Oniria, de B.F. Parry

Oniria, t.1 : Le Royaume des rêves, de B.F. Parry Oniria t.2 : Le Disparu d'Oza-Gora, de B.F. Parry Oniria, tome3, B.F. Parry

Mon résumé

Alors que son père est tombé dans un mystérieux coma, Eliott découvre, grâce à sa grand-mère, l’existence d’Oniria, le monde des rêves. Eliott aurait la faculté de s’y rendre, non pas en simple spectateur comme vous et moi chaque soir, mais en tant que Créateur. Il aura pour mission d’y retrouver le Marchand de sable, qui serait probablement au courant de la condition inhabituelle de son papa. Alors que l’état de celui-ci se détériore, Eliott va se rendre compte qu’une instance avec cet éminent membre d’Oniria n’est pas si facile à avoir, surtout quand les cauchemars deviennent de plus en plus instables.

Nbr de pages : 336 + 336 + 278 = 950 / Éditeur : Hachette

Mon avis

Garanti sans spoilers !

En refermant le premier tome, j’avais mille et une images en tête et un mot en bouche : waouh ! Un vrai coup de cœur ! Quel monde fourmillant de créatures originales, de lieux inattendus et exotiques, de situations incongrues… Eh oui, nous sommes dans le monde des rêves et tout est permis ! Créer Oniria, c’était la porte ouverte aux inventions les plus folles et on sent que B.F. Parry s’est prêtée au jeu avec beaucoup de plaisir. Elle s’en donne à cœur joie et imagine toutes sortes de rencontres et de péripéties pour son jeune et brave héros, Elliot.

C’est une sensation grisante de pouvoir créer tout ce qu’on imagine.

C’est un roman accessible pour les plus jeunes, mais cela n’empêche pas l’auteure d’avoir réfléchi en profondeur à son monde : tout se tient et les révélations trouvent toujours réponse plus loin dans l’histoire. On sourit en voyant les astuces mises en place par le marchand de sable et ses sbires pour nous endormir ; du coup, on analyse nos phases de sommeil d’une toute autre façon après avoir lu ce livre. C’est tout à fait fascinant.

Le premier tome m’a émerveillée par tous ses petits détails et la fondation même du monde des rêves. On va de surprise en surprise et on tâte un peu les possibilités d’un tel monde. Par la suite, l’intrigue va prendre de l’ampleur, les enjeux vont se dessiner et dans le troisième tome, on se retrouve au cœur de l’aventure et de l’action, dans un livre plus sombre, plus triste et plus mature.

Il avait oublié la chance qu’il avait de pouvoir apprendre. Pour les Oniriens comme Katsia et Farjo, c’était impossible. Leur Mage les créait avec un certain nombre de capacités – dont certaines pouvaient être extraordinaires, comme les facultés au combat de Katsia ou le don de métamorphose de Farjo – mais ils ne pouvaient pas en acquérir de nouvelles.

Quand on se plonge dans Oniria, on voudrait ne plus jamais devoir le quitter ! C’est le genre de livres que j’aurais rêvé découvrir pendant mon enfance mais que je suis ravie de ne pas avoir loupé pendant mon « adulescence ». Le soir, maintenant, je ne peux m’empêcher de m’endormir en pensant à Oniria et aux folles aventures qui m’y attendent !

Ma note : 9,5/10

Extras
Première publication : tome 1 – octobre 2014 / tome 2 – avril 2015 / tome 3 – octobre 2015
Fiche Bibliomania
Le 4e et dernier tome d’Oniria, sortira début novembre et s’intitulera Le réveil des fées. Mais l’auteure a encore sous le coude des idées pour un préquelle ou une suite !
Interview de B.F. Parry ici :
« Pour Oniria, tout est parti de l’idée simple d’un univers parallèle au nôtre où vivraient nos rêves et nos cauchemars. Cette idée-là est en quelque sorte « tombée du ciel » : je l’ai eue en me réveillant un matin après un rêve particulièrement mouvementé. Mais ensuite il m’a fallu près de 6 mois pour construire un univers cohérent. J’ai commencé par me renseigner, lire de la philo, de la socio, du Freud, du Jung, du Mircea Eliade, et même des articles de médecine… Je voulais que mon univers soit cohérent avec ce que l’on sait des rêves aujourd’hui. Une idée en appelait une autre, et de fil en aiguille j’ai bâti le fonctionnement d’Oniria et ses interactions avec notre monde. »
Retrouvez B.F. Parry sur la page Facebook d’Oniria, où elle est très active !

ONIRIAPremière incursion d’Eliott à Oniria

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Publié le 23/06/2016, dans Coup de coeur, Jeunesse, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Thebookoflilian

    Hey! Je suis Lilian! Du coup, j’ai découvert et j’avoue que quasiment tous les livres que tu lis m’intéressent. Pour ma part, j’ai abandonné Max après 200 pages.. Je suis vraiment déçu car je pensais bine aime et je ne sais pas pourquoi, ça ne l’a pas fait pour moi. J’espère que de ton côté, ça se passe mieux! J’avoue que Tobie Lolness et Greogor ne sont plus dans ma PAL. Je les ai vendus car je me suis rendu compte qu’ils ne m’intriguaient plus autant qu’avant.. Par contre, Coeur d’encre et Elia, la passeuse d’âmes sont dans ma PAL pour le Cold Winter. Je pense d’ailleurs que c’est toi qui me l’a conseille en même temps qu’A la place du coeur. Les gardiens des cités perdues😍, il est genial!! Du coup, je vais m’intéresser au club de lecture, c’est une super bonne idée! Super content d’avoir découvert ton blog que je vais m’empresser de découvrir! A bientot!

  2. Cette série en 4 romans pourrait bien me tenter, car j’ai toujours été intéressée par le monde des rêves, ce qu’ils signifient, surtout pour moi qui rêve énormément 😉

    • Pour un amoureux des rêves, ce livre est vraiment top, on propose des explications assez amusantes sur certaines phases du sommeil et plein de détails du monde des rêves font sens !! Mais ça reste une série très jeunesse avec quelques facilités mais rien que pour l’univers, c’est coup de coeur chez moi 🙂

  3. Quelle belle chronique. Tu ne peux que nous donner envie de découvrir le monde d’Oniria. Et hop, tout en haut de ma wish !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :