur d’artichaut. Des gags simples, mais hilarants !Le Grand Méchant Renard

Ninn, t.1 : La Ligne noireNinn, tome 1 : La Ligne noire, de Johan Pilet et Jean-Michel Darlot – Éditions Kennes (à partir de 10 ans)

Ninn a été trouvée bébé sur une ligne de métro désaffectée et recueillie et élevée par deux ouvriers. Alors évidemment, elle est fascinée par tout ce qui touche au métro et toujours à la recherche d’informations liées à ses origines. Petit à petit, le fantastique s’immisce dans l’histoire : d’étranges rêves tout d’abord, puis des créatures surnaturelles. Que va découvrir Ninn au plus profond du métro ? Un cadre peu commun pour ce premier tome plein de promesses.

Zita, la fille de l'espace Zita, la fille de l’espace, de Ben Hatke – Rue de Sèvres (à partir de 9 ans)

Une aventure dans l’espace trépidante, pleine de robots et de personnages haut en couleur. Zita a ouvert un portail vers une autre galaxie et son ami Joseph a été kidnappé par un extra-terrestre à tentacules. Zita n’a pas froid aux yeux et va se lancer dans une aventure haletante pour sauver son ami. Rencontres insolites, batailles et jolies amitiés sont au rendez-vous pour cette fabuleuse histoire, qui prônent de bien belles valeurs.

 

Kiki et AlièneKiki et Aliène, de Paul Martin et Nicolas Hubesch – BD Kids (à partir de 9 ans)

On continue avec les extra-terrestres, dans un autre registre, complètement loufoque. Quelle rencontre avec ces deux étranges bonhommes qui débarquent chez nous et s’étonnent de toutes nos coutumes et technologies. On se moque gentiment de notre civilisation et c’est un vrai régal. Toutes les tranches de notre vie y passent, du foot aux vacances, du GSM à la nourriture. Une petite BD moins connue, mais qui vaut franchement le coup d’œil !

Kiki et Aliène

Où es-tu Léopold ?Où es-tu Léopold ?, de Vincent Caut et Michel-Yves Schmitt – Dupuis (à partir de 7 ans)

Des petits gags de quelques pages pour les plus jeunes, même si les plus grands ne cacheront pas leur plaisir en lisant les bêtises du petit Léopold, qui se découvre un jour le don d’invisibilité. Un pouvoir qu’on a tous un jour souhaité avoir ! On se rend compte de toutes les farces possibles et Léopold a des centaines d’idées pour embêter sa sœur… qui n’est pas près de se laisser faire pour autant !

 

La Balade de YayaLa Balade de Yaya, de Golo Zhao et Jean-Marie Omont – Éditions Fei (à partir de 9 ans)

Gros coup de cœur pour le point final de cette sélection ! Yaya est une petite héroïne intrépide qui se retrouve seule, prise dans le chaos de la guerre en Chine, à la recherche de ses parents. Elle va se lier d’amitié avec Tuduo, petit vaurien des rues, obligé de mendier pour le compte d’un tyran. Leur histoire est vraiment émouvante et trépidante, surtout lorsque l’on découvre que Yaya a la faculté de parler aux animaux, ce qui va bien l’aider dans sa très longue quête à travers tout le pays.

***

J’espère que cette sélection vous aura donné envie de découvrir et d’acheter ces petites pépites pour la jeunesse. Je vous souhaite un joyeux Noël et qu’une pluie de cadeaux littéraires s’abatte sous votre sapin !