Le Puits des mémoires, tome 1 : La Traque, de Gabriel Katz

Le Puits des mémoires, t.1 : La Traque, de Gabriel KatzQuatrième de couverture

Trois hommes se réveillent dans les débris d’un chariot pénitentiaire accidenté en pleine montagne. Aucun d’eux n’a le moindre souvenir de son nom, de son passé, de la raison pour laquelle il se trouve là, en haillons, dans un pays inconnu. Sur leurs traces, une horde de guerriers, venue de l’autre bout du monde, mettra le royaume à feu et à sang pour les retrouver.

Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués pour une raison mystérieuse, Olen, Karib et Nils se découvrent au fil des pages, au fur et à mesure que leur passé les rattrape, et vont devoir survivre dans un monde où règnent la violence, les complots et la magie noire…

Nbr de pages : 400 / Éditeur : Scrinéo

Mon avis

Voici un livre que je voulais découvrir depuis un bon moment et qui m’a énormément plu, comme je l’espérais. L’histoire de ces trois amnésiques en cavale regorge de mystère, de péripéties, et, détail peu habituel en Fantasy, d’humour. Ce ton particulier donne toute son originalité à cette histoire classique mais passionnante et la rend encore plus agréable à lire.

Le roman commence très fort dès le début, avec la rencontre immédiate de nos trois héros : trois personnages sympathiques, amusants, avec des personnalités assez différentes. Ils vont se découvrir les uns les autres, apprendre à s’apprivoiser et partir à la recherche de leur passé au même rythme que le lecteur. On s’étonne en même temps qu’eux, on voit tout à travers leurs yeux. Une amitié se tisse rapidement, ils se charrient souvent les uns les autres et c’est un régal d’entrer dans leur tête tour à tour pour les entendre se plaindre ou se moquer de leurs compagnons de fortune.

L’histoire et l’univers ne sortent pas particulièrement de l’ordinaire, la plume n’a pas la poésie de certains grands de la Fantasy, mais le talent de conteur de Gabriel Katz est indéniable : il nous embarque complètement et on ne veut plus lâcher son livre. La diversité des scènes, des paysages et des personnages fait qu’on ne s’ennuie jamais.

Cela manquait parfois un peu de complexité et de détails ou de poésie pour moi, mais je ne crois vraiment pas qu’on puisse être déçu par ce roman. D’ailleurs, je pense qu’il est parfait pour ceux qui veulent se lancer dans la Fantasy mais qui craignent ce genre : l’histoire est prenante et accessible, le style est fluide sans descriptions assommantes, et il y a de l’action et des pointes d’humour.

Note : 9/10

Extras
Première publication : mai 2012
Fiche Bibliomania
La Traque a gagné le Prix des Imaginales 2013, catégorie roman francophone.
Vous pouvez rencontrer Gabriel Katz pendant tous le mois de janvier chez Book en Stock. On découvre plein de choses intéressantes : il a travaillé comme nègre pour des auteurs connus, il a trouvé Le Seigneur des anneaux soporifique, Gabriel Katz est un nom de plume, etc etc.
Voici un petit extrait de l’interview, que vous pouvez retrouver ici dans sa totalité :
« J’essaie au maximum de faire des dédicaces personnalisées, pour que le lecteur venu faire signer son livre ne reparte pas avec une formule stéréotypée (du genre “Bonne plongée dans ce Puits des mémoires où les apparences sont trompeuses”, blabla). Et encore moins avec la même dédicace, mot pour mot, que la personne qui est passée avant lui. Une dédicace, c’est (souvent) plus qu’une signature, c’est une rencontre, si courte soit-elle. »
[…]
« Les noms, en général, me viennent tout seuls. Ils ne sont pas – ou très peu – liés à la vraie vie, et je mets rarement ma voisine à contribution, même si je ne doute pas de son imagination.
C’est surtout une question de sonorité : il faut qu’un nom aille au personnage. Contrairement à la vraie vie où on peut s’appeler Cléopâtre tout en étant petite, grosse, bête et moche, dans les livres, on choisit un nom en fonction de qui le porte. Il est rare qu’un terrible méchant s’appelle Bibi, ou qu’un brave aubergiste se fasse appeler Kradesh Khan le grand. Mais une chose est sûre : je fuis comme la peste les noms « de fantasy », souvent imprononçables, blindés d’apostrophes, et qui sonnent comme un chameau qui éternue (Exemple : je préfère Nils à Azkh’maaz’el k’reeeb). »

***

 Challenge ABC 2014 organisé par Nanet

ABC 20141 dans le challenge ABC 2014 – Lettre K

Challenge 1 mois = 1 consigne, organisé par Nessa

Challenge 1 mois = 1 consigneJanvier : Lire un premier tome d’une saga

Publicités

Publié le 21/01/2014, dans Fantasy, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. J’en ai entendu tellement de bien que j’aimerais bien le lire mais il y a aussi son dernier « La maîtresse de guerre » qui a de bons retours..; Yapluka choisir !

    • De ce que j’ai pu lire, l’appréciation générale est quand même vachement plus en faveur du Puits des mémoires… Son nouveau me tente aussi, mais quelques détails que j’ai repérés dans des chroniques risquent de moins me plaire dans ce roman…

  2. Ce n’est pas la première fois que je lis de bonnes critiques sur ce livre, je vais le noter. 🙂

  3. Bon et bien…. que dire de plus que —> Direction prochains achats et donc direction PAL! Merci pour la découverte 🙂
    Des bisous
    Cajou

  4. Ca fait un moment que j’ai repéré ce livre, il faudrait qu’un jour je me lance, surtout après une chronique pareille! 🙂

  5. deuxième billet en une semaine que je lis sur ce titre qui me tentais déjà aussi un peu avant ! et hop dans ma wish !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :