Sélection de livres pour enfants à offrir… à Noël ou tout le reste de l’année ! [2]

La période des fêtes… Cette merveilleuse ambiance ! Le sapin à monter… Les gougouilles… Les promenades sous les petites lumières, avec gants et écharpe… Les vitrines des magasins qui scintillent… Les cadeaux à offrir… Hein, quoi ? Ah oui, c’est vrai, les cadeaux. Faut-il encore avoir des idées ! Eh bien moi, j’ai plein d’idées pour les enfants : des livres, des livres et encore des livres !

Cette période de fêtes, c’est l’opportunité parfaite pour moi de mettre en avant des albums et livres pour enfants. Parce que j’en lis plein, je les dévore, je les adore, mais je n’en parle jamais ici. Alors voilà, je répare tout ça. Comme l’année passée (clic), je vous ai préparé ici une petite sélection du meilleur du top des livres pour les moins de 12 ans : beaucoup d’humour, mais aussi du mystère, de la tendresse et de l’originalité. C’est parti !

 

Albums

 

Je veux un monstre !Je veux un monstre !, d’Élise Gravel – Nathan (à partir de 4 ans)

J’adore le trait et l’humour d’Élise Gravel et elle fait encore une fois mouche avec cet album drôle et attendrissant qui nous fait voir les monstres d’une toute autre façon ! Eh bien oui, c’est maintenant de la dernière mode d’adopter un bébé monstre et il y en a pour tous les goûts : des grands, des mignons, des gloutons, des baveurs, des bavards, des puants, des rigolos. Mais attention, ce n’est pas de tout repos d’élever un monstre ! Voici une histoire loufoque à souhait avec des listes de bêtises trop drôles. Et à la fin, on peut même imaginer son propre monstre ! Alors, le vôtre, vous le préféreriez plutôt bruyant, gluant ou affectueux ?

Je vous recommande aussi chaudement la petite collection documentaire d’Élise Gravel qui est à mourir de rire : « les petits dégoûtants ».

Élise Gravel

 

Le Monstre du placard existeLe Monstre du placard existe et je vais vous le prouver…, d’Antoine Dole et Bruno Salamone – Actes Sud Junior (à partir de 5 ans)

On continue avec les monstres, qui ont décidément la cote ! Dans cet album grand format, on rencontre un petit garçon qui jure mordicus qu’il y a un monstre dans son placard, preuves à l’appui ! Ben oui, c’est quand même pas sa faute à lui si ses jouets trainent toujours par terre ou s’il a une haleine fétide le matin… C’est le monstre du placard qui s’est amusé à tout déranger et à lui mettre de croutes de fromage dans la bouche pendant la nuit. L’album est parsemé de petites anecdotes plus amusantes les unes que les autres qui donnent presque envie aux enfants d’avoir à leur tour une grosse bête dans leur chambre qu’ils pourraient blâmer à tout va !

Le Monstre du placard existe

ImagineImagine, de Aaron Becker – Gautier Languereau (à partir de 5 ans)

Je trouve cet album magnifique ! Aucune parole, aucun texte ici, que des belles grandes illustrations qui invitent l’enfant à voyager dans un monde enchanteur et à se laisser porter par son imagination et la poésie des images. Il pourra y suivre une jeune fille qui a trouvé un crayon magique : tout ce qu’elle dessine avec prend vie sous ses yeux. L’occasion rêvée d’échapper à son quotidien morose et de partir à l’aventure !

 

Imagine

 

Un enfant parfaitUn enfant parfait, de Michael Escoffier et Mathieu Maudet – Ecole des loisirs (à partir de 6 ans)

Un de mes duos préférés a encore frappé ! Après mes coups de cœur pour Bonjour facteur et Ouvre-moi ta porte (pour les plus petits), voici un album comme vous n’en avez encore jamais lu ! Une première histoire de science-fiction pour les enfants ! Oui, car nous voici dans un monde où l’on peut aller acheter son futur enfant au supermarché « L’enfant roi ». On vous y propose des surdoués, des promos sur les jumeaux, de futurs artistes et même… des enfants parfaits !! Un album drôle et malin qui fait au final un joli pied de nez aux parents avec une chute vraiment inattendue.

Un enfant parfait

La Journée de Nip & NimpLa Journée de Nip & Nimp, de Lionel Serre – Les Fourmis rouges (à partir de 5 ans)

Amoureux de l’absurde, ce livre est pour vous ! Qu’est-ce que j’ai pu pouffer en tournant les pages de ce petit album ! La rencontre avec ces deux compères est fabuleuse : Nip fait tout comme il faut, Nimp fait tout… n’importe comment. On joue avec les mots, les expressions, les illustrations pour donner des situations décalées et rigolotes.

 

Nip & Nimp Nip & NimpNip & Nimp

Le Loup tombé du livreLe Loup tombé du livre, de Thierry Robberecht – Mijade (à partir de 5 ans)

Une histoire de loup comme on en raffole tous, originale, où les livres et les contes tiennent une place de choix, et qui plus est, c’est Belge ! Cette fois, c’est au tour du Grand Méchant Loup de se retrouver dans le rôle de la victime ! Éjecté de son livre, il atterrit en format réduit dans la chambre d’un enfant, coursé par le chat à travers toute la bibliothèque familiale. Où trouver refuge ? Dans un autre histoire pardi ! Alors, il se glisse dans les autres livres, mais ce n’est pas gagné… On saute de livre en livre et on savoure cette histoire pleine d’humour !

Le Loup tombé du livre

 

Le Bain de BerkLe Bain de Berk, de Julien Béziat – Pastel (à partir de 3 ans)

Une histoire toute mignonne, pour les plus petits, qui parle de doudou et de bain. Sauf que, c’est bien plus que ça ! Alors qu’on termine le livre, une dernière phrase nous surprend et illumine cette petite aventure de jouets. Bravo pour cette blague inattendue qui en fera rire plus d’un et donne envie de relire l’histoire avec un oeil neuf !

 

 

Le Bain de Berk

 

C'est pas ma fauteC’est pas ma faute, de Shinsuke Yoshitake – Nobi Nobi (à partir de 6 ans)

Vous les connaissez aussi toutes ces petites manies d’enfants : le doigt dans le nez, la chaise qui ne tient pas en place, les ongles rongés, les miettes éparpillées partout… (Bon ok, ça ne s’applique pas qu’aux gosses !) Eh bien, l’auteur a pour nous un scoop : ce n’est pas leur faute ! On va nous démontrer par A + B l’origine de toutes ces mauvaises manières de façon complètement farfelue. Il a vraiment une imagination de dingue ce gamin ; de quoi donner de bonnes idées à nos petites têtes blondes !

C'est pas ma faute

Et puis, si vous en voulez encore, les éditions Nobi Nobi publieront en février un album réponse à celui-ci : « C’est pas juste ». Cette fois, les enfants questionnent les injustes différences de traitements qui leur sont infligées. C’est vrai, pourquoi sont-il les seuls à devoir finir leurs légumes et se coucher tôt ? Ça promet d’être très comique (autant pour l’enfant que pour l’adulte !).

C'est pas juste

 

Crotte !Crotte !, de Davide Cali et Christine Roussey – Nathan (à partir de 4 ans)

Après les mauvaises manières, on en revient à une des thématiques les plus populaires auprès des enfants : l’humour pipi-caca. Personnellement, celui-là je l’adore aussi ! Dans cet album, nous allons chercher ensemble après une solution au problème des pigeons, car oui on en a marre de leurs petites crottes partout. C’est agaçant enfin de se faire chier dessus en pleine rue ! Du coup, les experts se réunissent et nous proposent des chiens pour chasser les pigeons. Génial ! Le chien, c’est testé et approuvé, c’est l’ami de l’homme, c’est merveilleux. Sauf que les cacas sont toujours là, et ils sont maintenant 10 x plus gros et on ne fait plus un pas sans marcher dedans. Bon, que faire ? Pourquoi pas des mouches, pour nous débarrasser de toutes ces crottes ? Les problèmes et solutions s’enchaînent sous le ton délicieux de M. Cali et le trait pétillant de Mme Roussey et surtout sous le coup des éclats de rire !

Crotte !

 

Presque toute la vérité sur les lutinsPresque toute la vérité sur les lutins, de Clothilde Delacroix – Seuil Jeunesse (à partir de 6 ans)

Un album pour plus grands, de près de 100 pages et 8 chapitres de délires autour des lutins. L’auteur développe des histoires pleines d’inventivité pour expliquer le pourquoi de leurs habits verts et rouges (spoiler alert : cela a à voir avec le daltonisme), de leurs oreilles pointues ou de leur fanatisme pour les champignons. Un vrai régal !

 

 

Romans 7-12

 

Panique à la bibliothèquePanique à la bibliothèque, de Eoin Colfer (illustré par Tony Ross) – Folio Cadet (à partir de 8 ans)

Une histoire sur le pouvoir des livres ! Comment deux gamins plus que réfractaires à la bibliothèque vont succomber au bonheur de la lecture… Dit comme ça, ça pourrait donner une petite morale un peu plan-plan, sauf que le duo auteur-illustrateur va fonctionner à merveille et nous offrir une histoire comique, subtile et tendre. Découvrez Will, son frère et la terrible bibliothécaire… Patator !

 

Panique à la bibliothèque

 

Horrible HenriHorrible Henri, de Francesca Simon (illustré par Tony Ross) – Folio Cadet (à partir de 8 ans)

Henri… Quel horrible gamin ! Aucune morale, toujours à préparer la pire des mauvaises blagues, à rejeter la faute sur son adorable petit frère, à foutre la pétoche à ses copains, à faire tourner en bourrique les adultes. Terrifiant non ? Comment ? Ça vous tente de découvrir cet affreux bonhomme ? Malgré ses sales coups ? Oui, je dois avouer que c’est assez alléchant en fait… Bon j’avoue, j’ai adoré suivre Henri dans ses arnaques en tous genres. Un petit roman découpé en 4 histoires pour que les lecteurs moins aguerris puissent eux aussi profiter de l’humour dévastateur de notre héros.

 

Horrible Henri

 

Moi & ma super bandeMoi & ma super bande, de Timo Parvelo (illustré par Zelda Zonk) – Nathan (à partir de 8 ans)

Voici une petite bande d’écoliers bien sympathique, qui n’hésite pas à voler au secours de leur cher professeur quand celui-ci se met à agir de manière étrange. Il reçoit des lettres qui le mettent mal à l’aise, n’est plus aussi concentré et un jour, il saute même tout habillé dans la piscine. Non vraiment, c’est louche. Du coup, les élèves vont mener leur enquête… Vive les fausses moustaches et les coups de téléphone secrets. Leur verdict est unanime, leur prof reçoit des lettres de menace ! On suit toute cette enquête le sourire aux lèvres car on comprend vite qu’ils sont complètement à côté de la plaque. La chute est grandiose !

Moi & ma super bande

 

WonderparkWonderpark, de Fabrice Colin – Nathan (à partir de 9 ans)

Un livre d’aventures mystérieux plein de rebondissements dans un cadre alléchant : un parc d’attractions magique ! Nos jeunes héros vont devoir partir dans des mondes inconnus à la recherche de leur petite sœur qui vient de se faire kidnapper sous leurs yeux. Une série en 6 tomes qui nous font tour à tour visiter les différents mondes fantastiques liés au Wonderpark. Premier livre : direction Libertad et son monde de pirates.

Wonderpark

 

Oniria, t.1 : Le Royaume des rêves, de B.F. ParryOniria, de B.F. Parry – Hachette (à partir de 11 ans)

Oniria, c’est le monde des rêves, où tout est permis ! L’auteure a donné libre court à son imagination et a créé toutes sortes de folles inventions, de créatures bizarres, de lieux exotiques et de péripéties pour son jeune et brave héros, Elliot, qui se rend au royaume des rêves. Il espère y trouver le marchand de sable qui pourra peut-être sauver son papa, dans le coma depuis des mois. On ne cesse de s’étonner à chaque nouvelle rencontre et on voudrait ne jamais quitter cet Oniria peuplé de délicieux rêves et de monstrueux cauchemars.

 

 

ONIRIA

 

Le Mystère du livre disparuLe mystère du livre disparu, de Pierdomenica Baccalario et Eduardo Jauregui – Flammarion Jeunesse (à partir de 9 ans)

Catastrophe ! Tous les classiques ont été modifiés : des astronautes dans Le Livre de la Jungle, des pingouins dans Le Seigneur des Anneaux, et pire encore, Peter Pan tué par le capitaine Crochet d’un coup de sabre laser. Que faire ? Et pourquoi ne pas envoyer deux enfants à l’intérieur des histoires pour sauver la mise de leurs héros préférés ? Un roman plein de références, qui clame haut et fort l’amour de la lecture et qui nous emporte dans une aventure trépidante aux côtés d’Anna et Gabriel, deux fanas des livres.

 

Le destin (presque) timbré d'Étienne Durillon

Le destin (presque) timbré d’Étienne Durillon, d’Oren Ginzburg (illustré par Estelle Billon-Spagnol) – Grasset Jeunesse (à partir de 8 ans)

Étienne mène une vie monotone. Il se lève tous les jours à la même heure, prend le même bus, passe en revue les mêmes chiffres au boulot, regarde la même série, mange la même chose chaque soir. Jusqu’au jour où il tombe sur une publicité qui lui promet un changement de vie radicale : on lui promet l’amour, le succès, le bonheur. Pour 3999€, des Transformateurs de vie débarque incognito dans votre quotidien pour tout chambouler. Étienne tente sa chance et commence à voir sa vie d’un autre oeil. Ce clochard en bas de chez lui, serait-il un des Transformateurs ? Et cette vieille dame en moto ? Une belle ode à la vie qui mérite toujours d’être vécue à fond, avec cette histoire pleine de tendresse et son petit vent de malice.

Le destin (presque) timbré d'Étienne Durillon

 

Les enfants les pires du monde, de David Walliams

Les enfants les pires du monde, de David Walliams (illustré par Tony Ross) – Albin Michel Jeunesse (Witty) (à partir de 8 ans)

On termine avec David Walliams, un auteur chouchou (qui m’avait déjà ravie avec Tatie pourrie) et une troisième mention pour Tony Ross (dont je me régale toujours des dessins). L’auteur s’essaie cette fois aux nouvelles et ça donne un résultat génial ! Des petits portraits d’enfants plus drôles et dégoûtants les uns que les autres. Ces gamins sont vraiment tous déjantés et infernaux. Il n’y en a pas un pour rattraper l’autre et leur différente tare (prouts, doigts dans le nez, poux, et j’en passe) feront bien rire les plus jeunes. Qui de Mathieu le pouilleux, Gustave-la-bave ou encore Clara Cra-cra remportera la palme du pire enfant du monde ?

 

Les enfants les pires du monde, de David Walliams

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Publié le 15/12/2016, dans Bilans, Coup de coeur, Jeunesse, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Thebookoflilian

    Hello!
    Bon, ben, je t’avoue que je ne connais que Oniria dans cette sélection, mais le reste à l’air vraiment chouette en tout cas.
    Que lis-tu en ce moment? J’ai vu que tu avais fini Max, qu’en as-tu pensé?

    • Oui beaucoup de livres pour plus jeunes normal que tu connaisses moins et pas sûre que tu les apprécierais, sauf si tu aimes retomber un peu en enfance et lire des petits romans courts. Oniria est le seul qui puisse aussi plaire aux ados je pense. Pour Max, comme je t’ai dit, j’ai beaucoup aimé, même si je lui ai trouvé certains longueurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :