L’innocence des bourreaux, de Barbara Abel

L'innocence des bourreaux, de Barbara Abel

Quatrième de couverture

Joachim est au plus mal. Il est seul, plus personne pour l’aider. Le désespoir guette et il ne voit plus qu’une solution. Il prépare un flingue, une cagoule et sélectionne une petite supérette. Il n’aperçoit que quelques clients. Il imagine un braquage rapide et concis, sans effusion. Mais le destin en a décidé autrement…

Nbr de pages : 336 / Éditeur : Belfond

Mon avis

Barbara Abel fait partie des rares auteurs que j’apprécie tout particulièrement. Je l’ai découverte il y a presque dix ans et j’ai lu la grande majorité de ses romans, sans jamais être déçue. Alors bien sûr, l’annonce de son nouveau roman et les premiers avis élogieux m’ont donné envie de me jeter dessus à mon tour.

On retrouve la patte de l’auteur, sa façon très précise de décortiquer les sentiments humains, de nous faire entrer dans les chaumières des uns et des autres et de comprendre ces personnages qui, au final, sont comme vous et moi. On sait que très vite, tout va se recouper pour nous exploser à la figure, on sent la tension monter… et j’aime ça.

Malheureusement, cette fois, ça n’aura pas suffi. Il y a une petite part d’invraisemblance dans la plupart des romans de Barbara Abel, qui permet souvent une chute inattendue et un choc dont on se régale. Mais dans son dernier roman, on peine vraiment à y croire… Les réactions des protagonistes ne sonnent pas tout à fait justes. Et là où on se glisse d’habitude si facilement dans les chaussures de ses personnages, c’est plutôt l’incompréhension qui règne. Je ne lui en aurai peut-être pas tenu rigueur si la suite de l’histoire avait été à la hauteur, mais la deuxième moitié du roman nous entraîne dans un petit road-trip sans grands rebondissements. Fini la tension, les chocs, les chutes. Les révélations sont derrière nous et on termine le bouquin sans passion.

Cela n’est pas pour autant un mauvais livre, mais je suis déçue car je m’attendais au grand feu d’artifice. Sa lecture reste plaisante, et je l’ai d’ailleurs lu d’une traite, mais cela manque d’un dernier retournement de situation dont Barbara Abel a le secret. Contrairement au génial Duelle, ce dernier roman ne me restera pas longtemps en mémoire.

Note : 7/10

Extras
Première publication : mai 2015
Fiche Bibliomania
Barbara Abel est une auteure belge, avec une dizaine de romans à son actif. Son précédent roman, Derrière la haine, a reçu le Prix des lycéens de littérature belge cette année. Retrouvez mon avis ici.

***

Challenge ABC 2015 organisé par Nanet

ABC20158 dans le challenge ABC 2015 – Lettre A

 Challenge Petit Bac organisé par Enna
Petit Bac 2015Mort : bourreau

Challenge 1 mois = 1 consigne, organisé par Nessa

ChallengeJuin : Lire un roman d’un auteur francophone

Challenge Haut en couleurs organisé par Addiction littéraire
Challenge Haut en Couleurs
15/15 : blanc

Publicités

Publié le 30/06/2015, dans Policier/Thriller, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Je vais voir ce que j’en pense 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :